La plateforme de voyages Fliggy lance une offre « coupe du monde » pour les Chinois de l’étranger

Filiale voyages d’Alibaba, géant de l’e-commerce en Chine, Fliggy s’adapte à la politique zéro covid du pays qui empêche tout voyage « loisirs » des Chinois à l’étranger. Elle cible aujourd’hui les Chinois « outre-mer », installés en Europe, en commençant pas des forfaits « tourisme sportif » avec la coupe du monde au Qatar.

fliggy
Ada Xu, directrice de l’agence de voyages chinoise Fliggy, surfe sur le « tourisme sportifs » pour faire voyager des Chinois expatriés.

Directrice régionale Europe et Moyen-Orient de l’agence de voyages chinoise Fliggy, basée à Paris, Ada Xu ne chôme pas alors que les Chinois, en raison de la politique zéro covid du pays, qui ne connaît toujours pas d’assouplissements, ne peuvent toujours pas effectuer de voyages loisirs. « Nous avons gardé des liens avec nos utilisateurs, explique-t-elle. Nous leur avons amené l’Europe chez eux avec des live streaming créés en collaboration avec des lieux culturels comme le Château de Versailles, le Louvre, le Prado, le Musée d’Orsay ou encore le British Museum ». Des centaines de milliers de Chinois ont ainsi pu voyager par procuration. Un investissement porté par Fliggy qui profite bien sûr à tous ces lieux et qui finira par porter ses fruits même si Ada Xu estime que les assouplissements espérés profiteront d’abord aux pays qui se situent dans un rayon de quatre heures de vol, « comme le Japon, Corée du Sud ou la Thaïlande ».

Alors, en attendant des jours meilleurs, pourquoi ne pas s’adresser aux Chinois installés en Europe, « une cible négligée ». Ada Xu souligne : « Ils n’ont pas besoin de nous pour un séjour à Rome mais pour des produits à valeur ajoutée ». La coupe du monde au Qatar, un pays qui n’est pas connu des Chinois, était donc une bonne occasion pour lancer, au départ de Paris, des forfaits deux nuits / trois jours avec vol, hôtel, match de l’équipe de France et visite touristique. « Il ne fallait pas passer à côté de la coupe du monde », assure la responsable.

Si la Chine n’est pas qualifiée pour la compétition, on sait les Chinois suffisamment passionnés pour apprécier d’assister à un match d’une équipe championne du monde en titre et même la supporter. Cette offre est lancée avec la collaboration de l’agence spécialisée MyComm. Pour travailler cette offre, des représentants de Visit Qatar, la Fédération française de football, MyComm et Fliggy ont participé le 27 septembre dernier à une table ronde. Une offre qui en appellera d’autres tant le potentiel du tourisme sportif, en particulier en Europe s’annonce porteur ces prochaines années. Ada Xu évoque ainsi, en France, l’organisation de la coupe du monde de rugby en 2023 et, bien évidemment, les Jeux Olympiques à Paris en 2024. « Le sport est au cœur de l’Europe dans les années à venir », souligne-t-elle, avant d’ajouter que « d’autres catégories sont à développer ».

Fliggy est une « place de marché » qui permet à ses utilisateurs chinois de trouver, sur leur mobile, tout ce qui est utile pour organiser leur voyage, « du tout en un ». On peut y réserver billets d’avions, hôtels, transferts, excursion… Visas, box wifi, tout y est pour que le voyage se déroule sans désagrément. On y trouve aussi « beaucoup de contenu » pour y trouver de « l’inspiration ».

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER