Le champion olympique Edgar Grospiron va coacher la Meuse

Lors de son Assemblée Générale annuelle le 21 mai prochain, l’agence Meuse Attractivité reçoit l’ancien champion olympique de ski acrobatique Edgar Grospiron. Devenu conférencier spécialisé sur la motivation des ressources humaines, celui-ci viendra coacher les décideurs du département sur le thème « Oser, innover, gagner ».

Le champion olympique Edgar Grospiron va coacher la Meuse 1
Edgar Grospiron, champion olympique reconverti en conférencier spécialiste en motivation. ©DR

« Je ne connais pas la Meuse mais suis ravi et enthousiaste à l’idée de venir dans ce département tenir cette conférence » déclare Edgar Grospiron, lors de la présentation de son intervention qui doit se dérouler le vendredi 21 mai prochain à Benoîte-Vaux. « C’est la première fois qu’une agence territoriale me sollicite pour ce type d’intervention. D’habitude ce sont des entreprises de toute taille ou des clubs de chefs d’entreprise qui font appel à mes services » indique le champion olympique de ski de bosses à Albertville en 1992. Durant deux heures, Edgar Grospiron viendra donc livrer ses secrets pour faire de la Meuse un territoire encore plus attractif.

Sur le thème « Oser, innover, gagner », Edgar Grospiron s’appuiera sur son expérience de compétiteur pour proposer une méthode afin de relever les défis qui se posent au territoire, s’agissant aussi bien de son développement économique, de son développement touristique que de son attractivité pour attirer de nouveaux résidents. « Les objectifs que cherchent à atteindre l’agence Meuse Attractivité sont parfaitement en ligne avec les thématiques liées à la motivation que j’ai l’habitude d’exposer » souligne l’ancien champion. D’autant plus, précise-t-il, que « le sport de par sa dimension universelle constitue souvent une source d’inspiration ».

« Sans risque, la vie devient insipide »

Donnant un avant-goût de son intervention, Edgar Grospiron explique « qu’il est difficile d’être un manager motivant si on n’est pas soi-même motivé ». En conséquence, il s’agit de « cultiver sa propre motivation afin de la transmettre autour de soi ». Ayant arrêté sa carrière sportive il y a 25 ans et donnant régulièrement des conférences depuis 20 ans, « je m’éclate autant que dans le ski », Edgar Grospiron est aussi conscient de l’importance de prendre des risques et des initiatives, « surtout dans ce contexte si particulier ».

Il raconte : « Lors de mon parcours d’athlète, j’ai pris le risque d’annoncer trois ans en avance que j’allais gagner aux JO d’Albertville en 1992. J’ai bien fait car si j’ai gagné, c’est parce que j’ai eu cette arrogance, cette audace et cette impertinence de faire ce que peut-être les autres n’ont pas osé faire ». Il précise : « tous les coachs, tous les gens qui œuvraient à la performance dans mon entourage savaient qu’ils avaient à faire à un mec qui n’était pas là pour rigoler. On s’est entrainé parce qu’on était sérieux et ça a payé ».

« Si vous ne prenez pas de risques ou d’initiatives, la vie devient insipide. Vous vous confortez dans des décisions qui ne vous laissent aucune surprise, c’est dommage » résume Edgar Grospiron convaincu qu’à « ne pas vouloir prendre de risques, c’est toute la vie qui devient un échec ». Nul doute qu’à l’issue de l’Assemblée Générale de Meuse Attractivité le 21 mai les élus et managers présents seront sensibles à son discours. Quelque 70 personnes sont attendues et devraient l’écouter en présentiel. Son intervention devrait être également retransmise via un Facebook Live.

L’agence territoriale Meuse Attractivité a été créée en novembre 2019. Comme son nom l’indique, son ambition est de contribuer au développement et à l’attractivité des territoires et des entreprises du département de la Meuse. L’entité accompagne projets et territoires sur le domaine économique, touristique ainsi que sur le volet marketing territorial. En 2021, elle dispose pour cela d’un budget d’1,9 million d’euro. Sous l’impulsion de son directeur Stéphane Lagnel, Meuse Attractivité est composée d’une équipe d’une quinzaine de personnes. La Meuse (environ 184 000 habitants) est à mi-chemin entre Paris (1 heure en TGV) et Strasbourg.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter