Les navigatrices du Vendée Globe se retrouvent en altitude

C’est au Refuge Buffère dans les Hautes-Alpes que cinq des six navigatrices du dernier Vendée Globe ont décidé de « hisser les voiles » à l’occasion de la 5ème édition de l’opération « Marins des Cimes au Féminin » organisée par le refuge de la vallée de la Clarée.

Les navigatrices du Vendée Globe se retrouvent en altitude 1
De gauche à droite, Isabelle Joschke, Samantha Davies, Miranda Merron, Clarisse Cremer et Alexia Barrier.

Miranda Merron, Clarisse Cremer, Alexia Barrier, Isabelle Joschke et Samantha Davies se sont retrouvées au sommet pour la première fois depuis leur retour du Vendée Globe. Seule l’anglaise Pip Hare, retenue outre-manche par les dispositions sanitaires prises par le gouvernement britannique, manquait à cet « appel des cimes ».

Ce rendez-vous désormais traditionnel pour de nombreuses navigatrices est l’occasion depuis sa création, de mêler l’esprit et la solidarité entre gens de mer et montagnards dans le cadre d’un séjour en altitude avec ski de randonnée et découverte des paysages haut-alpins sous la conduite d’un guide de haute-montagne.  Un moment de convivialité et de partage entre plusieurs générations de navigatrices unies par la passion de la mer et désireuses de se retrouver au terme de plusieurs mois intenses sur toutes les mers du globe.

Les navigatrices du Vendée Globe se retrouvent en altitude 2
Le refuge Buffère est blotti dans l’alpage de Buffère dans la vallée de la Clarée dans les Hautes-Alpes.

Cette édition, si particulière en raison du contexte sanitaire, s’est déroulée au Refuge Buffère avec le soutien de l’Agence de Développement des Hautes-Alpes ainsi que la station de Serre Chevalier. Depuis sa création, l’opération « Marins des Cimes au Féminin » est parrainée par Sylvie De Ligondes (première navigatrice à avoir bouclé un tour du monde en équipage).

Pour rappel, 33 skippers étaient au départ des Sables-d’Olonne pour le 9ème Vendée Globe dont 6 navigatrices. Un record. La victoire finale revenant à Yannick Bestaven (Maitre Coq IV) en près de 80 jours. En terminant l’épreuve à la 12ème place, Clarisse Crémer, skippeuse de « Banque Populaire » est devenue la femme la plus rapide de l’histoire de la course après 87 jours, 2 heures et 24 minutes passés en mer.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

David Savary
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter