Les huit provinces andalouses traversées par le Tour d’Espagne 2022

La 77e édition du Grand Tour espagnol s’élancera le 19 août d’Utrecht (Pays-Bas) et s’achèvera le 11 septembre à Madrid. Les 21 étapes compteront 12 départs et 11 arrivées inédits, traverseront 10 communautés autonomes et, pour la première fois, les huit provinces andalouses.

Les huit provinces andalouses traversées par le Tour d’Espagne 2022 1
Après une arrivée finale à Saint-Jacques-de-Compostelle cette année, la Vuelta retrouvera les grandes artères de la capitale l’an prochain. ©Gomez Sport

Pour la quatrième fois de son histoire, la course organisée par Unipublic s’élancera de l’étranger. Le peloton commencera son périple aux Pays-Bas, un pays que La Vuelta connaît bien depuis le départ officiel donné à Assen en 2009. Pour cette édition, Utrecht, Bois-le-Duc et Bréda accueilleront les trois étapes qui marqueront le début de la course. « C’est avec un enthousiasme intact que nous sommes enfin de retour à Utrecht, Bréda et Bois-le-Duc. En cette année si spéciale, où tous les Grands Tours partent de l’étranger, nous vivrons un départ officiel inoubliable depuis un véritable paradis du cyclisme comme le sont les Pays-Bas », a déclaré Javier Guillén, directeur général de La Vuelta, lors de la présentation de la course jeudi 16 décembre.

Après une journée de repos pour rejoindre l’Espagne, la course reprendra au Pays Basque. Les supporters locaux seront présents en nombre lors du passage du peloton, qui quittera la province d’Álava, pour rejoindre Guipúzcoa et achèvera sa traversée du Pays Basque avec un départ et une arrivée à BilbaoPour la première fois depuis 2012 La Vuelta traversera les trois provinces basques.

La course se poursuivra en Cantabrie, avec l’ascension inédite du Pico Jano, avant de traverser la Principauté des Asturies, avec deux étapes de montagne : l’une avec une arrivée inédite au sommet du Colláu Fancuaya, l’autre déjà connue au sommet de Les Praeres.

Les huit provinces andalouses traversées par le Tour d’Espagne 2022 2

La deuxième semaine de compétition débutera dans la province d’Alicante, qui accueillera un contre-la-montre individuel de plus de 30 kilomètres. Ensuite, le peloton se dirigera vers la Région de Murcie et l’Andalousie, pour une traversée de cette dernière. Pour la première fois en 87 ans d’histoire, La Vuelta traversera d’est en ouest, d’Almeria à Huelva, les huit provinces andalouses lors d’une même édition. De plus, l’Andalousie réserve un triptyque montagneux de premier plan : Peñas Blancas, Sierra de la Pandera et Sierra Nevada.« Il existe peu de lieux aussi représentatifs de La Vuelta et de notre pays que l’Andalousie », explique Javier Guillén. « Nous célébrons également une date historique : la Vuelta partira de Sanlúcar de Barrameda 500 ans jour pour jour après que Juan Sebastián Elcano ait posé le pied en Espagne après avoir complété le premier tour du monde ».

La dernière semaine devrait être riche en émotions. Tout d’abord en Estrémadure, avec deux arrivées inédites au sommet, avant de rejoindre la Communauté de Madrid. L’avant-dernière étape rappelle beaucoup celle de La Vuelta 2015 grâce à laquelle Fabio Aru avait ravi La Roja à Tom Dumoulin. Après avoir fêté en 2021 l’année du Xacobeo avec une arrivée à Saint-Jacques-de-Compostelle, la course retrouvera son circuit final habituel sur les principales artères de la capitale.

Ceratizit Challenge by la Vuelta 22

Les huit provinces andalouses traversées par le Tour d’Espagne 2022 3

La Ceratizit Challenge by La Vuelta s’enrichit l’an prochain d’une nouvelle étape. ©Arne Mill

La présentation du parcours de La Vuelta a également été l’occasion d’annoncer que cette année encore la Ceratizit Challenge by La Vuelta s’enrichit d’une nouvelle étape. Pour sa 8e édition, la course féminine la plus importante du calendrier espagnol comptera une étape supplémentaire : cinq au total. « En 2015, nous avons présenté une course pionnière dans notre pays avec l’ambition d’en faire une référenc emondiale. C’est une course passionnante. Il suffit de constater le niveau de participation en 2021 pour comprendre son importance au sein du calendrier du WorldTour féminin. Nous devons relever le défi que nous posent les coureuses, c’est pourquoi le parcours sera plus difficile que jamais » déclare Javier Guillén.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER