En avril, Belambra propose de longs séjours au grand air

Le spécialiste des clubs de vacances Belambra lance sur le mois d’avril l’offre « Échappez-vous » dans quatre de ses unités en bord de mer.

En avril, Belambra propose de longs séjours au grand air 1
Le Club Belambra de Trégastel dans les Côtes-d’Armor.

A Trégastel sur la Côte de Granit Rose, sur la Presqu’île de Giens, la petite Camargue ou à la Palmyre sur la Côte Ouest, Belambra revendique « quatre clubs d’exception », les pieds dans l’eau, prêts pour accueillir les clients durant ce mois d’avril. Autant d’endroits et d’appartements pour se ressourcer et télétravailler dans un cadre naturel.

Pour 900 euros (pris valable pour une arrivée jusqu’au 5 avril, la semaine supplémentaire étant à 300 euros), Belambra propose trois semaines dans des hébergements tout équipés avec accès libre au parc et aux équipements du site (terrain de tennis, aire de jeux enfants…). Afin de travailler en toute sérénité, le client bénéficie d’un espace de travail dans un logement dédié et d’une connexion Wifi.

« Depuis toujours, l’ADN de Belambra est de se mettre en quatre pour satisfaire ses clients. Alors que des millions de familles françaises se préparent à s’adapter à la fermeture des crèches et des écoles, Belambra lance son offre « Échappez-vous ». Sur quatre sites d’exception, venez en famille télétravailler tout en profitant de magnifiques environnements naturels et de larges espaces à des prix attractifs. Avec cette offre, passer le mois d’avril chez Belambra aura un air de vacances  » résume Alexis Gardy, Président de Belambra Clubs qui propose dans sa cinquantaine de clubs des séjours à la carte, en tout-inclus, demi-pension ou en formule petit-déjeuner.

Belambra condamnée sur ses conditions générales de vente

L’association de défense des consommateurs Familles Rurales, à l’origine de la poursuite, vient d’annoncer que les clubs de vacances Belambra ont été condamnés par le Tribunal Judiciaire de Paris pour avoir appliqué des « conditions générales de vente illicites » ces dernières années. Outre le versement de 15 000 euros en réparation du préjudice subi par Familles Rurales,  Belambra a été condamné à supprimer des clauses « illicites » ou « abusives » de ses conditions générales de vente dans un délai de deux mois et publier le jugement sur son site Internet. Belambra pourrait faire appel de cette décision.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter