Séjours annulés : quels sont vos droits ?

Les Entreprises du Voyage, le syndicat représentatif des agences et tour-opérateurs, a fait un récapitulatif sur ce que pouvaient ou non espérer les clients victimes d’un séjour annulé à cause de l’épidémie de Covid-19.

Séjours annulés : quels sont vos droits ? 1

Le gouvernement a mis en place un dispositif spécial permettant aux professionnels du voyage de proposer un avoir valable 18 mois aux clients victimes de séjours annulés, afin qu’ils puissent reporter leurs vacances. Ce dispositif est prévu par l’ordonnance n° 2020-315 du 25 mars 2020, favorable aux professionnels du tourisme qui, sans ce texte, auraient été obligés de rembourser les clients comme l’exige le code du Tourisme.

Êtes-vous éligibles à ce dispositif ?

Sont concernés

Les voyages organisés (y compris voyages scolaires, voyages de groupes, package dynamique, croisières).

– Les prestations indépendantes comme un hébergement, une location de voiture ou un service touristique.

Le dispositif exclut les “transports secs », comme par exemple l’achat d’un billet d’avion vendu sans aucune autre prestation additionnelle telle que l’hébergement.

Le dispositif  concerne les voyages annulés entre le 1er mars et 15 septembre.

Concrètement, comment cela se passe ?

1/ Votre agence de voyages va vous contacter dans les 30 jours suivant l’annulation de votre voyage en vous proposant un  avoir.

2/ Dans un second temps, votre agence de voyages vous adressera une nouvelle proposition de séjour « identique ou équivalent » à celui réservé initialement dans les 90 jours qui suivent l’annulation.

3/ Si cette proposition ne vous convient pas, vous avez  18 mois pour construire avec votre agence un séjour qui vous donne satisfaction.

4/ Au terme des 18 mois, vous pouvez être remboursé de votre avoir si vous ne l’avez pas utilisé.

Mon séjour qui a lieu dans plusieurs mois (juin, juillet, août) n’a pas été déprogrammé et je me demande s’il pourra bien avoir lieu. Que faire ?

Si le séjour peut avoir lieu dans des conditions normales, vous partirez comme prévu.
Si le séjour doit être déprogrammé, votre agence de voyages vous avertira dans les meilleurs délais et vous proposera un avoir ainsi qu’une nouvelle proposition de séjour.

En procédant ainsi, vous êtes protégé dans tous les cas et évitez de payer des frais d’annulation.

En cas d’incompréhension, vous pouvez toujours saisir le médiateur du Tourime.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER