Trans’Vercors Nordic, « bouffée de nature » en ski nordique

Après deux ans d’absence la Trans’Vercors Nordic effectue son retour le dimanche 6 mars à Villard-de-Lans. Cette course longue distance de 53 km propose la traversée de la réserve naturelle des Hauts-Plateaux du Vercors, c’est la plus grande de France métropolitaine. Près de 1 000 participants sont attendus.

Trans’Vercors Nordic, « bouffée de nature » en ski nordique 1
Environ 1 000 participants sont attendus à l’occasion de cette 52ème édition. © Trans’Vercors Nordic

Les fondus du ski de fond respirent. Ils vont pouvoir s’élancer à l’assaut des espaces vierges des Hauts-Plateaux du Vercors le 6 mars prochain. La course longe et s’immisce par moments dans la plus grande réserve naturelle de France métropolitaine. C’est une véritable « bouffée de nature » qui attend les participants, toujours accompagnés par la philosophie des pionniers de 1968, bien avant que ce territoire ne soit classé réserve en 1985.

La nature, rien que la nature

Contrairement à sa petite sœur la Trans’Vercors VTT, la course hivernale ne traverse aucun village du Vercors. Entre le départ de la station du Col de Rousset dans la Drôme et l’arrivée sur le domaine skiable de Villard-de-Lans, à la porte de Bois Barbu, seules quelques cabanes forestières, témoins d’une tradition forte de l’exploitation des forêts du Vercors, jalonnent le parcours et sont les bienvenues pour dresser des points chauds. La faune du Vercors (chamois, cerfs, chevreuils, mouflons, sangliers, bouquetins…) guette le passage des coureurs, n’hésitant pas à traverser parfois la piste devant leurs spatules. Ce sont les seuls à troubler le silence et la quiétude de l’immensité des Hauts-Plateaux du Vercors.

Afin de répondre à toutes les envies, la Trans’Vercors Nordic propose deux formats au choix : découvrir les paysages à son rythme sur 18 km ou « jouer la montre » sur 53 km. Que vous ayez un niveau intermédiaire ou grand sportif, il existe donc une course adaptée à votre profil. 

La Mythique des « 53 km »

Trans’Vercors Nordic, « bouffée de nature » en ski nordique 2
La grande famille des fondeurs a hâte de se retrouver. ©Trans’Vercors Nordic


Il s’agit là de l’épreuve Reine qui se dispute par équipe de deux en style libre contre le chrono ou en rando. Elle représente l’épreuve historique de la Trans’Vercors Nordic. Créée en 1968, c’est une plongée en pleine nature qui attend les amateurs de ski nordique, entre le Col de Rousset et Villard-de-Lans (Bois Barbu). Elle attire les grands noms de la discipline souhaitant vivre « un moment intense de sport, de convivialité et d’émotions ».

La Trans’Générationnelle de 18 km


Reconduite pour la troisième fois, cette course se déroule en équipe de deux à six skieurs en style libre. Cette formule rando part d’Herbouilly pour finir à Villard-de-Lans (Bois Barbu). L’occasion de réunir tous les anciens compétiteurs et la jeunesse pour fédérer le plus largement possible la grande famille des fondeurs. L’organisation recommande de participer à ce bel évènement familial et festif dans son plus beau déguisement.

La biathlète Marie Dorin-Habert, marraine de l’évènement

Robin Duvillard, (célèbre fondeur français, médaillé de bronze au relais masculin aux Jeux Olympiques de Sotchi en 2014 et aux Championnats du Monde à Falun en 2015) participera à cette édition 2022. Vainqueur de la Trans’Jurassienne en 2019, il aura à cœur de proposer le meilleur chrono de cette 52ème édition de la Trans’Vercors. À noter que c’est la biathlète Marie Dorin-Habert (championne olympique du relais mixte et médaillée de bronze du relais féminin à Pyeongchang en 2018) qui sera la marraine de l’évènement. Cette habituée des podiums interviendra pour encourager les participants et partager sa passion avec les spectateurs.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER