Tour de France 2020. Etape 9 : A la sauce du Béarn

Rares sont les étapes qui ne se déroulent que dans un seul département. C’est le cas cette années avec les Pyrénées Atlantiques. Plus rare, encore, quand elle ne sort pas des frontières d’un territoire comme, pour cette édition, le Béarn.

Col d'Aubisque
Le col d’Aubisque ©CDT64-P.Gaillard

Le Béarn-Pyrénées contentera tous les amateurs de vacances actives, il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux. Il y a le vélo, évidemment, avec, pour les plus sportifs, la Route des Cols. Il y a aussi l’eau, la descente des Gaves en hydrospeed ou en canoë, nage en  sur les gaves d’Aspe et d’Ossau ou au Stade d’eaux vives Pau-Pyrénées. C’est aussi le pays du cheval avec de nombreuses randonnées possibles. Et, enfin, les golfeurs profiteront de trois parcours, le Pau Golf Club, le Golf Blue green de Pau Artiguelouve et le Golf de Salies-de-Béarn.

Sur la route du Tour

Lacommande



Commanderie de Lacommande et église Sainte-Blaise
Fondé au début du XIIe siècle par Gaston IV le Croisé, l’ensemble hospitalier de Lacommande constitue un des très rares exemples d’un élément du réseau de Sainte-Christine-du-Somport encore en élévation avec son église ornée de remarquables sculptures romanes et son ancien hôpital (aujourd’hui appelé commanderie), tous deux classés Monuments Historiques en 1962.

Goès

La première mention du château de Goès apparaît en 1385, il appartient à la famille de Montesquiou-Sainte-Colomme qui construit une maison-forte au XVIe siècle et la vend à un chanoine d’Oloron. Elle passe ensuite à Gaillard de Gassion, puis à la famille Colomiè et enfin aux Casaucau. Le bâtiment actuel date du début du XVIe siècle et a été remanié au XVIIe siècle.

Oloron-Sainte-Marie

On s’attarde dans cette ville d’art et d’histoire, pour la richesse de son patrimoine au cœur des trois quartiers historiques. Oloron-Sainte-Marie offre 2 000 ans d’histoire à travers le Trésor de la Cathédrale Sainte-Marie, de la tour de Grède, de la Maison du Patrimoine ou encore de la Crypte Notre-Dame.

Tour de France 2020. Etape 9 : A la sauce du Béarn 1
Oloron, vue-du-gave-dAspe. ©-OT-Piemont-


Cathédrale Sainte-Marie

Inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité en tant que composante du bien culturel Chemins de Saint-Jacques en France, l’ancienne cathédrale Sainte-Marie témoigne du passé épiscopal de la cité.

Aramits

C’est le village d’Aramis, l’un des trois mousquetaires d’Alexandre Dumas.

Les Mousquetaires de Barétous
Avec pas moins de trois mousquetaires ayant un lien avec la vallée, Barétous peut s’enorgueillir d’être la vallée des mousquetaires. Chef-lieu de Barétous, le village d’Aramits est indiscutablement le berceau de la famille d’Aramitz dont Henri, né vers 1620, inspira l’Aramis d’Alexandre Dumas.
Aventure Parc Aramits
Ce parc d’attraction propose des parcours acrobatiques en hauteur : plus de 120 jeux dans les arbres en illimité sur treize parcours aventure de niveaux différents. Des activités pour tous, accès aux jeux à partir d’un mètre de hauteur : matelas de saut, AirBag Aventure, paintball en forêt. La Catapulte aventure propulsera les visiteurs dans les airs à plus de vingt mètres de haut.

Le Plateau d’Issarbe

À 1 500 mètres d’altitude, à cheval entre le Béarn et le Pays basque, le plateau d’Issarbe, offre un panorama unique sur la vallée du Barétous et La Pierre St Martin. Le point de vue est grandiose sur le Pic d’Anie, qui domine la région à 2 504 mètres d’altitude, le Pays basque et l’Espagne et fait la richesse de cet endroit situé en plein cœur du pays des mousquetaires.

Col de la Hourcère

Une première dans le Tour, même si son versant ouest, pendant 12,5 km, mène également au col du Soudet, que le parcours emprunte un peu plus loin et que la course a déjà arpenté à huit reprises, notamment lors de l’étape de la Pierre-Saint-Martin en 2015. Le versant nord est le plus difficile avec 13 km à 8%.

Sainte-Engrace

Entouré de forêts, de mamelons moussus et de prairies propices à l’activité pastorale, le village de Sainte-Engrâce est célèbre pour les Grottes de Kakuetta mais également pour son église romane du XIe siècle, Santa Grazi.

Gorges de Kakuetta
Ouvertes au public depuis 1966, les gorges de Kakuetta saisissent d’emblée par leur beauté : un lac turquoise, un canyon, une cascade de plus de 20 m, des parois vertigineuses luisantes d’eau fraîche, une végétation luxuriante. Dans ce pays de Haute-Soule, seuls les contrebandiers empruntaient autrefois les rudes sentiers escarpés. Il fallut toute l’audace d’un passionné de spéléologie, Edouard-Alfred Martel, pour oser s’aventurer au début du XXe siècle dans cet entrelacs de roches et de failles. Autrefois, les fermiers descendaient le blé depuis les hautes falaises, jusqu’au moulin à eau installé à l’entrée des Gorges de Kakuetta (ce dernier a été emporté par les crues de 1937), puis ensuite, ils remontaient par le même chemin les lourds sacs de farine.

Grotte de la Verna
Accessible uniquement sur réservation, la grotte de La Verna est connue par ses dimensions hors normes. Au cœur des montagnes calcaires de Haute-Soule et du Barétous, à deux pas des Gorges de Kakuetta, la Verna est un site géologique d’exception, de renommée mondiale. Elle fait partie du Gouffre de la Pierre-Saint-Martin, très apprécié par les spéléologues sportifs. On peut y découvrir l’une des dix plus grandes salles souterraines au monde : 245 mètres de diamètre et 194 mètres de haut (elle pourrait contenir jusqu’à 6 cathédrales Notre-Dame de Paris).

Arette

Le 13 août 1967, le village d’Arette a été détruit à 80% par un séisme de magnitude 5,5, qui a tué une personne. C’est le séisme le plus violent survenu en France depuis 1909. L’ancien président du CNOSF, Nelson Paillou, décédé en 1997, résidait à Arette. La station de la Pierre Saint-Martin, arrivée d’une étape du Tour 2015 enlevée par Chris Froome, se trouve sur la commune d’Arette.

La Maison du Barétous
Au cœur du village d’Arette, l’espace muséographique La Maison du Barétous a ouvert ses portes en juillet 2009, pour vous faire découvrir la vallée de Barétous, terre de mouvement et de traditions aux multiples facettes, traduites dans différentes salles d’exposition. Spéléologie, sismologie, pastoralisme, mousquetaires, émigrations… autant de richesses qui ont fait l’histoire de la vallée de Barétous.

Lourdios-Ichère

Le village de Lourdios-Ichère, où l’on trouve le joli écomusée de la vallée d’Aspe, est surtout célèbre pour son ancien maire, Jean Lassalle, candidat à l’élection présidentielle de 2017. Natif du village et député depuis 2002, il s’était fait connaître en 2006 en entamant une grève de la faim pour éviter le départ de l’usine Toyal de la vallée d’Aspe.

Col de Marie Blanque

Il relie la vallée d’Aspe et la vallée d’Ossau. Le Tour de France l’a emprunté 13 fois depuis 1978, la dernière en 2010, où Juan Antonio Flecha était passé en tête.

Bilhères-en-Ossau

Bilhères se situe sur la route du col de Marie Blanque, col séparant les vallées d’Aspe et d’Ossau, régulièrement franchi par le Tour de France. Le village est constitué de vieilles maisons avec de belles portes des XVIe et XVIIe siècles, ornées de clés décoratives.

Tour de France 2020. Etape 9 : A la sauce du Béarn 2
Randonneurs au pied du-pic-d’Ossau ©CDT64-P.Gaillard

Bielle

Sur la rive gauche du Gave d’Ossau, la commune est la capitale de la vallée d’Ossau. L’église Saint-Vivien a été bâtie aux XVe et XVIe siècles dans un style gothique flamboyant avec des voûtes à liernes et tiercerons, une abside polygonale, des chapiteaux, clés de voûte et culs-de-lampe sculptés, des colonnes gallo-romaines, des portes en accolade à écusson et un clocher carré.

La falaise des vautours
Sur les communes de Bielle, Aste-Béon, Bilhères et Castet, se trouve la réserve naturelle de nidification des vautours fauves, créée par arrêté ministériel du 11 décembre 1974. La réserve est gérée par le Parc National des Pyrénées. Deux sites sur une superficie totale de 82,3 hectares, sur une falaise à 1 000 m d’altitude, ont été protégés pour favoriser la reproduction des vautours fauves, ceux-ci ayant besoin d’une nourriture abondante et d’une tranquillité parfaite. La réserve accueille également 5 ou 6 couples de percnoptères d’Égypte.

Gère-Bélesten

La commune est constituée de deux villages réunis à la fin du Moyen Âge. Le quartier ancien, plus pittoresque, est collé à la montagne. Une maison forte, dite la Tour d’Ore, est sise à proximité de l’église de Gère, et date des XIIIe et XIVe siècles. Elle est inscrite aux monuments historiques depuis 1997. Le château de Gère, ancien siège d’une abbaye laïque, date du XVIe siècle.

A voir à Laruns

À voir à Laruns

Station de ski d’Artouste

La station d’Artouste est située de 1 400 m à 2 100 m d’altitude. Face au Parc National des Pyrénées avec un superbe panorama sur le massif du Pic du Midi d’Ossau, le domaine skiable de la station d’Artouste accueille les visiteurs dans une ambiance authentique et familiale.

Train d’Artouste

Artouste, Béarn, petit train
Artouste, le petit train ©Kindabreak.com_

Le Train d’Artouste a fêté ses 80 ans en 2012. Créé pour acheminer les hommes et les matériaux nécessaires pour la construction du barrage du lac d’Artouste en 1920, c’est à partir de 1932 qu’il fut exploité à des fins touristiques. Au départ du lac de Fabrèges, une montée vertigineuse de 1 250 m à 2 000 m d’altitude, à bord d’une télécabine, permet d’admirer un panorama exceptionnel avec en ligne de mire le Pic du Midi d’Ossau.

A voir à Pau

Le Tour des Géants

Si la cité d’Henri IV se place sur le podium derrière Paris et Bordeaux au classement de la fidélité à l’épreuve, elle est aussi, depuis deux étés, la ville du Tour des Géants, des statues à la gloire des vainqueurs de la Grande Boucle. Sur chacun de ces totems figurent le nom et la photo du vainqueur de l’année concernée ainsi qu’un texte rédigé par l’écrivain Christian Laborde. Les totems de près de deux mètres de haut forment un monument permanent disposé dans un écrin de verdure au Bois Louis, à proximité du Stade Philippe Tissié.

Le Boulevard des Pyrénées

Achevé en 1900, il donne à voir un panorama exceptionnel sur près de 150 km de la chaîne des Pyrénées. Sa balustrade de 850 mètres de long sert de rambarde d’orientation. C’est à Jean-Charles Alphand que l’on doit l’esprit du projet de Boulevard des Pyrénées quand il écrivait : « Il manque à Pau la promenade des Anglais de Nice ». Le boulevard est donc conçu comme une réplique montagnarde de l’artère niçoise, lieu privilégié pour « voir et se faire voir ». Cette promenade au bord d’un abrupt en balcon totalement artificiel représente une prouesse technique et esthétique, qui structure et organise depuis sa création le développement urbain.

Le musée national château de Pau

Posées sur un éperon rocheux qui domine un gué du Gave, les fondations du château de Pau remontent au haut Moyen Age. Henri IV y vit le jour le 13 décembre 1553. Restauré sous Louis-Philippe, le château devint un musée en 1926. Outre ses appartements royaux, il abrite d’importantes collections consacrées à Henri IV ainsi qu’un grand nombre de tapisseries et son berceau carapace y figure toujours en bonne place.
http://www.musee-chateau-pau.fr/

Les Rives du Gave

Ce sont 250 ha traversés par les 13 km de berges du Gave. Remarquable par son patrimoine naturel, ce parc a pour ambition de permettre à chacun de profiter d’un espace nature en ville. Différents aménagements sont mis à la disposition des promeneurs tels que des bancs, tables de pique-nique etc. Sur les Rives du Gave on trouve aussi le Stade d’eaux vives et la voie bleue, pour faire une pause sportive et aquatique : balade en canoë ou parcours en rafting !
www.agglo-pau.fr

A chaque étape, ses restaurants

A chaque étape, Thefork (Tripadvisor) sélectonne des restaurants. A Pau, c’est le Dauphin, un restaurant avec un rapport qualité prix étonnant. On y déguste des produits locaux venant tout droit de l’océan Atlantique avec une sélection de produits fraîche et bien travaillée.

A Laruns, on va aux Bains de Secours : Dans ce décor à la fois champêtre et raffiné, Jean-Pierre sert une cuisine à la fois traditionnelle et personnalisée marquée par une enfance entre volailles, cochons, vaches et moutons de la ferme familiale. C’est donc tout naturellement qu’il s’appuie sur la grande palette de produits agricoles de qualité et le patrimoine culinaire riche et varié du Sud-Ouest. Il l’interprète librement aux grés de son inspiration avec une pointe de modernité.

Retrouvez ici les étapes du tour de France.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

Laurent Guena
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter