Le lac d’Annecy, théâtre de la première compétition de JetCycle

Le week-end dernier s’est tenu sur le lac d’Annecy la première compétition de JetCycle, une nouvelle discipline courue en sprint ou en régate. L’engin doté de foils s’actionne et décolle à la seule force des jambes.

Le lac d’Annecy, théâtre de la première compétition de JetCycle 1
Pédaler, se dépenser et voler au-dessus de l’eau, une activité plutôt saine. ©David Malacrida

Des sportifs à l’assaut d’un pédalo volant, c’est un peu l’esprit de cette première compétition de JetCycle Max. Un ambassadeur de choix a d’ailleurs pu tester cette embarcation à mi-chemin entre la voile, le cyclisme et l’aviron. « J’aime la technicité de l’engin, cela signifie une progression au fur et à mesure de la pratique. (…). Ça donne envie de passer des heures pour le l’engin, il y a du potentiel. Le jetcycle est un produit hybride avec des sensations très agréables en étant au-dessus de l’eau » explique Matthieu Androdias, médaillé d’or en aviron lors des récents JO de Tokyo (épreuve de deux de couple avec son compatriote Hugo Boucheron).

Deux formats de course étaient au programme – un sprint et une régate – avec un parcours imposé. À l’issue de la compétition, le grand public a pu s’initier gratuitement à cette nouvelle pratique. Une activité simple d’accès sur l’eau qui devient vite sportive dès lors que l’on souhaite « voler ». L’occasion de mêler glisse nautique et « vol » pour une expérience inédite et amusante.

Trois fois plus rapide qu’un pédalo classique

Le lac d’Annecy, théâtre de la première compétition de JetCycle 2
Tout se fait à la force des jambes. © David Malacrida

Pur produit technologique, le JetCycle Max est une embarcation nautique aérienne, à propulsion 100% humaine, non motorisée donc non polluante et silencieuse. Le pilote pédale en position semi-couchée et par un mouvement de pédalier et à la force de ses jambes, il enclenche une hélice automatique qui permet de propulser l’embarcation. Deux foils, situés à l’avant et à l’arrière, permettent à l’embarcation de déjauger, c’est-à-dire de s’élever et de se maintenir à une vingtaine de centimètres au-dessus de la surface de l’eau. L’utilisateur, sportif occasionnel ou régulier, peut atteindre une vitesse de croisière de 10 km/h à 12 km/h – 3 fois plus rapide qu’un pédalo classique.

La start-up JetCycleMax propose de s’initier au « Foil cycling », une nouvelle discipline sportive plutôt orientée fitness, qui combine endurance et puissance musculaire. Le JetCycle Max est idéal pour une session de sport en plein air pour les passionnés de sports nautiques et outdoor en recherche de nouvelles sensations, ou en complément d’un entrainement sportif.

Aux abords du lac d’Annecy, des champions de parapente font voler des enfants malades

Le lac d’Annecy, théâtre de la première compétition de JetCycle 3
Voler, un rêve devenu réalité pour des enfants en difficulté de santé. ©Nos P’tites Etoiles

La zone d’atterrissage de parapente de Doussard (Haute-Savoie), aux abords du lac d’Annecy, n’a jamais été aussi souriante que ce samedi 11 septembre. Et pour cause, l’association Nos P’tites Étoiles, soutenue par des parapentistes professionnels, rassemblés par le champion Eliot Nochez, s’y est réunie autour de 11 familles d’enfants en difficulté de santé pour leur offrir un spectacle aérien grandiose, ainsi que des baptêmes de parapente et d’ULM au-dessus des eaux de la Venise des Alpes. Des émotions fortes qui ont permis aux enfants d’oublier, le temps d’une journée, un quotidien parfois compliqué.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter