J’ai pédalé sur la Lune

Avec un simple vélo d’appartement, grâce au casque de réalité virtuelle Fit Immersion, il est possible de pédaler en Russie, à Paris, en Irlande et même sur… la Lune.

Fit Immersion
Un vélo d’appartement que l’on ressort de son placard et nous voilà en train de pédaler sur la Lune (croyez-nous sur parole).

Détenteur d’un casque de réalité virtuelle Fit Immersion, acquis pendant le premier confinement pour suer avec moins de monotonie sur mon vélo d’appartement, je ne m’en lasse pas.

Même si, aujourd’hui, je peux aller pédaler dehors, je me suis pris au jeu. Celui de découvrir de nouvelles destinations sans sortir de chez soi, tout en fournissant un effort physique. Quand l’hiver s’installe ou que la pluie ne cesse de tomber, c’est une vraie solution de substitution.

On charge le casque – deux heures d’autonomie – on choisit son parcours, c’est très intuitif et on pédale après avoir installé un capteur de vitesse sur n’importe quel vélo d’appartement. C’est facile à prendre en main : moi qui ne suis pas amateur de jeu vidéo, je n’ai eu aucune difficulté à le connecter et à me lancer.

Un simple vélo d’appartement, le casque et à vous de belles séances d’entraînement partout dans le monde. L’utile et l’agréable.

Le résultat est bluffant : on s’y croirait. La technologie nous permet de découvrir à 360 degrés une vingtaine de parcours bien réels, filmés en amont. Il y a de la circulation, des piétons et on admire les paysages. « Nous nous rapprochons au maximum de ce que peut ressentir un cycliste », précise Dimitri Prikhodko, le concepteur. Nous donnons des directives strictes aux équipes de tournage ».

Seule petite contrariété, mon cerveau, ce nigaud, a eu du mal au début de comprendre que j’étais sur un vélo d’appartement. J’ai donc souffert de quelques petites nausées mais ça passe très vite. « Il faut anticiper les virages », conseille Dimitri Prikhodko.

De plus, le casque est léger, la batterie est à l’arrière pour éviter de porter son poids sur son nez et il est ouvert, ce qui permet de ne pas mourir de chaud. Par ailleurs, il se nettoie facilement. Sur l’écran, on lit le nombre de kilomètres à parcourir, sa vitesse et même ses pulsations. Il existe aussi des programmes d’entraînement avec des objectifs à tenir.

L’entreprise, en raison des divers confinements, s’est tournée vers les particuliers tout en continuant à travailler avec des salles de sport. Avec des vélos connectés que proposent ces professionnels, l’utilisateur éprouve les difficultés de pédalage dès que cela grimpe.

Sans doute que les destinations touristiques, on a déjà eu l’occasion de l’évoquer, pourront tirer profit de toutes ces nouveautés technologiques pour mieux se faire connaitre. « Nous avons déjà noué des contacts » souligne le chef d’entreprise. Fit Immersion se fixe comme objectif d’intégrer « un ou deux nouveaux parcours à mois ». Douze sont pré-installés lors de l’achat.

Personnellement, j’ai maintenant très envie d’aller, pour de vrai, faire un tour à Sète.

La gamme Fit Immersion

Le kit Fit Immersion Pro-2

Ce kit complet permet de transformer tout vélo d’entrainement ou elliptique en machine immersive. Le casque autonome est doté d’un écran 2K et d’une batterie grande capacité offrant plus de 2 heures d’autonomie. Inclut un capteur de vitesse Bluetooth pour une utilisation avec des vélos non-connectés.

Prix : 599 € TTC

Le kit de réalité virtuelle – Mobile édition 2

Ce kit est composé d’un capteur de vitesse, d’une carte micro SD ou clé USB contenant les parcours, et d’un casque de réalité virtuelle dans lequel on place un smartphone. Il est compatible avec Android, et sera compatible avec l’iPhone en octobre 2021.

Prix : 199 € TTC

Le kit de réalité virtuelle OCULA 

Ce kit est composé d’un capteur de vitesse et 10 parcours dont 5 sur une clé USB et 5 à télécharger. Il est compatible avec les modèles Quest, Quest-2 et Go de Oculus. L’application est en cours de validation sur App Lab d’Oculus.

Prix : 119 € TTC

Il est également possible d’utiliser l’application sans capteur de vitesse. Dans ce cas celle-ci analyse les mouvements de la tête afin d’en déduire la cadence de pédalage.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER