Paris 2024 : pas de 50 km marche mais du breakdance

Pour valoriser de nouvelles disciplines et atteindre la parité homme/femme sans augmenter le nombre d’athlètes (10 500 au total), les Fédérations ont dû sacrifier certaines épreuves.

Paris 2024 : pas de 50 km marche mais du breakdance 1

C’est fait. Le CIO a dévoilé les épreuves qui se tiendront lors de Paris 2024. Un casse-tête car pour atteindre la parité homme/femme et ne pas augmenter le nombre d’athlètes (10 500 athlètes au total, avec les nouveaux sports compris), il aura fallu que les Fédérations sacrifient des épreuves et en imaginent de nouvelles.

Les huit nouvelles disciplines Paris 2024

– Une nouvelle épreuve mixte en athlétisme (pour remplacer le 50 km marche).

– Une nouvelle catégorie de poids chez les femmes en boxe (pour remplacer une catégorie de poids chez les hommes)/

– Deux nouvelles épreuves de slalom extrême en canoë (pour remplacer deux épreuves de canoë course en ligne).

– Trois nouvelles épreuves mixtes en voile, dont le kitesurf mixte et le “470” mixte (pour remplacer les épreuves hommes et femmes de “470”, et le “Finn” hommes) ; la troisième épreuve pourrait être la course au large mixte.

– Une nouvelle épreuve de « skeet » par équipe mixte en tir (pour remplacer l’épreuve de « trap » par équipe mixte).

Déterminé à limiter les coûts le CIO a également annoncé que les Jeux de Paris respecteront le quota total de 10 500 athlètes prévu dans la charte Olympique (en intégrant les quatre nouveaux sports au programme), et qu’ils afficheront une réduction du nombre total d’épreuves, celles-ci passant de 339 à 329.

Plus que jamais les conditions sont réunies pour faire de Paris 2024 les Jeux d’une nouvelle ère

Tony Estanguet, Président de Paris 2024

Quatre sports additionnels, des sites exceptionnels

La validation par le CIO des quatre sports additionnels proposés par Paris 2024 – le breakdance, l’escalade, le skateboard et le surf – met fin à un processus de travail enclenché en février 2019 avec les fédérations internationales concernées. Le concept de Paris 2024 permettra à chacun de ces quatre nouveaux sports de s’épanouir au sein de sites mettant en valeur leurs performances et leur identité.

Les épreuves de surf auront lieu sur la vague mythique de Teahupo’o, à Tahiti, qui est tout simplement la meilleure vague au monde à cette période de l’année. Un véritable parc urbain érigé au cœur de Paris, sur la place de la Concorde, accueillera notamment les épreuves de breakdance, qui fait son entrée aux Jeux, et de skateboard ; mais aussi des manifestations culturelles (spectacle, concerts, performances), pour une célébration festive du sport et de la culture. Les épreuves d’Escalade se dérouleront au Bourget, et permettront de renforcer l’héritage laissé en Seine-Saint-Denis avec un deuxième site pérenne en plus du centre aquatique et de développer la pratique de l’Escalade dans ce département.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

Laurent Guena
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter