Un été bien trop chaud

Cette fois-ci, c’est la bonne. La rédaction de Sport et Tourisme prend ses quartiers d’été. Rassurez-vous, cela ne va durer que trois semaines. L’occasion pour nous de mettre en pratique tout ce que l’on écrit.

C’est en effet bien beau de vanter tout au long de l’année les bienfaits de tel ou tel sport à pratiquer dans tel ou tel endroit si on n’applique pas à soi-même ce que l’on conseille.

Evidemment, il nous reste à espérer que l’on ne va pas revivre la canicule qui vient de nous tomber dessus. Car, là, on pourra ranger nos belles résolutions dans les poches de nos shorts. Qui prend du plaisir à s’agiter quand il fait plus de 40 degrés ? Et se lever à cinq heures du matin pour aller courir ou pédaler, ce n’est plus vraiment des vacances.

Quelle tristesse, surtout, d’apprendre que les deux feux qui ont ravagé la Gironde ont détruit 15 000 hectares, une surface plus grande que Paris. Quel malheur de voir que même la Bretagne n’est pas épargnée avec des incendies dans les Monts d’Arrée.

On savait déjà que le changement climatique est devenu le premier facteur responsable des feux de forêts qui ravagent régulièrement l’ouest des États-Unis, on sait maintenant que l’on ne sera plus jamais épargnés.

Il ne reste plus qu’à espérer que les pouvoirs politiques mettent immédiatement en musique toutes les mesures nécessaires à contrer ce dérèglement climatique. Et tant pis si l’on doit sortir de notre zone de confort. On peut bien vivre dans nos intérieurs avec quelques degrés de moins, prendre moins l’avion, laisser plus souvent sa voiture au garage. On n’en mourra pas et nos enfants vivront.

Rendez-vous le 17 août pour une nouvelle année sportive.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER