Les sports de pagaie choisissent l’Occitanie pour la mise en place d’un label qualité environnement

La Fédération Française de Canoë-Kayak et Sports de Pagaie (FFCK) a présenté son tout nouveau label qualité environnement, le 14 décembre, à Toulouse. Le programme a pour objectif d’encourager les organismes français de sports de pagaie à mieux connaître l’environnement des milieux naturels dans lesquels ils évoluent afin de les préserver.

Les sports de pagaie choisissent l’Occitanie pour la mise en place d’un label qualité environnement 1
Dans la Vallée de la Dordogne, le château de La Treyne.

Particulièrement sensible aux questions environnementales et forte de son offre sportive et de loisirs en eaux vives, la destination Occitanie Sud de France a été choisie pour expérimenter le label qualité environnement des sports de pagaie afin de permettre un développement soutenable et responsable de cette activité.

Le programme a pour objectif d’encourager les organismes français de sports de pagaie à mieux connaître l’environnement des milieux naturels dans lesquels ils évoluent afin de les préserver tout en sensibilisant leurs usagers. Il s’applique aussi bien en lacs et rivières (en eau calme ou en eau vive) qu’en mer.

Le label permet de valoriser les actions réalisées pour la préservation de leur site de pratique. Il s’articule autour de trois piliers : conscience, action et engagement et se base sur une démarche volontaire des structures qui candidatent par choix et par souhait d’amélioration. En Occitanie, plusieurs structures « pilotes », à l’instar de Tom Rafting sur le Gave de Pau (Hautes-Pyrénées), Kalapca dans la vallée du Célé (Lot) ou Canoe Rapido (dans et) sur l’Hérault, se sont lancées dans le dispositif à titre expérimental dès l’été 2021.

« Le kayakiste que je suis est particulièrement enthousiaste à l’idée d’initier cette démarche collective avec la FFCK (et les autres organismes régionaux partenaires), preuve de notre engagement responsable et maîtrisé en faveur du développement d’activités sportives et de loisirs à la fois respectueuses des écosystèmes et de la biodiversité » explique Jean Pinard, directeur du Comité régional du tourisme et de loisirs. Il précise que « la destination Occitanie, réputée pour ses « hot-spots » internationalement connus (Gorges du Tarn, Vallée de la Dordogne…), a toutes les cartes en main pour séduire les adeptes de sports de pagaie, toujours plus sensibles à la préservation de l’environnement ».

La région a d’ailleurs déjà été plébiscitée en vue des JO Paris 2024 avec 4 centres de préparation aux jeux labellisés pour le canoë-kayak.

L’Occitanie compte 65 clubs affiliés à la FFCK et 11 270 licenciés (6616 hommes et 4654 femmes ) tandis que pour la pratique loisirs des sports de pagaie, les rivières et fleuves d’Occitanie offrent près de 3500 kilomètres de cours d’eau praticables dont environ 500 kilomètres sont sécurisés, aménagés et exploités.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER