Chilowé, fer de lance de la micro-aventure

Concentré sur l’Hexagone, Chilowé propose une palette de 250 activités outdoor. Le média guide organise également son propre festival dédié à la nature et la micro-aventure. Il se tiendra les 19 et 20 septembre à la Fondation GoodPlanet (Paris 16ème).

Chilowé, fer de lance de la micro-aventure 1
Pagayer lentement pour s’enivrer de panoramas d’exception. © Patrick Fore

Pourquoi aller crapahuter à l’autre bout du monde alors qu’on peut très bien vivre des expériences extraordinaires en France. C’est un peu ce que ce sont dits Ferdinand Martinet et Thibaut Labey à l’origine du concept Chilowé il y a maintenant trois ans. Après tout, rester sur le territoire français, ça prend moins de temps, ça coûte moins cher et ça fait moins de mal à la planète que de partir à l’étranger.

Chilowé, fer de lance de la micro-aventure 2
Ferdinand Martinet, alias Castor Fougueux, et Thibaut Labey, Toucan Loufoque, à l’origine du concept Chilowé.

Chilowé se positionne comme le « premier média guide dédié à la micro-aventure », une sorte de bon copain qui va vous permettre de trouver des activités outdoor à proximité de chez vous. Ces bons plans, on les retrouve via une Newsletter envoyée tous les jeudis à quelque 35 000 personnes. « Nous incitons les citadins à vivre des expériences nature pour mieux la comprendre et la protéger » résume Ferdinand Martinet, alias Castor Fougueux. Car oui, chez Chilowé tout le monde s’appelle par son nom de totem : un animal suivi d’un adjectif commençant par la première lettre de son prénom ou de son nom. En plus de Castor Fougueux et Toucan Loufoque, les fondateurs, ce sont Perdrix Vagabonde, Yéti Voyou, Asticot Rieur, Mésange Ebouriffée ou Cabri Survolté qui oeuvrent au devenir et à la bonne marche de la start-up.

Le local plutôt que le lointain

Chacune des aventures proposées a été testée et approuvée par la communauté Chilowé. « Depuis Paris, aller chercher du Brie de Meaux à vélo en longeant le canal de l’Ourcq », « Faire le tour de Belle-Ile à pied », « Faire du canoë sur la Loire », « Faire la grande traversée du Jura à vélo », « Crapahuter en raquettes dans le Vercors », « Partir en surftrip dans le Finistère », voilà quelques suggestions qui résument assez bien l’esprit de la start-up pour qui « on n’est jamais aussi bien que dehors ». Sur le site Internet, non marchand, ça fourmille d’infos pratiques, de conseils, que ce soit sur l’itinéraire, l’hébergement ou l’équipement. De belles photos permettent également de mieux se projeter. « Les gens ne rentrent pas forcément par une destination. Ils veulent avant tout vivre une expérience avec Chilowé. Nous fédérons des personnes qui ont le même état d’esprit » résume Castor Fougueux.

Chilowé, fer de lance de la micro-aventure 3
le parc de Yosemite, non non le Vercors. ©Karan Chawla

Adaptant ses offres au rythme des saisons, Chilowé se réjouit de voir arriver l’automne. L’opportunité de mettre en avant de nouvelles expériences comme une aventure buscraft en forêt de Fontainebleau, un roadtrip dans le Cotentin à la Toussaint, le tour du Val d’Azun à pied, ou encore la descente des gorges du Verdon en packraft. « Le Covid-19 aura prouvé qu’on est capables de changer nos habitudes individuelles pour s’adapter rapidement à une menace collective » constate le dirigeant. Et d’inciter chacun à changer sa manière de voyager, « l’ailleurs peut être à proximité de chez soi ».

Le premier festival dédié à la nature et à la micro-aventure

Chilowé, fer de lance de la micro-aventure 4
La Fondation GoodPlanet au coeur du Bois de Boulogne à Paris. ©Marco-Strullu-BD

Les 19 et 20 septembre, à la Fondation GoodPlanet (1 Carrefour de Longchamp, 75 116 Paris) au cœur du Bois de Boulogne, Chilowé organise le premier festival dédié à la nature et à la micro-aventure. Au programme de cet événement gratuit et accessible à tous des conférences, projections, activités et ateliers, afin de faire le plein d’inspiration, de savoir-faire et d’idées d’aventures en France.

Plus de 30 aventuriers et aventurières participeront à cette première édition pour partager leurs histoires. Certains à travers des talks ou des tables rondes comme Jérémie Villet, photographe animalier, qui dort plus de la moitié de l’année dans la nature, ou Matthieu Tordeur qui a exploré l’Antarctique en solo avant de rejoindre Pôle Sud de la France à vélo depuis Paris. D’autres par le biais de films retraçant leur épopée (projections gratuites, sur inscription) tels que « L’école du ciel : Une traversée des Pyrénées en vol-rando », par Solidream ou « La France des desserts : Un Paris-Biarritz gourmand en Cityscoot », par Baba au Run. Apprendre à reconnaître les plantes comestibles, réussir ses photos dans la nature ou encore fabriquer son couteau… plus de 15 ateliers (payants, sur inscription) attendent les festivaliers pour passer à l’action.

Plus d’informations ici.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

David Savary
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter