Les plus belles plages « sportives » de Martinique

C’est l’hiver et donc la saison pour se rendre en Martinique riche de plages propices à la plongée, au surf, kite surf et, aussi, de sentiers de randonnée. Rêvons un peu à ce que pourrait nous offrir 2021.

plages Martinique
Anse Michel, paddle, planche à voile et kite surf.

En attendant de pouvoir retrouver le chemin des aéroports, l’office du tourisme de Martinique se rappelle à notre bon souvenir en nous offrant un petit tour d’horizon de ses plus belles plages… que nous avons eu l’occasion de fréquenter avant la crise sanitaire.

La plage des Salines, pour faire des longueurs

Allez, on se mouille, mais on ne prend pas trop de roques. Pour nous, c’est la plus belle. A la pointe sud de l’île, dans la commune de Sainte Anne, cette plage qui s’étire sur près de deux kilomètres, aurait pu inspirer l’inventeur de la carte postale. Le meilleur endroit pour aligner des longueurs avant de récompenser avec un poulet boucané.

La plage du bourg des Anses-d’Arlet, le snorkeling pour tous

Le village des Anses-d’Arlet compte au moins les amateurs de snorkeling. A une trentaine de mètres du bord, un rocher curieusement esseulé permet avec un simple masque d’observer les ballets de poissons multicolores.

Avis aux amateurs de point de vue, celui de l’église depuis le bout du ponton peut offrir un des plus beaux clichés de vacances.

Anse Michel, pour les amateurs de kite surf

L’Anse Michel, également dans la commune de Sainte Anne, est appréciée des  véliplanchistes et kite surfeurs, ainsi que des familles qui se retrouvent pour un moment de détente le weekend.

A quelques mètres se trouve aussi l’Ilet Chevalier, protégé par sa barrière de corail et apprécié pour sa biodiversité. On s’y rend en bateau. Alizée Fun propose des cours de kite et de paddle.

Anse Couleuvre, masque et tuba obligatoires

Aux pieds de grandes falaises, l’Anse Couleuvre, est située dans la commune du Prêcheur, à l’extrême nord de l’île. Ce cadre abrite l’une des plus belles plages sauvages de sable gris et fin. La réserve naturelle maritime Albert Falco est  idéale pour une plongée avec masque et tuba pour apprécier la beauté des fonds riches en poisson. Prudence, toutefois, en raison du courant.

La plage du Diamant, une plage pour les coureurs

Faisant face au rocher du Diamant, la grande Anse, presque longue de 3 km est la plus grande de la Martinique. Elle est très appréciée des coureurs qui peuvent s’entraîner sur le plage mais aussi dans les sous-bois.

Pour les surfeurs, direction la presqu’île de la Caravelle et l’Anse Bonneville

L’Anse Bonneville, dernière plage accessible par la route sur la Presqu’île de la Caravelle, est réputé comme un excellent spot de surf en Martinique, sinon le meilleur, et peut convenir aux débutants comme aux plus aguerris. l’Anse Bonneville est d’ailleurs, appelée Plage des Surfeurs. On y trouve aussi une école, Surf Up, située à Tartane.

En Martinique, 250 km de sentiers reliant plages, forêt tropicale, montagne et pitons

Avec plus de 250 km de sentiers reliant plages, forêt tropicale, montagne et pitons, les marcheurs peuvent découvrir toutes les facettes de l’île à travers 10 sentiers de randonnées pédestres labellisés FFRandonnée et une dizaine d’autres sentiers en cours de labellisation. Pour une découverte en douceur, la presqu’île de la Caravelle offre trois sentiers. Au sud, la Savane des Pétrifications, ancien cratère, en étonnera plus d’un. La Montagne Pelée, point culminant (1397 m), est accessible par différents sentiers au départ du Prêcheur, de Grand’ Rivière ou directement des hauteurs du Morne-Rouge. Pour les visiteurs en quête de sensations fortes, le panel de reliefs du Nord de la Martinique offre de belles possibilités de sorties en canyoning au cœur de la forêt tropicale.

Pour préparer son voyage, c’est ici.

Des évènements sportifs sont organisés toute l’année pour une découverte originale de la biodiversité. Chacun trouvera ce qui lui correspond le mieux parmi  Le “Raid des Alizés”, raid 100% féminin ouvert à 70 équipes sur 4 jours de compétition multisports , la “Transmartinique”, l’ultra raid de 160 km de Grand-Rivière à Sainte-Anne en une seule étape et le “Tchimbé Raid”, l’une des courses les plus réputées, entre plantations, Piton et forêt tropicale. Forcément, on pourra bientôt de nouveau s’y inscrire. Sans oublier, les yoles, un véritable spectacle visuel.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

Laurent Guena
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter