Tour de France 2022. Etape 1, 2 et 3. On visite le Danemark

Le peloton du Tour de France va découvrir tout au long du week-end les routes du Danemark. L’occasion de mettre un coup de projecteur sur ce pays de vélo qui mérite que l’on s’y attarde à l’occasion d’un séjour.

Danemark
Le peloton va nous permettre de découvrir Copenhague, la ville la plus cyclable au monde. @Visit Copenhagen

C’est donc trois étapes du Tour que le Danemark va accueillir dès le 1er juillet. On commence par un contre-la-montre à Copenhague

Dans la ville la plus cyclable au monde, Copenhague, louer un vélo est un excellent moyen de se déplacer. Les visiteurs peuvent explorer la ville à deux roues ou en vélo cargo et traverser des ponts réservés aux vélos sur le port. Les familles adoreront le Traffic Playground à Fælledparken, une aire de jeux spéciale, conçue pour aider les enfants à apprendre à faire du vélo sur la route avec de vrais feux de signalisation. Les voyageurs souhaitant se mesurer aux cyclistes professionnels sur le parcours du Tour de France à Copenhague peuvent trouver une carte du parcours.

Explorez les canaux sinueux et historiques de Copenhague avec les bateaux à énergie solaire de GoBoat, où vous serez le capitaine d’un jour, ou faites un tour en Green Kayak. Cette initiative de tourisme durable invite les touristes à être utiles tout en s’amusant, en leur demandant de ramasser les déchets pendant leur excursion. Le port de Copenhague réputé propre offre également de nombreuses occasions de nager en été, en particulier dans le bain du port conçu par le groupe Bjarke Ingels à Islands Brygge.

Le ski urbain et l’escalade au Copenhill, plusieurs fois primé, sont un choix tendance, unique en son genre à Copenhague. Le bâtiment spectaculaire et innovant a été nommé “World Building of the Year” au World Architecture Festival en 2021 ; son mur d’escalade est le plus haut du monde avec ses 85 mètres de hauteur.

Copenhague est une ville parfaite pour les coureurs. Joignez-vous aux habitants qui courent autour des lacs, parcourez la route la plus longue Harbour Circle (13 km) ou faites du trail à Dyrehaven, un magnifique parc où vivent des cerfs juste à l’extérieur de la ville.

Explorez le plein air urbain, avec l’itinéraire de randonnée de 24 km Amarminoen qui commence dans le quartier d’Ørestad et va jusqu’à Dragør, ainsi que les options d’hébergement uniques, telles qu’ un abri flottant, ou les initiatives de restauration en plein air ou encore les potagers urbains à Øens Have et Banegaarden.

La deuxième étape du Tour de France commence à Roskilde et contourne la zone du fjord jusqu’à Odense, en Fionie. Les voyageurs peuvent s’attendre à vivre les meilleures expériences en pleine nature du Danemark, avec de sérieux sentiers de randonnée et de vélo et des îles uniques bordées de plages de sable blanc au sud.

Autour de Roskilde, à 22 minutes en train de Copenhague, vous pouvez découvrir la large plage de sable de Kulhuse, avec ses terrains de jeux naturels, ses dunes et ses vues sur le fjord de Roskilde à Salvadparken, ainsi que voir la légendaire pierre de Bolund au nord de Risø datant de l’ère glaciaire

Toujours dans la région de Roskilde, vous trouverez le premier parc national de Zélande, le parc national de Skjoldungernes Land , du nom des rois légendaires Skjoldungerne. Le paysage glaciaire des collines et des vallées creusées par l’érosion de l’eau de fonte reflète une nature et une histoire culturelle uniques. La région de Lejre est également célèbre grâce au poème héroïque « Beowulf ».

Passer d’île en île en Fionie offre un aperçu d’une autre facette du Danemark, où la vie se déroule à un rythme plus lent et plus détendu. Explorez les nombreuses îles en ferry depuis Svendborg, Faaborg ou Rudkøbing ou faites une randonnée sur l’ Archipelago Trail qui s’étend sur 220 km au sud sur l’archipel de Funen, un voyage de 9 jours qui peut être divisé en étapes plus courtes pour des promenades d’une journée.

Une façon authentiquement danoise de découvrir la nature au Danemark est de séjourner dans un refuge. Essayez Skåret Shelter sur la côte est d’Ærø, à peu près à mi-chemin entre Søby et Ærøskøbing. Les refuges sont gratuits et ne sont souvent joignables qu’en kayak, à pied ou à vélo.

Le parcours du Tour de France n’est pas la seule piste cyclable – cette zone comprend également la partie orientale de la piste cyclable de la Mer Baltique N8 et la nouvelle route des Châteaux, une route de 665 km reliant la plupart des châteaux et des grands manoirs; ouverture prévue le 1er mai 2022.

A l’occasion de la 3e étape, les amateurs de randonnée peuvent commencer par la route originale principale du Jutland, The Ancient Road (Hærvej), qui traverse sur 500 km les paysages les plus spectaculaires du Jutland. Deux autres itinéraires sont le Grejsdalstien, un itinéraire de randonnée de 16 kilomètres entre Vejle et Jelling, et le Gendarmstien, un itinéraire de 82 kilomètres utilisé par les gendarmes en patrouille avant que la région ne redevienne danoise en 1920.

Vejle et ses environs offrent une infinité de possibilités d’aller à vélo dans un paysage façonné par l’ère glaciaire. Vous pouvez également pédaler sur la piste cyclable de la Mer Baltique et la route du Fjord de Flensburg , deux parcours qui s’étendent sur une longue distance et traversent la magnifique partie orientale des terres frontalières avec les attractions les plus visitées de la région.

Sur l’eau, Vejle Fjord est un endroit idéal pour essayer le kayak en mer, tandis que sur les îles au large du Parc National de la Mer des Wadden, par exemple à Sønderstrand sur Rømø, le char à voile est une autre activité à essayer sur les plages de sable balayées par le vent, où la vitesse peut atteindre jusqu’à 70 km/h.

De retour à terre, il est possible de parcourir à vélo l’itinéraire du Tour de France, qui sera balisé comme itinéraire régional dans cette zone. Le vélo-rail – où vous pourrez pédaler le long d’une ancienne voie ferrée – est également une belle façon d’explorer la région et est disponible à Haderslev et Aabenraa.

Des sites touristiques tout au long du parcours

La Petite Sirène

Depuis 1913, elle accueille les voyageurs au port de Copenhague. La statue en bronze renvoie au célèbre conte de fées écrit en 1887 par l’écrivain danois Hans Christian Andersen : l’histoire d’une sirène qui rêve de pouvoir marcher sur la terre ferme pour rejoindre son amoureux, en sacrifiant ainsi sa vie dans la mer. Pour sa réalisation, le sculpteur Edvard Eriksen s’est inspiré de la danseuse Ellen Price, qui en 1909 était danseuse étoile au Royal Theatre de Copenhague dans le ballet La Petite Sirène. C’est la femme du sculpteur, Eline Eriksen qui servit de modèle pour la sculpture. La statue originale a ensuite été donnée à la ville de Copenhague par le fondateur de la brasserie Carlsberg, Carl Jacobsen qui l’avait commandée à Edvard Eriksen après avoir été séduit par la grâce de la danseuse Ellen Price.
La statue, rendue encore plus célèbre le dessin animé des studios Disney, a plusieurs fois été victime d’actes de vandalisme : peinte, décapitée ou privée de ses bras.

Château d’Amalienborg

Les quatre rois du Danemark Christian VII, Christian VIII, Frederik VIII et Christian IX, ont donné leur nom aux quatre palais. Entourant la place, ils sont conçus comme des hôtels particuliers pour des familles issues de la noblesse. Leurs extérieurs sont identiques, mais les intérieurs diffèrent.
La petite histoire : Le premier palais, appelé Sophie Amalienborg, est construit entre 1669 et 1673 pour la reine Sophie Amalie et son époux le roi Frederik III (décédé en 1670), sur une partie du terrain acquise par le roi Christian IV à l’extérieur de la vieille ville fortifiée de Copenhague, au début du XVIIe siècle. La reine douairière y habite jusqu’à sa mort le 20 février 1685.

.

Holbæk, le Saint-Tropez du Danemark

Le Saint-Tropez du Danemark. Les artistes danois ont commencé à découvrir ses charmes et à s’y installer au XIXe siècle. C’est la ville la plus ensoleillée du pays, elle jouit d’un microclimat. Il y flotte une odeur de roses sauvages et la côte est très peu bâtie. Holbæk est mentionnée pour la première fois comme Holbækgaard dans une lettre d’Absalon datée du 8 juin 1199, où il fait donation de la plus grande partie de ses terres au monastère de Soro. Puis elle apparaît dans le livre-terrier de Valdemar le Victorieux en 1231. Valdemar fait construire le fort de Holbæk Slot en 1236. Holbæk se met alors à prospérer, sans faire plus parler d’elle avant 1400, lorsque Marguerite Ière y convoque sa cour pour la prise de possession de territoires dans le Jutland. Cet événement est sans doute à l’origine du dessin du premier sceau de la ville, où l’on voit trois arbres au bord de l’eau.

Île d’Oro
Située dans l’Isefjord, cette île s’étend sur 14 km². On y accède en ferry depuis Holbaek. Au cours de l’époque viking, elle portait le nom de Warthaero « l’île au poste de garde ». C’était un point d’observation stratégique pour surveiller les bateaux en transit. De nos jours, Oro est une destination de vacances pour familles et amoureux de la nature. Elle intéresse aussi bien les pêcheurs et les ornithologues que les archéologues en herbe ou les chasseurs de fossiles. On peut y apercevoir des phoques.

Tumulus et pierres runiques de Jelling

Ce site fut à l’origine un site païen, agrandi et converti en un site chrétien de très grande envergure. Le monument de Jelling fut construit en trois phases s’étendant de 940 à 970. La première phase vit l’érection d’un bateau de pierre de 170 m de longueur avec, à son extrémité, un monticule datant de l’âge du bronze. La seconde phase fut celle de l’érection du monticule nord : c’est plus grand du Danemark. Il couvrit celui de l’âge du bronze ainsi que la pointe nord du bateau de pierre. L’analyse des runes et la datation de la chambre funèbre, incluant la dépouille qui y fut retrouvée, laissent penser qu’il s’agit de la tombe érigée par Harald à la dent bleue. La troisième et dernière phase eut lieu 5 à 7 ans après la mort du roi Gorm soit vers l’an 965. Elle est reliée à la conversion du Danemark au christianisme.
Petite histoire : il existe une copie en granite de la petite pierre près de l’abbatiale Saint-Ouen de Rouen, offerte par la Fondation Carlsberg du Danemark en 1911 à l’occasion des fêtes du millénaire normand.
.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER