Tour de France cycliste : les régions traversées mises à l’honneur

A l’occasion du Tour de France 2020, du 29 août au 20 septembre, France Télévisions, le Tour de France, et le Muséum national d’Histoire naturelle renouvellent leur partenariat et lancent la 8ème édition du « tour de France de la biodiversité », une opération qui met à l’honneur les écosystèmes des régions traversées par les coureurs.

Tour de France cycliste : les régions traversées mises à l’honneur 1
Le Parc National des Cévennes sera mis à l’honneur à l’occasion de la 6ème étape du Tour de France le 3 septembre entre Le Teil et Mont Aigoual. @MNHN – JP Siblet.

Après la longue période de confinement que nous avons traversé, sans doute avons-nous pris conscience de l’importance des espèces et paysages à protéger. De la région niçoise à Saint-Quentin-en-Yvelines, en passant par les Cévennes ou le Parc des Écrins, le « tour de France de la biodiversité » en proposant chaque jour de petites pastilles vidéo, inscrit la nature au cœur de la course cycliste.

Ces programmes courts (environ 1 min 20) présenteront chaque jour une espèce animale, végétale ou un espace protégé. Diffusés sur les chaînes publiques France 2 et France 3 pendant les retransmissions du Tour de France (du 29 août au 20 septembre) et multi-diffusés sur France Info TV et la plateforme jeunesse Lumni, ces 21 spots prennent cette année un nouvel élan grâce à la présence de Chloé Nabédian, journaliste météo sur France Télévisions.  « Cette pastille montre notre biodiversité foisonnante, attachante mais aussi très fragile. L’occasion de rappeler les secrets de notre patrimoine naturel et de mettre en lumière certaines espèces végétales ou animales mais aussi des passionnés qui œuvrent au quotidien pour leur protection. Voici les raisons qui m’ont poussée à participer à l’écriture et à incarner ce programme » indique-t-elle.

Un patrimoine naturel français remarquable

Certaines étapes de la route du Tour peuvent et d’ores et déjà être mises en avant. Au cœur du Parc national des Cévennes (étape 6), les téléspectateurs pourront découvrir une des 14 réserves de biosphère que compte la France (600 dans le monde), un label attribué ici par l’Unesco depuis 1985. Les citoyens favorisent un mode de développement économique et social fondé sur la conservation et la valorisation des ressources locales. L’Espace naturel sensible du Haut Moucherotte (étape 16) en Isère et son sublime panorama sur les Alpes abrite, quant à lui, de nombreuses espèces (lièvre variable, aigle royal, clématite des Alpes ou rare cystoptéris des montagnes). Par ailleurs, la loutre d’Europe (étape 11) que l’on tuait en France jusque dans les années 30 pour sa fourrure ou sa graisse, revient progressivement suite à des mesures de dépollution des cours d’eau et de protection de l’espèce. Ses effectifs restent cependant bien inférieurs à ce qu’ils étaient au début du XXe siècle.

Enfin, depuis 2015, le Muséum propose à Frank Ferrand, l’un des commentateurs de France Télévisions, des anecdotes originales sur le patrimoine géologique français. Sa structuration, ses formes, son occupation par la végétation jusqu’à l’exploitation minérale ou agricole et les productions alimentaires sont autant de sujets proposés. Parmi ces curiosités uniques au monde, pourront être évoqués l’or du massif des Bauges, la production de la soie dans les Cévennes ou du Roquefort près de Millau.

Liste des « sites remarquables » présentés

Étape 1 Nice – Moyen Pays : l’herbier de Posidonie.

Étape 2 Nice – Haut Pays : la tortue d’Hermann.

Étape 3  Nice – Sisteron : le guêpier d’Europe.

Étape 4 Sisteron – Orcières-Merlette : le tétras lyre.

Étape 5 Gap – Privas : les vautours fauves.

Étape 6 Le Teil – Mont Aigoual : le Parc national des Cévennes – réserve de biosphère.

Étape 7 Millau – Lavaur : le cheval de Prewalsky.

Étape 8 Cazères-sur-Garonne – Loudenvieille : le Parc national des Pyrénées.

Étape 9 Pau – Laruns : l’arum d’Italie.

Étape 10 Île d’Oléron – Île de Ré : les réserves naturelles de la Ligue de protection des oiseaux (LPO).

Étape 11 Châtellaillon-Plage – Poitiers : la loutre d’Europe.

Étape 12 Chauvigny –  Sarran : la pie-grièche écorcheur.

Étape 13  Châtel – Guyon – Puy Mary : la carrière de Châteaugay.

Étape 14 Clermont-Ferrand – Lyon : le héron cendré.

Étape 15 Lyon – Grand Colombier : la salamandre tachetée.

Étape 16 La Tour-du-Pin – Villars-de-Lans : l’Espace naturel sensible départemental du Haut Moucherotte.

Étape 17 Grenoble – Méribel col de la Loze : le Parc national de la Vanoise.

Étape 18 Méribel – La Roche-sur-Foron : la marmotte.

Étape 19 Bourg-en-Bresse – Champagnole : la cigogne noire.

Étape 20 Lure – La Planche des Belles-Filles : le lynx boréal.

Étape 21 Mantes-la-Jolie – Champs-Élysées : la réserve naturelle nationale de Saint-Quentin-en-Yvelines.

A noter parallèlement que l’Office national de la biodiversité (OFB) lance une campagne de sensibilisation vers tous les Français qui vont « redécouvrir des paysages français« .

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

David Savary
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter