La montagne prend de la hauteur à Paris

Pour présenter ses offres et nouveautés, la « montagne » s’est déplacée à Paris la semaine dernière avec, visiblement, le besoin de prendre de la hauteur sur le traumatisme causé par la fermeture des remontées mécaniques.

C’est un rooftop, Quai de Grenelle (15e), avec une jolie vue sur le métro aérien, qu’avait choisi les 3 Vallées pour présenter son actualité. L’Isère et ses quatre massifs s’était installé sur une terrasse avenue de la Grande Armée (17e) au-dessus de l’Arc-de-Triomphe.

Mention spéciale à l’Autriche qui avait opté pour le Cheval Blanc et la Samaritaine au-dessus des Quais de Seine (Paris 1er). On n’oublie surtout pas les Pyrénées qui avaient investi les Terrasses de Paris (Paris 5e). Au-delà de ses magnifiques vues sur les toits de la capitale, on retiendra surtout les sourires et l’enthousiasme des professionnels qui ont travaillé dur pour attirer les visiteurs, qu’ils soient ou non des skieurs.

De plus, pour l’instant, Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat au Tourisme, exclut de rendre obligatoire le pass sanitaire pour accéder aux remontées mécaniques. En revanche, si la situation devait l’exiger, il pourrait l’imposer pour une seule et excellente raison : que l’on ne contraigne pas les stations à subir une nouvelle saison blanche qui serait évidemment dramatique. Elles ont déjà fort à faire avec les enjeux liés au dérèglement climatique et au renouvellement des générations de skieurs.

Allez, on tient le bon bout : on va pouvoir skier et même aller aux Etats-Unis dès le 9 novembre. C’est beaucoup de bonnes nouvelles d’un coup, on avait perdu l’habitude.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER