« J’ai passé dix jours de vacances avec Maradona au Club Med »

En 1993, Olivier Breheret, actuel patron d’une d’entreprise de menuiserie dans le Maine-et-Loire, part en vacances au Club Med Punta Cana à l’occasion des fêtes de fin d’année. Il y croise Diego Maradona avec lequel il disputera une partie de ballon mémorable.

« J’ai passé dix jours de vacances avec Maradona au Club Med » 1
Une rencontre inoubliable immortalisée sur papier glacé en 1993. ©Olivier Breheret

« Magique ». C’est le mot qu’emploie Olivier Breheret à l’évocation de sa rencontre fin 93 avec « El pibe de oro » sous les latitudes ensoleillées de la République Dominicaine. « Pour Noël et le jour de l’An, nous avions décidé de passer des vacances en famille au Club Med de Punta Cana » résume le quinqua âgé à l’époque de 27 ans.

Le hasard a voulu qu’Olivier Breheret occupe le bungalow situé juste à côté de celui de… Diego Armando Maradona venu lui aussi se reposer en famille avec son épouse et ses deux enfants. Alors ça fait quoi de croiser le meilleur joueur du monde ? « C’est surtout sur le terrain que c’est impressionnant » répond le chef d’entreprise basé à Saint-Pierre-Montlimart à une cinquantaine de kilomètres de Nantes, car pour le reste, « il va à la plage, à la piscine, au restaurant comme tout le monde, comme n’importe quelle personne en vacances ». « Il était tranquille et pas du tout entouré de gardes du corps » ajoute Olivier Breheret pas peu fier d’avoir passé « dix jours de vacances avec Maradona ».

Ce qu’il retient avant tout, c’est cette partie de foot improvisée sur un petit terrain en bord de plage. « Nous étions toute une bande de Français, on lui a proposé de jouer, il a accepté » raconte Olivier qui jouait face à l’ancien numéro 10 de l’Albiceleste, alors que son père, « joueur amateur et véritable dingue de foot » a disputé le match aux côtés de son idole. « Je ne me souviens plus du score, 5-4 ou 6-4, mais nous étions tous impressionnés par sa technique et sa virtuosité ». Ne parlant pas Espagnol, Olivier n’a pu véritablement échanger avec la star, « juste quelques mots comme ça, il était super gentil avec nous ».

De ses vacances 1993 au Club Med Punta Cana, Olivier Breheret en garde un souvenir impérissable. De son séjour dominicain, il a aussi « ramené plein d’autographes » du champion du monde argentin. Des signatures authentiques distribuées à « son beau-père, ses voisins… ». On en connait qui doivent être jaloux.

*Le rapide entretien avec Olivier Breheret a été rendu possible grâce au concours du Courrier de l’Ouest qui le premier a interrogé le patron menuisier peu après l’annonce du décès de Diego Maradona le 25 novembre dernier.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

David Savary
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter