Pause à Oman durant la Coupe du Monde

Dans l’effervescence de la Coupe du Monde de football, à seulement 1h30 en avion du Qatar, le Sultanat d’Oman propose de faire une pause pour découvrir la tranquillité de la destination.

Pause à Oman durant la Coupe du Monde 1
Muscat, capitale du Sultanat aux mille contrastes. ©Pixabay

Des supporters du monde entier séjournent dans la région pendant la compétition jusqu’au 18 décembre. « Une belle occasion de visiter Muscat, capitale d’Oman, et découvrir les expériences uniques et diverses qu’offre la ville. Qu’il s’agisse de nager avec les dauphins ou de s’immerger dans la culture des forts et des musées d’art, Oman représente une véritable évasion du quotidien » nous dit un communiqué de la destination.

Un porte-parole de Visit Oman affirme qu’accueillir le plus grand tournoi de football au monde est « une opportunité sans précédent de mettre en valeur le Moyen-Orient, et surtout de partager Oman avec le monde. Oman offre beaucoup plus qu’un simple changement de décor ou de routine, c’est un endroit clairement différent. À cette occasion, nous voulons mettre en valeur cette beauté et donner au grand public l’occasion de s’immerger dans le caractère unique de notre pays ».

« Ce qu’Oman a à offrir est vécu d’une manière plus profonde et émotionnelle que d’habitude par ceux qui le visitent. Quel que soit votre souhait spécifique, si vous voulez vous sentir exalté, vous détendre avec la nature ou vous imprégner de culture, Oman est la destination idéale pour vous décharger et laisser derrière vous votre stress quotidien. Lors de cette Coupe du Monde, utilisez la mi-temps de 15 minutes pour faire une pause, réfléchissez bien et dites-nous pourquoi vous méritez des vacances » conclut le communiqué.

Renseignements ici.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER