Tour de France, étape 14 : Expédition à travers la Loire, la Haute-Loire et la Lozère

Longue de 192 kilomètres, cette étape qui mène les coureurs de Saint-Etienne (Loire) à Mende (Lozère) offre une jolie balade dans les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie.

Tour de France, étape 14 : Expédition à travers la Loire, la Haute-Loire et la Lozère 1
La place de la République à Mende. ©Ville de Mende

Un parcours accidenté dont l’arrivée sera jugée au sommet la Croix-Neuve, surnommée la « montée Jalabert » en référence à la victoire du champion français en solitaire lors du Tour de France 1995, après une échappée de 198 km.

Sur la route (liste non exhaustive)

Firminy

Firminy est connue mondialement pour les réalisations architecturales pensées par Le Corbusier (1887-1965) et construites entre 1954 et 1968. C’est le plus grand ensemble urbain conçu par le célèbre architecte après la ville indienne de Chandigarh. Firminy est également la ville natale du chanteur Bernard Lavilliers et de l’ancien rugbyman international Philippe Gimbert.

Abbaye de la Sauve-Bénite à La Séauve-sur-Semène  

Au départ simple prieuré, le monastère est érigé en abbaye indépendante en 1255 ou 1256. L’abbaye est profondément marquée par la période des guerres de religions et est incendiée en 1600. La révolution marque la disparition de l’abbaye et sa vente comme bien national. Elle devient une manufacture de textiles avant d’être rachetée par la ville en 1971 et transformée en logements. L’abbaye est classé Monument Historique depuis 1993.

Yssingeaux

Yssingeaux a une origine gallo-romaine, mentionnée au Xe siècle dans le cartulaire de Chamalières. Ville fortifiée avec des remparts et des tours, elle est incorporée à l’Auvergne, au comté de Toulouse puis à la couronne. Jean de Bourbon y édifia une maison forte, relais entre le siège épiscopal et la résidence d’été des évêques à Monistrol-sur-Loire, ce bâtiment est la mairie actuelle. C’est aussi la ville natale de Jacques Barrot (1937-2014), plusieurs fois ministre entre 1974 et 2004 puis vice-président de la commission européenne.

Rosières

Tour de France, étape 14 : Expédition à travers la Loire, la Haute-Loire et la Lozère 2
Les ravins de Corboeuf ©Creative Commons Jacky Darne

Sur la commune se trouve le site naturel remarquable des Ravins de Corboeuf, fragile canyon d’argiles multicolores. Parfois appelé Colorado de l’Auvergne, le site se découvre à pied au départ de Rosières en suivant le sentier de la Galoche. L’origine des ravins se trouve dans les dépôts d’un grand lac qui occupait, il y a quarante millions d’années, le bassin de l’Emblavez et du Puy-en-Velay. À l’ère tertiaire, ce bassin a été recouvert et fossilisé par des éruptions volcaniques. On distingue des argiles vertes et rouges (kaolinites) et des argiles bleu verdâtre à beiges qui sont des illites. Ces ravins sont une curiosité géologique rare présentant un intérêt scientifique, qui s’ajoute à leur intérêt pittoresque. Leur périmètre est de soixante-cinq hectares environ.

Château de Lavoûte-Polignac à Lavoûte-sur-Loire

Tour de France, étape 14 : Expédition à travers la Loire, la Haute-Loire et la Lozère 3
Le château de Lavoûte Polignac ©Creative Commons Mossot

Ancien château médiéval, le château est construit avec des pierres locales comme la pierre grise volcanique et l’ocre typique de l’Emblavez. Les toits du château sont « à la française » avec des hauts combles et des tuiles plates conformément à la mode du temps. Sur la façade de l’aile sud encore présente, on remarque une pierre timbrée aux armes des Polignac et la date de 1634. Signes particuliers : il fut la maison de repos de la famille, alors que le château de Polignac, situé à environ 6 km au sud-ouest, fut la maison de guerre (à partir du XIe siècle). Classé Monument Historique en 1967 puis en 2022.

Château de Polignac à Chadrac

En 1830, le deuxième duc de Polignac racheta les ruines et le restaura. 
Caractéristiques : il était défendu par six portes, dont les trois premières ont disparu. La quatrième porte, bien conservée, remonterait au XIIIe siècle. En dehors de la muraille d’enceinte et de la grosse tour carrée, les bâtiments sont en ruine. Accompagné d’une tourelle et abritant un escalier à vis de 144 marches, le donjon est un édifice de plan rectangulaire (16 m sur 13 m) qui surplombe l’abîme du haut de ses 32 m. L’entrée donne dans une salle basse, couverte d’une voûte en berceau neuve restituée d’après les éléments subsistants de l’ancienne.

Petite histoire, Georges Sand y situe l’action d’un de ses romans, le Marquis de Villemer, et Prosper Mérimée, premier inspecteur des monuments historiques, le classe dès 1840. Classement : Monument Historique depuis 1840.

Le Puy-en-Velay

Tour de France, étape 14 : Expédition à travers la Loire, la Haute-Loire et la Lozère 4
La cathédrale du Puy-en-Velay. ©Getty Marie Dofra

Point de départ de la Via Podensis, l’un des chemins les plus fréquentés à destination de Saint-Jacques-de-Compostelle, la préfecture de la Haute-Loire est également célèbre pour sa statue de Notre-Dame de France qui domine la ville, pour ses lentilles vertes et pour sa dentelle. Le Tour de France a rendu visite au Puy-en-Velay à quatre reprises depuis 1954. La ville abrite également une magnifique cathédrale de style roman, et classée au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Lac du Bouchet

Tour de France, étape 14 : Expédition à travers la Loire, la Haute-Loire et la Lozère 5
Le lac du Bouchet ©Getty Lucencius

Site naturel le plus fréquenté du département, le lac volcanique du Bouchet constitue un havre de paix dans un écrin forestier. C’est un site classé. Il accueille chaque année des milliers de visiteurs attirés par la pratique d’activés sportives, la beauté des espaces naturels et la qualité des eaux. Depuis 2016, de nouveaux équipements ont été réalisés sur le site pour mettre en valeur les qualités naturelles exceptionnelles de ce lac et améliorer l’accueil du public. Le lac est alimenté par les eaux de pluie, le ruissellement du bassin versant et quelques sources sous-lacustres de faible importance. Le niveau d’eau varie peu (plus ou moins 10 cm en moyenne sur l’année).

Châteauneuf-de-Randon

Ce village de Lozère doit sa célébrité à Bertrand du Guesclin, connétable de France et de Castille, qui y trouva la mort le 13 juillet 1380. Le « dogue de Brocéliande » assiégeait le château qui a donné son nom au bourg lorsqu’il est mort d’une forte fièvre, attribuée à la consommation d’eau trop fraîche. Dans le village, une statue d’Hector Lemaître rend hommage à Bertrand du Guesclin, à qui un cénotaphe est également dédié. Du château médiéval ne reste qu’une tour.

Badaroux

C’est le village natal de Joseph-Antoine Chaptal (1756-1832), chimiste et homme politique, inventeur de la chaptalisation, procédé permettant d’augmenter par sucrage la teneur en alcool des vins et qui révolutionne la viticulture de son temps. Outre sa brillante carrière de ministre, Chaptal occupera les plus hautes fonctions politiques : ministre de l’Intérieur de Napoléon Bonaparte en 1801, il créa notamment les arrondissements de Paris. Il a par deux fois été fait Pair de France.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER