L’agence Eventeam avait vendu 14 000 billets pour les JO de Tokyo cet été

Après l’annonce la semaine dernière de l’absence de spectateurs étrangers aux JO de Tokyo (du 23 juillet au 8 août), Igor Juzon, patron d’Eventeam, agence agréée pour cet évènement, ne cache pas sa déception. Et pense déjà à rebondir.

L’agence Eventeam avait vendu 14 000 billets pour les JO de Tokyo cet été 1
Très attristé par la situation, Igor Juzon, PDG d’Eventeam, s’efforce de trouver les meilleures solutions d’accompagnement pour ses clients, tout en capitalisant sur l’avenir. ©Clovis Lalanne

Pour l’agence de billetterie officielle des Jeux de Tokyo pour la France et la Belgique, le coup et rude. « Nous y avons cru jusqu’au bout. Nous sommes très très déçus et nous pensons beaucoup aux supporteurs qui attendaient ça depuis des mois » déclare Igor Juzon, un ancien rugbyman de haut niveau à la tête de l’agence évènementielle Eventeam. L’annonce de l’interdiction de toute présence de spectateur étranger est d’autant plus difficile à encaisser que le dirigeant fondait « beaucoup d’espoir sur la vaccination et la mise en place des gestes barrières ».  

10 millions d’euros investis

Résultat, pour ce qui constitue « le plus gros évènement sportif au monde », Eventeam, agence exclusive du CNOSF depuis les Jeux de Londres en 2012, se retrouve avec 14 000 tickets vendus (sur les 27 000 alloués à la France), plus  4 000 pour la Belgique. « Avec une moyenne de trois, quatre billets achetés par spectateur, cela représente pour nous 6 000 clients sur les deux marchés » explique Igor Juzon. La plupart des billets portent sur les épreuves d’athlétisme, de natation, judo, handball, équitation. Sans oublier la cérémonie d’ouverture prévue le 23 juillet. « Nous avons reçu cent fois plus de demandes que ce que nous avions de billets » précise à ce sujet le patron d’Eventeam.

Entre les billets, le vol, les transferts, l’hébergement…, l’agence francilienne, qui avait déjà essuyé 30% d’annulations après le report de l’évènement d’une année sur l’autre, a investi 10 millions d’euros pour cette olympiade. « Nous avions aussi quelques centaines de dossiers en attente, des gens qui devaient confirmer » ajoute Igor Juzon qui pense aussi à ses équipes qui « ont travaillé sans relâche durant un an et demi, plus une année supplémentaire de labeur avec le report ».

Il est vrai que le Japon représentait une destination très attractive pour bon nombre de spectateurs. « Nous proposions systématiquement des extensions, des visites : Kyoto, le Mont Fuji dans la préfecture de Yamanashi… cela plaisait énormément car le Japon est un pays exceptionnel » confirme l’ancien joueur de Toulon.

Si les clients, individuels et entreprises, seront bien sûr remboursés, les modalités restent à déterminer. « Nous attendons d’avoir toutes les conditions d’annulation de la part du Comité d’organisation et des partenaires officiels » précise Igor Juzon.

Un expertise de 20 ans et de nouvelles offres à venir

Alors que l’engouement était énorme autour de Tokyo 2021, l’agence Eventeam – un effectif d’une trentaine de personnes – n’a d’autre choix que de se tourner vers l’avenir. Avec confiance et optimisme, « nous ne sommes pas une start-up, nous sommes sains, nous avons 20 ans d’existence » indique son PDG qui « s’accroche aux évènements programmés à date pour l’instant ». Roland Garros dès le mois de mai, puis plus loin de nous les Championnats du monde de ski à Courchevel Méribel en 2022, la Coupe du monde de rugby en 2023, et bien sûr les JO de Paris en 2024. « S’il y a des annulations, des reports, ou la nécessité de mettre en place des jauges spectateurs, nous saurons faire car nous sommes désormais surentrainés » explique Igor Juzon.

L’agence Eventeam avait vendu 14 000 billets pour les JO de Tokyo cet été 2
Eventeam se veut le « partenaire idéal des grands évènements sportifs et culturels, en France comme à l’étranger ».

Eventeam profite aussi de ce contexte sanitaire particulièrement tourmenté pour réfléchir, et proposer de nouveaux produits dans l’univers du voyage, du sport et du divertissement, « moins d’évènements mainstream et des destinations plus confidentielles » souligne Igor Juzon. Autour de ses filiales Eventeam Live (agence officielle des plus grands événements sportifs nationaux et internationaux), Eventeam Ideas (marketing sportif) ou Eventeam Creativ (incentive en France et à l’étranger), le groupe travaille sur un catalogue qui soit le plus séduisant possible, avec « des offres toujours plus éco-responsables ». Convaincu d’une reprise rapide de l’évènementiel sportif une fois la crise sanitaire derrière nous, Igor Juzon exprime « l’impatience énorme de revoir du sport manifestée par des gens qui ont envie et qui n’en peuvent plus de la situation ». Nous sommes d’accord.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

David Savary
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter