Tour de France 2021. Etape 6. D’un château l’autre

Les coureurs vont pédaler entre Tours et Châteauroux, à la découverte des châteaux de la Loire.

Tour de France 2021. Etape 6. D'un château l'autre 1
Le château de Chenonceau.

On commence par boire un coup à Vouvray dont les vignes ont été d’abord cultivées par les moines du monastère de Marmoutier fondé en 372. L’AOC Vouvray fut reconnue par un décret, le 6 septembre 1936 (elle s’étend sur 2 200 hectares et couvre les communes de Vouvray, Chançay, Noizay, Reugny, Rochecorbon, Sainte-Radegonde-en-Touraine (rattachée à Tours en 1964), Vernou-sur-Brenne, et une partie de Parçay-Meslay).

Après cette mise en bouche, nous voilà déjà à Amboise dont le château royal, fondé au Xie, a été remanié au XVe siècle par le roi Charles VIII. François Ier grandit à Amboise et fit venir d’Italie Léonard de Vinci, qu’il installa au Clos Lucé, auquel le château est relié par un passage souterrain. Il a été Monument Historique en 1840.


Fief dépendant du château d’Amboise, le château du Clos Lucé a été construit à l’origine en 1471. A l’intérieur, on découvre la chambre du maître, sa cuisine, la salle du Conseil, l’oratoire d’Anne de Bretagne, ou encore la chambre de Marguerite de Navarre. On y trouve par exemple 40 maquettes réalisées à partir des dessins de l’inventeur, ainsi que des animations 3D.

Non loin, la Pagode de Chanteloup qui a été bâtie sur le domaine du château disparu de Chanteloup, entre 1775 et 1778 à la demande du duc de Choiseul, ministre de Louis XV. Elle comporte sept étages, chacun construit « en coupale » en retrait les uns sur les autres sur le principe de la longue-vue. Son sommet offre un panorama sur la vallée de la Loire. Le duc de Choiseul a fait édifier cette pagode en hommage à la fidélité de ceux qui, bravant le roi, venaient le visiter durant sa disgrâce. Au premier étage, Choiseul aurait fait graver les noms de ses visiteurs sur des tables de marbre blanc, ensuite retournées face contre le mur.

Chenonceau, ensuite.  Le château présente une architecture appuyée au Cher, entouré sur 3 côtés de fossés d’eaux vives et aux angles 4 tours rondes, les bases baignant dans les douves. Son histoire est marquée par les femmes qui en ont été les propriétaires et les bâtisseuses, d’où son surnom de « château des Dames », de Katherine Briçonnet (architecte du château et épouse de Thomas Bohier) à Diane de Poitiers, Catherine de Médicis ou Louise de Lorraine, jusqu’à Madame Georges Menier (qui a géré l’hôpital militaire installé dans le château pendant la guerre de 14-18), dont la famille est encore propriétaire.

Et voilà le peloton dans le Loir-et-Cher qui compte parmi les quatre plus beaux châteaux de la Loire : Blois, Chambord, Chaumont-sur-Loire et Cheverny. Il ne faut pas occulter le château-fort de Chissay, construit au XVe siècle sous Charles VII pour le trésorier de France Pierre Bérard, époux d’Anne de Ronsard. Cette demeure est aujourd’hui un hôtel.

Tour de France 2021. Etape 6. D'un château l'autre 2
Amboise, où Léonard de Vinci avait pris ses quartiers.



A Monthous-sur-Cher, on s’attarde au château Renaissance du Gué-Péan. Quatre tours d’angle lui donnent du panache au L’une d’elle, la Tour à impériale, est une prouesse architecturale dont il n’existe que 13 occurrences en Europe.
L’archtecte du Futuroscope, Denis Laming, a repris la propriété au tournant du XXIe siècle. Il a relancé l’activité équestre et ouvre le monument au public en été.

Dans l’Indre, Valençay est marquée par la forte personnalité de Talleyrand, qui y est enterré et à qui un musée est consacré dans le somptueux château, joyau d’architecture remarquablement conservé, qu’il habitait. Elle est également connue pour son fromage de chèvre cendré de forme pyramidale au lait cru du Berry. Le Valençay est également un vin AOC qui produit des rouges (gamay) et des blancs (sauvignon).

Sur le chemin, le Zooparc de Beauval


En 1980, Françoise Delord, présentatrice de spectacles sur la scène du music-hall Bobino et passionnée par les oiseaux ouvre le parc ornithologique de Beauval, accueillant près de 2 000 oiseaux. En 1989, le parc devient le Zooparc de Beauval et accueille ses premiers fauves et ses premiers primates. Le développement du parc, tourné vers le bien-être animal, s’accompagne par la création de l’association Beauval Nature en 2009. En 2012 s’installe un couple de pandas géants, uniques représentants de leur espèce en France, dans le cadre d’un programme de recherche, de reproduction et de conservation en collaboration avec la base de Chengdu, en Chine. En 2017, le Zooparc devient le premier parc français, et le quatrième européen, à réussir la reproduction du panda géant. Aujourd’hui, il accueille près de 35 000 animaux extraordinaires et 800 espèces.

A voir à Châteauroux

Château Raoul 
Situé place de la Victoire-et-des-Alliés et rue du Château-Raoul, le château éponyme date du Xe siècle. Son aspect actuel, dans le style d’un hôtel seigneurial composé de plusieurs tours, date de 1450. Inscrit aux Monuments historiques depuis 1927, propriété du Conseil départemental, il a été restauré en 2012. 

Ancien hôtel de ville
L’ancien hôtel de ville est édifié en 1828 par l’architecte Pierre Murison. Sa façade néoclassique est caractéristique de l’époque avec ses colonnades et son fronton triangulaire. À l’époque, la population de Châteauroux n’atteint pas 15 000 habitants et les locaux répondent parfaitement aux besoins.

Couvent des Cordeliers
Cet ancien couvent du XIIIe est construit selon le plan type des maisons de l’ordre franciscain : une grande église à laquelle sont accolés des bâtiments en équerre, une aile parallèle à la nef fermant la cour du cloître. L’église est une « halle à prêcher », avec une porte en arc polylobé à l’ouest. Cinq grandes arcades donnent sur le cloître.

Musée Bertrand
Autrefois résidence du Général Bertrand, fidèle de Napoléon, ce bel hôtel particulier du XVIIIe siècle est aujourd’hui un musée dont chacune des 26 salles réserve son lot de surprises : la volière ramenée de Sainte-Hélène, l’original en plâtre du Sakuntala de Claudel, un cabinet de curiosités et d’égyptologie, des collections Empire, des peintures flamandes & hollandaises, des œuvres gallo-romaines et médiévales… Par ailleurs, le musée propose deux expositions temporaires par an. 

U.S. Museum
De 1951 à 1967, les Castelroussins ont vécu à l’américaine. L’association Châteauroux c’était l’Amérique fait revivre cette belle époque où l’on découvrait les dollars, les grosses voitures, le jazz, les hot-dogs, etc. Objets, photos et films témoignent de ces dix-sept années florissantes pour les Berrichons. L’U.S Museum accueille aussi les Américains ayant passé leur jeunesse à Châteauroux. 

Abbaye de Déols
L’abbaye Notre-Dame de Déols est une ancienne abbaye bénédictine, dont il ne reste que quelques vestiges. Elle a été fondée le 2 septembre 917 par Ebbes le Noble, seigneur de Déols, qui s’inspire de la fondation de l’abbaye de Cluny. L’abbaye, l’une des plus importantes de France, est placée sous l’autorité directe du pape. Son apothéose se situe aux XIIe, XIIIe et XIVe siècles.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter