L’Autriche lance sa saison d’hiver sous le signe de l’amour

C’est simultanément dans 18 capitales à travers le monde que Lisa Weddig, nouvelle directrice de l’Office National Autrichien du Tourisme à Vienne, a donné le coup d’envoi de la saison d’hiver. Avec pour accroche « L’amour de l’hiver, toujours », la destination met en service un train de nuit entre Paris et Vienne à compter du 14 décembre prochain.

L’Autriche lance sa saison d’hiver sous le signe de l’amour 1
En 2019, 175 000 Français sont venus en Autriche sur la saison hiver. ©ONAT

« S’éprendre de l’hiver en Autriche ». Telle est la promesse de la destination à quelques semaines de l’ouverture des pistes. « Si environ deux tiers des Français se rendent en Autriche en été, ils sont donc un tiers à privilégier l’hiver, une saison très importante pour nous » indique Jean-Paul Héron, directeur France à l’Office de Tourisme.

Priorité au développement durable

Au global, la France constitue le 10ème marché émetteur en Autriche. En 2019 – avant la pandémie -, la destination a enregistré « 575 000 arrivées dont 175 000 en hiver » précise le directeur évoquant « environ 40% des visiteurs dans les villes et 60% dans les montagnes ». Durant la crise sanitaire, bon nombre d’hôtels en ont profité pour rénover et mettre l’accent sur le tourisme durable. Une priorité pour les stations. « Notre ambition est de faire de l’Autriche la destination touristique la plus durable » ajoute même Lisa Weddig. Et de dire qu’à l’avenir, « les remontées mécaniques seront de plus en plus alimentées en électricité solaire et les canons à neige en électricité verte ». Une bonne nouvelle.

L’Autriche lance sa saison d’hiver sous le signe de l’amour 2
Jean-Paul Héron, à la tête de l’Office de Tourisme d’Autriche à Paris. ©DS

Si les neuf Länder autrichiens (voir ci-dessous) promettent cet hiver une multitude d’expériences insolites pour le corps et l’esprit, l’une des principales nouveautés sur le marché français est la mise en place à partir du 14 décembre d’un train de nuit entre Paris – Gare de l’Est et Vienne. Cette nouvelle offre est une collaboration entre SNCF Voyageurs et les Chemins de fer fédéraux autrichiens (ÖBB). Cette offre baptisée Nightjet  permet de relier les deux capitales européennes distantes de 1 400 km en une nuit. Elle desservira les villes de Paris, Strasbourg, Karlsruhe, Munich, Rosenheim, Freilassing (dans le sens Vienne-Paris), Salzbourg, Linz, St. Pölten et Vienne. Depuis Salzbourg par exemple, il est aisé de prendre une navette et d’aller skier sur les pistes de Schladming à un peu moins de 100 km.

« Un potentiel inspirant »

Cette nouvelle offre en train propose des tarifs à partir de 29,90 euros en place assise, à partir de 59,90 euros en voiture couchette de 4 à 6 personnes. Un service premium (cabine lit privatisable avec douche et lavabo et petit-déjeuner) est suggéré à partir de 89,90 euros. Les ventes ont déjà débuté. « Sur Oui.sncf, les réservations démarrent bien » confirme Jean-Paul Héron.

À la faveur de cette grande campagne de communication #winterlove – d’un montant total de 10 millions d’euros – censée soutenir la reprise, l’Autriche espère surfer sur « le bon redémarrage cet été et poursuivre sur sa lancée ce hiver ». « Nos vacanciers aiment ce pays pour l’espace, le respect de la nature, l’authenticité et les expériences qu’ils peuvent y vivre » résume Jean-Paul Héron, convaincu plus que jamais du « potentiel inspirant » de la destination.

Magie de l’hiver dans les neuf Länder

L’Autriche lance sa saison d’hiver sous le signe de l’amour 3
©ONAT

  • La Basse-Autriche : Vaste région entourant Vienne qui invite à apprécier le rythme tranquille de l’hiver entre paysages de montagnes, de forêts, de vallées fluviales et de vignobles. 
  • Le Burgenland : La nature est reine partout en Autriche, mais les amateurs de paysages insolites seront fascinés par le parc national de Neusiedler See-Seewinkel. Là aussi, dans le sud de cette région, l’étreinte chaude et apaisante des bains thermaux attend les visiteurs.
  • La Carinthie : La belle du sud de l’Autricheest un pays de lacs et de sports d’hiver et qui se positionne comme destination de « slow-food », où non seulement la nourriture mais aussi l’ensemble des vacances doivent être savourées en prenant son temps. 
  • La Haute-Autriche : Connue pour ses possibilités de randonnées à cheval hivernales, ses sympathiques stations de ski familiales et ses jolis marchés de Noël.
  • Le Pays de Salzbourg : Du glacier du Kitzsteinhorn jusqu’au Salzkammergut, il offre une belle diversité de domaines skiables. Les marchés de Noël, les concerts et les fêtes traditionnelles qui, en cette saison, animent non seulement Salzbourg mais aussi les petits villages, ajoutent une touche de féerie et d’atmosphère chaleureuse. 
  • La Styrie : Une offre particulièrement dynamique, que l’on choisisse de passer du bon temps dans un de ses domaines skiables pour pratiquer toutes sortes de disciplines sportives, ou que l’on opte pour sa capitale régionale Graz, classée au patrimoine mondiale de l’Unesco. Une mention spéciale pour les installations thermales qui sont au nombre de neuf et qui font ainsi de la Styrie LA région du bien-être en Autriche. 
  • Le Tyrol : Avec vaste sélection de stations de ski, cette région se présente comme étant « sans équivalent dans les Alpes ». Le Tyrol est un véritable paradis pour les skieurs de fond et les randonneurs d’hiver.
  • Vienne : La capitale, n’est pas en reste pour envoûter visiteurs et habitants par les jeux de lumière et l’ambiance de Noël qui règne dans ses rues. Pourquoi ne pas se laisser tenter par les plaisirs de la glisse sur l’une des patinoires de la ville. 
  • Le Vorarlberg : Se distingue par la coexistence de l’architecture traditionnelle, contemporaine et avant-gardiste dans un espace géographique restreint. Cette région, la plus occidentale du pays, propose une grande variété d’offres, toutes facilement accessibles. 

Neige artificielle : économie et écologie

L’Autriche lance sa saison d’hiver sous le signe de l’amour 4
©ONAT

La technologie d’enneigement artificiel a fait des progrès décisifs ces dernières années. Aujourd’hui, un à trois kilowattheures d’énergie suffisent pour produire un mètre cube de neige. L’enneigement artificiel nécessite environ 15 000 kilowattheures d’énergie par hectare et par an.  

Environ 90 % de l’énergie utilisée pour l’enneigement artificiel provient de sources d’énergie renouvelables, ce qui représente 4,2 kilowattheures par skieur et par jour. À titre de comparaison, pour une même quantité d’énergie, l’autonomie d’une voiture électrique serait limitée à seulement six kilomètres. Un vol A/R dans les Caraïbes avec 200 passagers à bord nécessite environ 1 500 000 kilowattheures, ce qui correspond à l’enneigement artificiel de 100 hectares de piste par hiver, soit une surface équivalente à 140 terrains de football. 

Environ 3 000 m3 d’eau sont utilisés chaque année par hectare de piste. Dans des conditions optimales, un mètre cube d’eau produit environ trois mètres cubes de neige. Dans la fabrication de neige artificielle, l’eau n’est pas consommée mais utilisée. Avec la fonte de la neige et l’évaporation, l’eau retourne à la nature.  

L’enneigement artificiel n’entre donc pas en concurrence avec la demande en eau potable. Des directives strictes telles que la directive-cadre sur l’eau de l’Union Européenne garantissent non seulement un prélèvement d’eau réglementé, mais aussi des normes de qualité élevées. En Autriche, par exemple, il est interdit de verser dans l’eau des additifs qui permettraient de fabriquer de la neige même en cas de températures au-dessus de la moyenne. Environ 420 réservoirs de rétention, alimentés principalement par les eaux de fonte et les précipitations collectées, assurent néanmoins la disponibilité en eau.  

Paris-Vienne, trois allers-retours chaque semaine

L’Autriche lance sa saison d’hiver sous le signe de l’amour 5
©ONAT

  

  • Nightjet 469 Paris-Vienne : départ à 19h58 de Paris Gare de l’Est les mardi / vendredi / dimanche – arrivée le lendemain à 10h00 à Vienne.  
  • Nightjet 468 Vienne-Paris : départs à 19h40 de Vienne les lundi / jeudi / samedi, arrivée le lendemain à 9h40 à Paris.  

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER