Tour de France 2020. Etape 11 : Le Marais Poitevin comme décor

Avant l’arrivée à Poitiers, les coureurs pédaleront au cœur du Marais Poitevin et seront peut-être survolés par l’une des 70 espèces d’oiseaux que l’on peut observer dans cette zone humide, la deuxième en France par sa superficie (112 000 hectares).

Atout principal du sud Vendée, le Marais poitevin regorge d’activités et de magnifiques paysages verdoyants qui ne vous laisseront pas indifférent. Labellisé Parc Naturel Régional, Grand Site de France et Destination Européenne Touristique d’Excellence, le Marais poitevin est la destination idéale pour pratiquer des activités douces et respectueuses de l’environnement : promenade en barque dans la Venise Verte, visite des sites touristiques, randonnées (à vélo, à cheval, à dos de Baudet du Poitou…), observation des oiseaux ou pratique de la pêche..

Marais poitevin

Les villes étapes

Châtelaillon-plage

L’architecture Belle Epoque
Avec l’arrivée du chemin de fer et des bains de mer, Châtelaillon-Plage bénéficie d’un riche héritage architectural Belle Époque préservé. En témoigne les belles villas en cœur de ville et sur le front de mer, l’église Sainte-Madeleine construite en 1883, le marché en 1885, l’ancien hôtel du XIXe siècle complètement rénové et qui accueille aujourd’hui le centre Culturel de Beauséjour, sans oublier le Casino avec sa véranda datant de 1894, reconstruit à l’identique en 1988 et qui abrite aujourd’hui 180 machines à sous et un restaurant en rooftop. Une des plus belles vues de Châtelaillon-Plage.

Réserve naturelle du Marais d’Yves
Labellisée depuis 1981 pour la richesse de sa faune et de sa flore, elle accueille chaque hiver des milliers d’oiseaux migrateurs. Estran, dunes sèches, marais et roselières, prairies humides, haies de tamaris, bosquets et fourrés, une véritable mosaïque de paysages s’est installée sur ce coin de littoral accueillant une multitude d’espèces.
https://marais.yves.reserves-naturelles.org/

Le village authentique des Boucholeurs
L’origine de son nom est liée à la culture des moules qui se fait sur des pieux appelés bouchots. 50 cabanes sont installées sur plus de 17 hectares où près de 200 personnes travaillent dans la culture des huîtres et des moules. Faire une halte aux Boucholeurs c’est découvrir un village entièrement rénové à la suite des importants travaux de protection réalisés après la tempête Xynthia.

La Grande Terrasse
Ce complexe a été rénové en 2018 pour offrir à tous un espace complet dédié au soin, au bien-être et au lâcher prise. Spa Nuxe, Thalasso, Hôtel M-Gallery Collection, Restaurant Pierre Gagnaire… .
https://www.la-grande-terrasse.com/

L’hippodrome
L’hippodrome de Châtelaillon-Plage a vu le jour en 1928 à la Belle Epoque suite à la fermeture du champ de courses de la Rochelle. Dès l’ouverture de l’hippodrome, les courses y rencontrèrent un franc succès. Après guerre, le nombre de manifestations hippiques augmenta. Il est devenu en 85 ans un lieu incontournable de la vie hippique en Charente-Maritime et de l’Aquitaine. Afin de pouvoir continuer à développer son activité, il a connu une importante rénovation en 2013. Spécificité de l’Hippodrome : trot attelé avec la corde à gauche, unique en France.
https://www.hippodrome-chatelaillonplage.fr/

Poitiers

Cathédrale Saint-Pierre
Exceptionnelle par ses dimensions, par sa forme d’église-halle, par son chevet plat, la cathédrale Saint-Pierre est de très loin le bâtiment le plus imposant de Poitiers. Commencée vers 1160 au temps d’Aliénor d’Aquitaine et d’Henri II Plantagenêt, elle a été achevée à la fin du siècle suivant. Elle est de style gothique angevin, à l’exception de la façade, qui avec sa rosace et trois portails sculptés, suit l’influence du gothique de l’Ile de France. Elle abrite de nombreuses œuvres, dont le grand vitrail de la crucifixion, exceptionnel par ses dimensions et sa composition (XIIe siècle), les stalles gothiques les plus anciennes d’Europe (milieu XIIIe siècle) et le grand orgue Clicquot qui a conservé sa mécanique d’origine.

Église Notre-Dame-la-Grande
Ancrée en plein cœur de la ville de Poitiers, cette église romane constitue une pièce maîtresse du patrimoine pictave. Sculptée dans la première moitié du XIIe siècle, la célèbre façade de l’église Notre-Dame-la-Grande de Poitiers décline un vocabulaire ornemental et figuratif de grande qualité. A l’occasion d’une importante campagne de travaux, entre 1992 et 2004, cette façade a été restituée dans sa beauté d’origine, révélant par ailleurs d’anciennes traces de polychromies. L’intérieur est également voué à la couleur, mais il s’agit pour l’essentiel d’un décor mural des années 1850, à l’exception de la voûte du chœur, authentiquement romane.

Palais des Comtes de Poitou-Ducs d’Aquitaine
Le palais des Comtes de Poitou-ducs d’Aquitaine est aujourd’hui l’un des plus remarquables ensembles d’architecture du Moyen-Âge en France. Sur l’ancien site du palais de justice de Poitiers, se sont succédés différents exercices du pouvoir, peut-être dès l’Antiquité, plus sûrement à partir du Haut Moyen Age. En effet, le nom de Maubergeon, donné à la tour principale, est dérivé du mall-berg, l’ancien tribunal mérovingien. Peu après l’an Mil, un nouveau palais est élevé sur une motte de terre, adossé au rempart antique et complété vers 1100 par une première tour (dont les vestiges sont visibles dans le square Jeanne d’Arc). L’ensemble, ceinturé de fossés, constitue la résidence des comtes de Poitou-ducs d’Aquitaine.

Baptistère Saint-Jean
Le baptistère Saint Jean est le plus ancien monument chrétien d’Europe conservé à ce jour. Installé au IVe siècle, au temps de Saint Martin et Saint Hilaire, dans une maison gallo-romaine de Poitiers, le baptistère Saint-Jean est devenu un édifice particulier au Ve siècle. A l’intérieur, sont à découvrir notamment une ancienne piscine baptismale de forme octogonale, utilisée alors pour le baptême par immersion jusqu’au VIIIe siècle. Devenu église paroissiale, le monument a été orné d’un très bel ensemble de peintures murales romanes et gothiques aux XIe-XIIe siècle et au XIIIe siècle. Est aussi exposée en ce lieu une remarquable collection de sarcophages mérovingiens.

Un Futuroscope 2 en 2025

Le Futuroscope 2 verra le jour en 2025 avec deux nouveaux hôtels thématisés et un parc aquatique, l’Aquascope. Le plan prévoit un programme d’investissements de plus de 304 millions d’euros sur 10 ans, dont 75 % seraient livrés dès 2025, avec un objectif affiché de 2,5 millions de visiteurs à l’horizon 2030 et la création de 300 emplois directs et de 450 emplois indirects.

Sur la route du Tour, le Marais poitevin

Parc ornithologique Les Oiseaux du Marais poitevin
C’est un espace naturel de 8 ha, au cœur du marais sauvage, dans lequel sont présentées plus de 70 espèces d’oiseaux du Marais poitevin. Afin de les reconnaître, des panneaux d’informations et des modules d’initiation à l’ornithologie sont disposés le long du sentier de découverte. A la fin de la visite, un film permet de survoler les paysages du Marais poitevin et de découvrir dans leur intimité les oiseaux de cette région.

Maison du Marais poitevin
Comment est né le Marais poitevin ? Par qui et pourquoi les canaux ont-ils été creusés ? La réponse est donnée par le Maraiscope, une projection sur grand écran et sa maquette retraçant l’histoire du Marais poitevin. A chaque séance, un animateur présente le territoire, puis revient à la fin du film pour un temps d’échanges. Les expositions permanentes permettent de découvrir la vie des maraîchins : construire une barque, pêcher l’anguille, un intérieur du XIXe siècle. Le martin-pêcheur est le roi de l’exposition temporaire 2020 avec des photos exceptionnelles d’Erwan Balança.

Forteresse du Coudray-Salbart
Impressionnant château-fort du XIIIe siècle attribué à la fée Mélusine, au cœur des luttes entre France et Angleterre, il interdisait la traversée de la Sèvre Niortaise, frontière sud des seigneurs de Parthenay-Larchevêque. Coudray-Salbart fait l’objet d’importants travaux de restauration et est ouvert une partie de l’année. Le temps d’un week-end estival, la forteresse est également mise à l’honneur lors de ses fêtes médiévales en juillet et en août.

Gentilhommière de Mursay
Ce château d’agrément, aujourd’hui jardin de ruines protégé, est au XVIe siècle le fief d’Agrippa d’Aubigné, grand-père de la marquise de Maintenon, grand poète de la période baroque et écuyer du futur Henri IV, qui y passe en 1576 les plus heureux jours de sa vie. L’Allée du Roy, allée de tilleuls tricentenaires, porte ce nom en souvenir de son séjour.

Château de La Taillée
Le château est édifié en pierre de taille au début du XVIIe siècle dans le style Henri IV-Louis XIII par Josué du Fay de la Taillée, qui a épousé en 1629 Préjente de Magné. Leur fils Louis se marie en 1683 avec Elisabeth Martel de Vandré, la nièce d’Eléonore Desmier d’Olbreuse qui sera surnommée la grand-mère de l’Europe.

Abbaye du Pin
Située sur les bords de la Boivre, à 16 km à l’ouest de Poitiers, au creux d’un vallon d’où surgit la source Saint-Marc, l’Abbaye du Pin a été fondée en 1120. Elle est rattachée à l’ordre de Citeaux en 1163. Sa construction se fait selon l’esprit cistercien : sobriété, équilibre des volumes et des proportions, un style sans luxe fait de rigueur et d’abstraction. Elle connut, grâce à son cinquième abbé, Pierre Millon, ami et aumônier de Richard Cœur de Lion, comte de Poitiers et roi d’Angleterre, une grande prospérité.

A chaque étape, son restaurant

A chaque étape, Zefork (Tripadvisor) sélectionne des restaurants. A Châtelaillon-Plage, direction le Gaya où l’on jouit d’une cuisine intégralement marine, diversifiée et raffinée.

A Poitiers, l’élu est le Notre Dame de Pique qui propose une dégustation de spécialités marocaines authentiques et savoureuses : brochettes, tajines, couscous…

Et pour un séjour sportif, c’est ici.

Retrouvez ici l’ensemble des articles en lien avec l’étape du jour de ce Tour de France 2020.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

Laurent Guena
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter