« Quand on a goûté au voyage à vélo, on ne peut plus s’en passer »

Épris d’aventure et passionné de vélo, le journaliste Olivier Godin nous propose de « pédaler le nez au vent » à travers l’un des 50 itinéraires qu’il a consignés dans son dernier ouvrage à paraître le 13 mai chez Gallimard. De 80 à 800 km, sa sélection recense des parcours pour tous les goûts et tous les niveaux.

« Quand on a goûté au voyage à vélo, on ne peut plus s’en passer » 1
Journaliste et aventurier, Olivier Godin a fait du vélo son moyen de locomotion favori.

Cela fait une dizaine d’années qu’Olivier Godin écrit sur le vélo. D’abord des récits de voyage. A l’image de son itinérance en tandem en 2009 entre Paris et le Cap de Bonne Espérance en Afrique du Sud. Plus de 20 000 km à travers l’Afrique à la seule force du mollet. L’écrivain journaliste bourlingueur s’attèle ensuite à nous conter ses voyages de proximité depuis sa bonne ville de Lyon. Dans un autre recueil, il compile des témoignages de voyageurs au long cours. Plus récemment, il nous narre son périple en famille à travers les montagnes Rocheuses américaines. Toujours sur deux roues.

Le vélo, il a ça dans le sang, « une passion depuis tout petit ». « Symboliquement c’est aussi un moyen pour se défaire des liens familiaux » souligne l’auteur. « Quelques hectomètres suffisent pour s’éloigner de la maison, et c’est tout de suite le premier goût de la liberté » affirme Olivier Godin. Pas faux ! Ce goût pour la liberté et le voyage à vélo, il n’a cessé de le cultiver au fil des années. Vélo de route, VTT, toutes les expériences sont bonnes à raconter. Et c’est parce que la France est une formidable terre de voyage à vélo qu’Olivier Godin, sous l’impulsion des Editions Gallimard, a décidé d’y consacrer son dernier livre.

Le vélo modifie notre rapport aux vacances

Ces « 50 itinéraires pour pédaler le nez au vent » sont le reflet de ses expériences passées. Des milliers de kilomètres parcourus – jusqu’à 20 000 par an au plus fort de sa pratique – à explorer l’Hexagone et ses richesses. « Ce livre s’adresse vraiment à tout le monde, ceux qui ont l’habitude de l’itinérance comme ceux qui ont découvert le vélo à la faveur de la crise sanitaire » explique Olivier Godin convaincu qu’avec cet épisode douloureux « on a gagné en quelques mois des années de politique vélo ». En témoigne la multiplication du nombre de voies cyclables un peu partout en France.

« Quand on a goûté au voyage à vélo, on ne peut plus s’en passer » 2
Besoin de rompre avec la course folle du quotidien, partez donc rouler entre la Côte d’Opale et la Côte d’Albâtre.

L’heure est donc au voyage de proximité et ce livre en est l’illustration. L’alternative vélo change le rapport à la ville et aux déplacements. Comme elle modifie notre rapport aux vacances et au voyage. Dans son livre, Olivier Godin suggère d’inspirants périples de proximité, le temps d’un week-end, d’une semaine voire même un peu plus. Autant d’aventures à vivre en solo, entre amis ou en famille. « Le vélo, c’est le véhicule du monde d’après. Dans le contexte actuel, certains l’utilisent comme outil barrière pour éviter de prendre les transports en commun. D’autres le voient comme une réponse à des préoccupations environnementales telles que le réchauffement climatique » analyse l’auteur.

A chacun son itinéraire

Dans son casting d’itinéraires sélectionnés qu’il distille comme « des histoires au coin du feu », Olivier Godin s’est efforcé d’avoir un maillage territorial le plus complet possible. Tout comme il a pris le soin de s’éloigner le plus possible des routes passagères pour ne conserver que les routes secondaires et voies cyclables. Au fil des chemins de halages, sur les petites routes de campagne en passant par les légendaires cols alpins, le lecteur a l’assurance de trouver un itinéraire à son goût et en fonction de son niveau. Les plus réticents pourront bien entendu utiliser un VAE (vélo à assistance électrique).

« Quand on a goûté au voyage à vélo, on ne peut plus s’en passer » 3
Pour les Parisiens, l’aventure est juste au bout du RER B.

Pour les débutants, et notamment les franciliens qui se sont mis au vélo durant la crise sanitaire, Olivier Godin leur recommande le parcours commençant au pied de la cathédrale Notre-Dame pour rejoindre en douceur 450 km plus loin le Mont Saint-Michel via la Véloscénie. « Il faut compter en moyenne 50 km par jour, soit entre une semaine et dix jours pour cet itinéraire » indique l’auteur qui délivre dans son ouvrage cartes, conseils, descriptif des lieux traversés et points d’attraits touristique. Sans oublier bien sûr des suggestions d’hébergement. À l’hôtel ou sous la tente. Pour les plus aguerris, ceux qui n’ont pas peur du relief, Olivier Godin leur propose une boucle originale à travers l’Auvergne sur les traces des cinq fromages AOP. Eh oui, le vélo ça creuse.

Huit grandes thématiques

Abondamment illustrés, les 50 itinéraires proposés sont classés en huit grandes thématiques : « Slow tourisme », « Au fil de l’eau », « Ici et ailleurs », « Légendes », « Périples gourmands », « Voyages dans le temps », « Epopées montagnardes », « Chemins de traverse ». Charge au lecteur d’aller picorer son parcours dans la catégorie qui lui convient le mieux. Qu’il soit bikepacker, cyclotouriste ou simple voyageur à bicyclette.

S’il y aura « beaucoup de monde sur les vélos routes cet été » comme le pense Olivier Godin, ce dernier ira pédaler le nez au vent deux mois en Suède avec sa petite famille. « Là-bas, la population est habituée à voir circuler les gens à vélo. Il y a sans doute moins de conflit avec les voitures en France ». Pour ce Lyonnais d’adoption qui ne possède pas de voiture, le vélo « se joue des lieux et des distances ». Il est comme un sésame qui ouvre bien des routes et des rencontres. « Quand on a goûté au voyage à vélo, on ne peut plus s’en passer » déclare-t-il. Alors, à quand le prochain livre !

« Quand on a goûté au voyage à vélo, on ne peut plus s’en passer » 4

« À vélo – 50 itinéraires pour pédaler le nez au vent »

Par Olivier Godin

Aux éditions Voyages Gallimard

En librairie le 13 mai

320 pages, 25 euros 

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter