La fête n’est pas finie

Au Qatar, une nouvelle fois, le football a démontré son incroyable puissance de mobilisation. Que la fête continue avec maintenant de beaux voyages en Europe avec notre équipe de France, même si l’on doit encore sécher nos larmes.

Avant même cette finale extraordinaire et ce cruel dénouement, cette Coupe du Monde au Qatar, si décriée, aura été une franche réussite. Des matches spectaculaires, aucun débordement sur place. On s’est presque pris à aimer suivre la compétition pendant l’hiver, au chaud, dans son canapé. Presque…. C’est quand même mieux l’été.

Evidemment, on ne va pas tomber dans l’angélisme et le Qatar n’est pas devenu par la grâce du ballon rond un pays bien sous tous rapports : l’homosexualité y est toujours un crime, il ne fait bon y travailler quand on est un travailleur immigré et corrompre des parlementaires européens fait partie du jeu.

Malgré tout, TF1 a battu des records d’audience, l’agence de voyages MyComm a été envahie par des demandes de supporters qui, une fois la France qualifiée en finale, étaient prêt à débourser des milliers d’euros pour se rendre au Qatar le temps d’un weekend. Ils auront vécu des émotions que seul le sport, et le football en particulier, peut offrir.

Que faut-il en déduire ? Que nous sommes cyniques et incapables de compassion. Non : au risque de se répéter, il semble bien que seuls ceux qui n’ont pas d’appétence pour le foot aient boycotté l’évènement. Les autres n’ont pas pu résister et comment leur en vouloir. Imagine-t-on que la France ait réussi à se qualifier une deuxième fois consécutive pour a finale la plus convoitée dans le monde entier. Un exploit majuscule pour tous ceux qui ont appris à aimer le foot dans les années 70. À cette époque, pas si lointaine, on se satisfaisait déjà largement d’une qualification à la phase finale.

Surtout, la fête n’est pas finie : on va pouvoir continuer à voyager avec l’équipe de France qui va maintenant chercher à se qualifier pour les championnats d’Europe en 2024. La phase finale aura lieu en Allemagne, on nous épargnera au moins les inaudibles appels au boycott.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER