Katja Thomsen, professeur de yoga : « Je crois au voyage, c’est un besoin fondamental »

Native de Hambourg en Allemagne, Katja Thomsen est installée à Soulac-sur-Mer (Gironde) depuis huit ans. Elle y enseigne le yoga et le shiatsu, et organise des stages de yoga – surf à l’étranger. Marquée par le confinement qui l’a condamnée à la sédentarité, elle proclame son envie de voyage et un retour à la vie normale. En toute zénitude.

Katja Thomsen, professeur de yoga : « Je crois au voyage, c’est un besoin fondamental » 1

Elle a toujours rêvé d’habiter en bord de mer. Née à Hambourg, ayant grandi à proximité de Francfort, son destin ne la prédestinait pourtant pas à cela. Enfin si… un peu. « Enfant, je passais mes vacances d’été dans une partie de ma famille au bord de l’océan près de Bordeaux. Cela m’a beaucoup marqué » raconte Katja Thomsen qui possède la double nationalité.

Elle effectue d’ailleurs une partie de ses études à Bordeaux puis en Allemagne. A l’issue, elle devient attachée de presse auprès d’un groupe de médias. Ce travail stressant lui fait apprécier les exercices de relaxation. Elle décide alors de lancer des stages de yoga sur la presqu’île d’Eiderstedt au nord du pays, là où vit sa grand-mère. Le concept de yoga sur mer est lancé.

La nostalgie du Soulac de son enfance

Après avoir passé ses diplômes, elle enseigne la discipline aux employés d’Allemagne-Télécom ainsi que dans une grande maison d’édition à Hambourg. Puis elle part en 2003 dispenser son savoir sur l’île de Sylt en mer du Nord. Mais l’odeur des pins et les dunes du Médoc lui manque. « Je me retrouve dans le Nord, dans le froid, loin de l’océan » explique Katja Thomsen qui garde toujours en elle « le Soulac de son enfance en été ». Elle complète son parcours professionnel en partant un an à Montréal pour faire une formation de thérapeute shiatsu. « Au retour, lorsque j’ai atterri à l’aéroport de Francfort et que j’ai vu les têtes sérieuses des Allemands, je me suis dit l’été prochain je ne serai pas en Allemagne. Je serai en France à Soulac-sur-Mer ».

Katja Thomsen, professeur de yoga : « Je crois au voyage, c’est un besoin fondamental » 2
Les retraites de yoga et de surf ont actuellement le vent en poupe.

Devenue professeur de yoga itinérante, sans domicile fixe, elle se spécialise dans les stages organisés – des groupes de 10 à 15 personnes – comme séjours de vacances au bord de la mer. Puis en 2014 elle prend sa voiture, son tapis de yoga, une tente et un matelas, et direction la côte Atlantique. A Soulac-sur-Mer, elle plante sa tente dans un camping. Quelques jours plus tard, ses affiches de yoga sur la plage sont placardées un peu partout dans la ville. De la tente de camping elle passe au mobil-home avant de s’installer à l’année dans une maison de la station du Médoc en 2020.

« Avec le confinement le voyage est un peu tombé à l’eau »

Avant le Covid et le premier confinement en mars 2020, elle organise une quinzaine de voyages yoga à l’étranger. En Allemagne, aux Canaries, au Pérou, aux Antilles, en Corse… « Comme le voyage est ma passion, chaque année je repérais toujours un nouveau lieu de stage, les activités à faire sur place… » résume la pétillante quinquagénaire qui voit d’un coup son activité stoppée, « j’ai très mal vécu cette période ». Katja rentre d’un long voyage au Pérou et se retrouve « coincée » à domicile. Ses stagiaires Allemands ne peuvent venir. « Sur l’année 2020, j’ai une douzaine de stages qui ont été annulés, dont certains aux Canaries » confie Katja Thomsen qui profite du contexte pour « donner des cours en ligne ». Avec tout de même une satisfaction, des stagiaires avec qui elle avait l’habitude de travailler depuis 15 ans lui restent fidèle. « Ils étaient ravis de me retrouver en ligne. J’aime mon métier et je me suis sentie utile à ce moment-là » indique Katja Thomsen qui se lance parallèlement dans « la formation de professeurs de yoga ».

« Avec le confinement l’esprit voyage est un peu tombé à l’eau » confie celle qui ces 13 dernières années n’est « jamais restée plus de 3 mois sur un seul lieu ». Elle réorganise son planning. Pas de voyage cet été mais des cours de yoga sur la plage de Soulac pour les touristes. Sur l’arrière-saison et l’hiver prochain, des stages de surf (en partenariat avec une école) et yoga-surf sont notamment prévus sur l’île de la Gomera aux Canaries. Son programme de voyages 2022 commence à se remplir, c’est bon signe.

Katja Thomsen, professeur de yoga : « Je crois au voyage, c’est un besoin fondamental » 3
Yoga et surf, compromis idéal pour un esprit sain dans un corps sain.

Même si elle est inquiète pour le secteur de l’industrie touristique, « le retour à la normale sera long malgré tout », Katja Thomsen reste positive. Zen pourrait-on dire. Consciente de la nécessité des « coupures dans sa vie pour se reconnecter et se ressourcer », elle croit au voyage, « c’est un besoin fondamental ». « Oui, il faut sortir de son quotidien. Il faut partir et voyager pour découvrir autre chose ». Une leçon de vie en quelque sorte.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter