Tour de France 2020. Etape 14 : une belle excursion dans la Loire

Avec plus d’un million de visiteurs sur 74 sites touristiques et une offre sportive variée, le département de la Loire mérite que l’on s’y attarde, un peu plus que les coureurs du Tour de France qui vont y rouler sur près de 80 km.

Loire, Chapelle Notre-Dame
Chapelle Notre-Dame-d’en-Haut (1872) © JMona/Office de Tourisme du Pilat

L’offre sportive dans la Loire

Randonnée, vélo, rafting, kayak… La Loire ne manque pas d’infrastructures pour faire bouger les vacanciers. A cela, s’ ajoute un patrimoine riche qui nous fait comprendre pourquoi ce département a séduit plus d’un million de visiteurs sur 74 sites touristiques en 2019.

La randonnée

La Loire compte 7800 kilomètres de sentiers de randonnées balisés dont de prestigieuses Grandes itinérances :

Le GR3 – Le premier sentier de grande randonnée officiel balisé en France, 1200 kilomètres de l’Ardèche à la Loire-Atlantique, il parcourt les Hautes Chaumes du Forez, ses villages pittoresques, ses bourgs foréziens, ses paysages mêlant tourbières, landes et prairies et sommets massifs.

Le GR7 ce parcours exceptionnel vous emmène du ballon d’Alsace jusqu’en Andorre en une diagonale arpentant 4 régions et 18 départements, il suit approximativement la ligne de partage des eaux qui sépare le versant mer Méditerranée du versant mer du Nord-Manche-Atlantique.

Le GR89 est le sentier des humanistes. Emprunté par Montaigne au XVIème siècle alors qu’il vient d’être élu maire de Bordeaux, ce chemin éponyme de 153 km suit les pas d’un homme qui foula avec une curiosité joyeuse le département de La Loire : des Monts du Lyonnais aux Monts du Forez près de Noirétable pour gagner le Puy-de-Dôme

Le GR765. Outre sillonner deux chemins qui se prolongent vers Saint-Jacques-de-Compostelle, le GR765 présente une itinérance en montage russes qui fait la part belle à la forêt, à l’eau et à la vigne. Que ce soit de Cluny au Puy-en-Velay (315 km) ou de Lyon au Puy-en-Velay (185 km), vous foulez des sentiers impeccablement balisés qui vous conduisent sur le vignoble de la Côte Roannaise, vous font longer les Gorges de la Loire, franchir les Monts du Lyonnais et atteindre la Plaine du Forez.

Autre incontournable : le GR42 , un périple de 452 km de Saint-Etienne à la Méditerranée.

Enfin le GR 65, avec plus de 5 500 km de sentiers balisés et quatre voies toutes inscrites au patrimoine mondial de l ’Unesco, dont la fameuse voie Podiensis. En grande partie emprunté par les adeptes du chemin de St-Jacques, et itinéraire propose dans la Loire une traversée verte sur plus de 40 km entre Condrieu et Le Tracol.

Le vélo

Les cols

Les plus sportifs trouveront leur bonheur grâce aux 17 cols balisés par le département. Parmi eux, le Col du Béal, la Loge des Gardes, le Crêt de l’Oeillon, le Col de la Loge, la Croix de Chaubouret, la Croix de l’Homme Mort, la Croix Trévingt, la Croix des Echarmeaux, la Croix Cazard…

La Véloloire

Plus décontractée, la Véloire, la véloroute voie verte du nord de la Loire, vous mènera de Roanne à Saint-Pierre-laNoaille, à travers une grande mixité de paysages. Située dans un territoire à haute sensibilité environnementale (bords de Loire, bocages) et patrimoniale le parcours traverse le département depuis Iguerande en Saône-et-Loire jusqu’à Balbigny (à terme, elle arrivera à Montrond-lesBains). S’adossant à l’axe principal que constitue la Véloire, les territoires ont identifié un réseau de boucles locales qui sillonnent des petites routes peu fréquentées, riches d’un point de vue touristique et dont les distances et les niveaux permettent à chacun de trouver son itinéraire de prédilection. La Via Rhona fait une petite incursion dans le sud du département , 12 km de tracé sillonnent le versant Pilat Rhodanien,

35 parcours VTT

Le Parc naturel régional du Pilat est précurseur en matière de VTT. À ce jour, le Parc répertorié site VTT FFC compte 35 parcours répartis sur onze villages qui se déclinent en quatre grandes catégories : cross-country pour les plus sportifs, Enduro pour les amateurs de sensations fortes, famille pour rouler sans se presser, et VTTAE pour se laisser rouler avec assistance électrique.

Autre site VTT FFC, le Massif des Bois Noirs situé à la jonction des départements de l’Allier, de la Loire et du Puy de Dôme, ce ne sont pas moins de 18 communes qui se sont réunies pour offrir un large choix de parcours.

De nombreux prestataires proposent des sorties avec encadrement tout au long de la saison : forezbikeschool.wordpress.comfelicienbros.tumblr.com www.trottnaturepilat.com.

L’eau

Espace Eaux Vives du Pilat Rhodanien –Saint-Pierre-de-Bœuf

Des activités originales sur une rivière aménagée de 700 mètres de long. Rafting, nage en eau vive, kayak et canoë espaceeauxvives.com Base de loisirs – Saint-Just-Saint-Rambert La base de loisirs propose des descentes en canoë depuis le lac de Grangent. D’autres activités viennent compléter la gamme de cet espace définitivement ludique : tir à l’arc/sarbacane et jeux de visée, trottinette tout terrain, course d’orientation b2lf.com

Port de Plaisance et base nautique – Saint-Victor-sur-Loire

Dans un site exceptionnel, baignade surveillée en juillet et août, aviron, planche à voile, canoë, ski nautique. Le bateau « le Grangent » propose des croisières au coeur des gorges.

Base de loisirs de Villerest

A proximité de Roanne, le pôle touristique de Villerest -Commelle-Vernay dispose d’un espace multi-activités au bord du Fleuve Loire, avec de nombreuses activités proposées canoë-kayak, paddle. Sur place, bateau promenade lacdevillerest.fr

Base aviron Loire – Cordelle

Située sur le plus grand méandre de la Loire, Cordelle dispose d’une base de Loisirs où l’aviron est de rigueur, on peut aussi y pratiquer du canoë et du paddle.

Les villages Sport Nature

Organiser et structurer l’offre sport-nature en destination touristique attractive, telle est l’ambition du label Village Sports nature du département de la Loire. 11 communes (8 villages et 3 spots pôles nature) répondent présentes et s’engagent à offrir une palette d’activités sport nature et des équipements sportifs et touristiques adaptés à tous.

 Les deux premières communes à bénéficier officiellement du label sont :

Saint-Régis-du-Coin – Le pôle trail

Au coeur du Pilat, la nature propose dans un environnement exceptionnel un panel dense de parcours ont été balisés : parcours en cani cross, marche nordique, trail…

Tour de France 2020. Etape 14 : une belle excursion dans la Loire 1

Violay

Des chemins et sentiers parcourent les bois et les lignes de crêtes vous offriront des panoramas magnifiques tout autour de la Tour Matagrin, perchée à 1004 mètres d’altitude, le long du GR 7 sur la ligne de partage des eaux. De nombreuses autres activités pleine nature sont offertes à Violay.

Saint-Victor-sur-Loire, futur pôle nature

– Un espace dédié à la course d’orientation.

– Escalade, réhabilitation des sites d’escalades du Mousset et des Révotes.

– Parcours montagne à partir du port. Accès au rocher en canoë … Toute une aventure réservée aux mini-groupes du 1er juin au 15 septembre avec encadrement FFME dans la limite de 2 groupes de 10 par 1/2 journée.

Sur la route du Tour, à découvrir dans la Loire

Chalmazel-Jeansagnière

Chalmazel-Jeansagnière est connu pour son château du XIIIe, son charme bucolique, ses habitants authentiques mais aussi pour sa station de sports d’hiver de moyenne montagne. Son domaine skiable alpin s’étend de 1 109 à 1 600 mètres d’altitude sur les pentes de Pierre-sur-Haute, point culminant des monts du Forez (1 634 mètres), entre la forêt et les landes sauvages d’altitude (les hautes Chaumes).
Les première pistes ont été tracées dans les années 1930 et la première remontée mécanique construite en 1953 sur l’initiative du ski club local. Aujourd’hui, le site possède douze kilomètres de pistes de ski alpin desservies par un télésiège, sept téléskis et équipées de 90 enneigeurs.
La station de Chalmazel a accueilli en 2016 une étape du Critérium du Dauphiné remporté par l’Espagnol Jesus Herrada.

Château de Chalmazel
Le château de Chalmazel s’élève au milieu du village. Sa construction a débuté en 1231. Ce château féodal fait partie du domaine du Forez et servait à contrôler la route d’Auvergne par le col du Béal. D’aspect médiéval, il a conservé des éléments de la maison forte, mais avec toutes les modifications et ajouts successifs apportés au cours des siècles : meurtrières, base des murailles, donjon, chemin de ronde à mâchicoulis. Il possède aussi des éléments Renaissance : façade, cour intérieure, galeries, chapelle. Aujourd’hui restauré, il est ouvert pour les visites et dispose de chambres d’hôtes et de salles de réception.

Sauvain

Maison Sauvagnarde
Depuis 1968, l’association la Maison Sauvagnarde gère et développe le Musée de la Fourme et des Traditions et participe à l’animation culturelle et touristique de Sauvain. Une centaine de bénévoles accueillent à tour de rôle pendant la saison, les visiteurs individuels et toute l’année les groupes (adultes & scolaires). Une douzaine d’expositions sont visibles sur les 800 m2 d’une ferme traditionnelle du Forez, sur un site du XVIe siècle où a résidé l’ancien préfet de Paris Louis Lépine, inventeur du concours qui porte son nom.

Montbrison

Ancienne capitale des comtes du Forez, cette sous-préfecture de la Loire est aussi la localité qui dispose du patrimoine le plus prestigieux du département avec 18 monuments inscrits ou classés aux monuments historiques.
La ville est connue pour son fromage, la fourme de Montbrison, fromage à pâte persillée préservé par une AOC depuis 1972 et une AOP depuis 2010. La fourme de Montbrison figure aussi sur la liste du Patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.

Montrond-les-Bains

L’histoire de Montrond est liée à celle du château médiéval qui contrôlait le passage à gué du fleuve Loire entre Auvergne, Bourgogne et Velay. Jusqu’à la Révolution, le village de Meylieu-Montrond vécut à l’ombre de cette forteresse, incendiée en 1793 par les révolutionnaires. Ce n’est qu’en 1969 que l’association des Amis du Vieux Château commença des travaux de consolidation du site. La ville est depuis 1984 propriétaire du château, pour faire de ce monument un lieu vivant d’animation et de culture. Le deuxième axe de développement de la commune date de la fin du XIXe siècle, lorsque des forages charbonniers permirent de découvrir des nappes d’eau fortement minéralisée et d’une température de 28°. La source thermale du Geyser, dont les qualités minérales de l’eau allaient être rapidement reconnues, venait de naître et allait sceller le destin de station hydrominérale de Montrond qui obtint en 1938 la particule officielle « les Bains ».

Chazelles-sur-Lyon

Cette petite ville des Monts du Lyonnais a connu plusieurs siècles de prospérité grâce à la chapellerie de feutre de poil : lapin domestique, garenne et lièvre. La légende fait remonter la fabrication du feutre à la période des Croisades. Les sources historiques attestent toutefois la présence de chapeliers au XVIe siècle.

Musée du chapeau
Le Musée du Chapeau, devenu depuis Atelier-Musée, ouvre ses portes en 1983. Sa création a suivi l’époque de déclin de la mono-industrie locale multiséculaire de la chapellerie. Il s’attache à la conservation de la mémoire chapelière et à la sauvegarde active des savoir-faire. Il est labellisé Musée de France.

Retrouvez ici l’ensemble des articles en lien avec l’étape du jour de ce Tour de France 2020.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

Laurent Guena
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter