Tour de France 2020. Etape 18 : entre nature, patrimoine et mémoire en Haute-Savoie

Depuis Méribel au cœur des Trois Vallées, en passant par le Cormet de Roselend et le plateau des Glières, haut-lieu de la Résistance, le peloton arrive pour la première fois de son histoire à la Roche-sur-Foron en Haute-Savoie après 168 km parcourus.

Tour de France 2020. Etape 18 : entre nature, patrimoine et mémoire en Haute-Savoie 1
Le Cormet de Roseland, point de départ de magnifiques randonnées. ©Creative Commons Florian Pépellin

Encore une belle étape, sur le plan sportif mais également sur le plan touristique. Dans l’ordre, les coureurs vont monter au Cormet de Roselend, au col des Saisies puis au col des Aravis, avant d’arriver au plateau des Glières et filer enfin vers la Roche-sur-Foron.

Situé à 1 968 m d’altitude, le Cormet de Roselend est point de départ de magnifiques randonnées et permet par la route d’accéder à la vallée des Chapieux et de la Tarentaise. A 1650 m d’altitude, le col des Saisies constitue le trait d’union entre deux vallées, le Beaufortain et le Val d’Arly. Un peu plus loin, le col des Aravis, à 1 486 m d’altitude, jouit d’une vue superbe sur la chaîne des Aravis et le massif du Mont-Blanc. Quant au plateau des Glières, 1 390 m, il offre un panorama sur les Aravis. Il est également apprécié en été comme en hiver pour ses balades. L’endroit est aussi connu pour être le symbole de la Résistance face à l’occupation allemande en Haute-Savoie. Un monument ainsi qu’un musée rappellent la lutte contre l’occupant et l’esprit de sacrifice dans le maquis.

Tour de France 2020. Etape 18 : entre nature, patrimoine et mémoire en Haute-Savoie 2
Au centre du Plateau des Glières, se dresse le Monument National à la Résistance ©Creative Commons Guilhem Vellut

Chef-lieu du Canton de Haute-Savoie, la Roche-sur-Foron met en avant sa Cité Médiévale. Très bien restaurée et joliment fleurie, elle est aujourd’hui considérée comme la deuxième cité historique de Haute-Savoie. Tout autour, des sentiers de randonnée, sans oublier la base de loisirs d’Orange Montisel, le canyoning à Eteaux, ainsi que les via ferrata à Scientrier.

Ce qu’il faut voir à la Roche-sur-Foron

 

Réservoir d’eau
Il s’agit du fameux Réservoir d’eau qui permit à La Roche-sur-Foron d’être en 1885 la première ville d’Europe dotée de l’éclairage électrique public. Construit en pierre, il servit, entre 1885 et 1904, de retenue d’eau durant la journée en déviant le cours du Foron, de manière à produire à la nuit tombée l’électricité nécessaire à l’éclairage public. Il a été restauré en 2011 et se situe avantageusement le long du parcours de promenade du parc public du Château de l’Echelle. 

Tour des comtes de Genève
Dernier vestige de la forteresse des Comtes de Genève, cette tour du XIIIe siècle est juchée sur un bloc de roche et domine les berges de la rivière Le Foron, ce qui explique probablement l’origine du nom de la ville. La tour était en fait le donjon de la forteresse. Il s’agit de l’une des premières tours circulaires construites en Savoie. Cette nouvelle architecture constituait alors un progrès important car elle supprimait les angles morts. De très beaux exemples de ce type d’architecture militaire existent en Savoie, notamment au château de Thorens, à quelques kilomètres de La Roche-sur-Foron. La tour maitresse circulaire isolée des comtes de Genève est bâtie à cheval sur la faille naturelle d’un très imposant rocher. Ce bloc erratique transporté par le glacier du Mont-Blanc fut posé il y a environ 10 000 ans, lors de la fonte des glaces. Cette faille fut murée à l’extérieur par les bâtisseurs du donjon ; ceux-ci la subdivisèrent à l’intérieur formant ainsi quatre caves naturelles superposées. Au-dessus du rocher, le donjon lui-même était constitué de trois étages.  

Tour de France 2020. Etape 18 : entre nature, patrimoine et mémoire en Haute-Savoie 3
©Yves Mino

Bénite Fontaine
À 1,2 km du centre-ville se situe la Bénite Fontaine, lieu de pèlerinage réputé depuis plusieurs siècles. Au creux d’un vallon, sa source aux vertus curatives aurait sauvé des vies au cours des épidémies de peste au XVIe siècle. 

La Roche Bluegrass Festival
Le festival international de musique bluegrass est unique en France, il est également le plus important en Europe. Il rassemble chaque année plus de 30 groupes venus des États-Unis, du Canada et de 10 à 15 pays européens, pour 50 concerts gratuits. Il se déroule toujours le premier week-end d’août. Initiée par le mandoliniste américain Bill Monroe à partir des années 1930, cette musique acoustique a joué et joue toujours un rôle proche de celui du blues dans l’inspiration de la country, du rock’n’roll, de la pop ou du rockabilly avec lequel elle partage l’énergie. Quelques grands noms français, européens et américains de tous styles ont pratiqué ou été inspirés par cette musique : Jean-Jacques Goldman, Alain Bashung, Elvis Presley, Bob Dylan, Eagles… 

La foire internationale
En 1925, naquit la Foire des véhicules automobiles d’occasion, qui deviendra plus tard Foire multi-secteurs, et recevra même dans les années 1990 le label de Foire Internationale (11e Foire de France), ce qui reste assez exceptionnel pour une commune de 11 000 habitants. Elle se déroule en centre-ville jusque dans les années 70, et occupe ensuite le Parc des Expositions et ses 25 000 m² couverts, les plus vastes des deux Savoies et de l’Ain. Elle offre de larges retombées économiques pour les restaurateurs de la ville et du canton. 

Château de l’Échelle
Ses origines remontent au XIVe siècle et il possède un espace d’exposition ainsi qu’un parc public de 7 hectares. Entre 6 et 8 expositions sont organisées tout au long de l’année par la commission culture de la municipalité ou par l’association Glob’Art. Le Château abrite également le siège de l’Académie du Faucigny. Cette association étudie les questions historiques, archéologiques et scientifiques intéressant la Savoie et, en particulier, l’ancienne province du Faucigny.

Renseignements : www.larochesurforon.com 

Retrouvez ici l’ensemble des articles en lien avec l’étape du jour de ce Tour de France 2020.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

David Savary
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter