Le Québec Maga Trail attire les coureurs du monde entier

Avec 15 pays représentés et plus de 100 coureurs étrangers dont de nombreux Français au départ de ses différentes épreuves, le Québec Mega Trail (30 juin-3 juillet 2022) a pris une réelle ampleur internationale. La promesse de grand sport et de luttes acharnées entre les coureurs canadiens bien décidés à rester maîtres sur leurs sentiers, et leurs rivaux étrangers.  

Québec
Pour le Québec, l’occasion de montrer à quel point cette province francophone mérite le voyage @Québec Méga Trail.

Canada – Reste du monde. Cela pourrait être l’affiche d’une rencontre de gala. Ce sera celle de la plupart des courses du prochain Québec Méga Trail. Jamais depuis la création de l’épreuve, autant de coureurs internationaux ne s’étaient donné rendez-vous sur les sentiers québécois. Les États-Unis avec plus de 60 participants, la France avec 11 traileurs au départ dont certains venus de La Réunion, mais aussi l’Australie, la Chine, la Grande-Bretagne, le Maroc, le Mexique, le Pérou, la Norvège, la Suisse, l’Île Maurice, la Slovaquie ou encore la Tunisie seront au départ de l’une des courses du programme.

 « Nous sommes très heureux de constater que malgré la pandémie et toutes les contraintes liées aux déplacements, les coureurs internationaux seront nombreux sur les différentes courses du Québec Méga Trail », se réjouit Jean Fortier, directeur général de l’épreuve. « Nous connaissons une augmentation de 20% par rapport à la dernière édition. C’est une grande satisfaction ! Cela récompense tout l’investissement de l’équipe d’organisation. Cela montre aussi toute l’attractivité de nos épreuves et l’intérêt qu’elles suscitent pour tous les amoureux de la course en montagne. Tous ces coureurs venus du monde entier seront à coup sûr de très beaux ambassadeurs pour les prochaines années

Tout ce que le Québec offre de plus beau.

Sur le 100 miles (160 km), la seule épreuve linéaire de cette distance organisée au Québec, 16 athlètes internationaux viendront défier les régionaux de l’étpape. Sur la liste des partants, quelques athlètes étrangers devraient offrir une belle adversité aux coureurs canadiens. « La lecture des listes de départ est très excitante », constate Jean Fortier.« Dans toutes les courses, nous allons assister à de belles bagarres entre les coureurs locaux et ceux venus de l’étranger. Nous allons avoir un véritable spectacle. »

Le Népalais Sangé Sherpa sera particulièrement observé. Installé dans les montagnes du Jura depuis de nombreuses années, il affiche en effet un palmarès de premier plan avec une 3e place à l’Istria 100 by UTMB début avril en Croatie (168 km) et de multiples victoires en Suisse dont le Swisspeaks (170 km) en 2021. A suivre également, le Suisse Ramon Casanovas, vainqueur en août 2021 de l’Ultra Tour 220 du Grand Raid des Pyrénées (230 km, 13400 m D+).

Face à cette armada internationale, les Canadiens présenteront également de sérieux atouts. Troisième du QMT 110 en 2019, Jean-François Cauchon aura à cœur de porter les couleurs québécoises. Vainqueur à deux reprises de la Transmartinique et l’Ultra Trail Harricana, ou encore 11e de l’Échappée Belle 2021 (148 km, 11225 m D+), l’ingénieur de 29 ans aura l’avantage d’évoluer sur son terrain. Marc-Antoine Forand ou encore Julien Lachance seront également à suivre.

Dans la course féminine, la Québécoise Anne Champagne partira avec l’étiquette de favorite. Détentrice du record du Trail des Bourbons à la Réunion depuis 2019 (6e place au scratch en 17h34 pour 113 km et 6520 m D+), première du Québec Mega Trail 110 en 2019 (8e au scratch), elle est devenue à 28 ans, une des meilleures spécialistes au monde. Ses compatriotes Kelsey Hogan (3e de l’Ultra Trail Gaspesia 2019), Sylvie Descoteaux ou encore Sandra Lafontaine voudront elles aussi briller.

Les autres épreuves offriront également un grand spectacle. Sur le 110 km, les Réunionnais Christophe Camachetty et Sophie Blard, respectivement 11e et 3e féminine de la Diagonale des Fous à la Réunion, en octobre dernier (160 km, 9300 m D+), peuvent espérer l’emporter. Face à eux, Mylène Sansoucy, Laurie Girard, Gabriel Sanfaçon, Mike Néron devraient représenter les meilleures chances canadiennes.

Le Norvégien Hans Kristian Smedsrød, troisième de l’Everest Trail Race 2019, et le Français Joey Bellanger, 4e sur L’Échappée Belle 2021 (80 km) seront à la lutte sur le QMT 80. Le QMT 50 promet également une belle lutte avec notamment chez les femmes une bagarre entre les Canadiennes Katheryn Cochrane (l’ancienne triathlète de niveau mondial est tenante du titre), Maïka Lamoureux, Rachel Paquet, Sarah-Bergeron Larouche (1re de l’Ultra Trail Harricana 42 K en 2021) et la Sherbookoise Mélodie Gilbert, révélation 2021 (victoire sur le QMT 25 K), mais aussi l’Américaine Rachel Spaulding (1re en 2021 de la Hellgate 100K et de la Old Dominion 100 K).

Réponse du 30 juin au 3 juillet.

Air France reliera Paris Charles de Gaulle à Québec dès le 17 mai

À compter du 17 mai 2022, Air France reliera Paris-Charles de Gaulle à Québec avec 3 vols hebdomadaires les mardi, jeudi et samedi.
 Les vols seront opérés en Airbus A330-200 équipés des nouvelles cabines de voyage, d’une capacité de 224 sièges (36 en cabine Business, 21 en Premium Economy et 167 en Economy).

Horaire des vols (en heure locale) :
AF0352 : Départ de Paris-Charles de Gaulle à 13h10, arrivée à Québec à 14h40
AF0353 : Départ de Québec à 17h00, arrivée à Paris-Charles de Gaulle le lendemain à 05h45.


Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER