Sisteron Buëch : royaume du sport en pleine nature

Entre Provence et Dauphiné, au sud des Hautes-Alpes, le territoire de Sisteron Buëch offre des paysages grandioses baignés de soleil. Un cadre propice à la pratique à de nombreuses activités sportives. Avec en prime cet été, le passage du Tour de France durant trois jours dans la région.

Sisteron Buëch : royaume du sport en pleine nature 1
Tout en pédalant, découvrir la beauté des paysages et la diversité des circuits. ©OTSB

A pied, à VTT, en cyclo, à cheval, dans l’eau, à la verticale ou en l’air, les activités ne manquent pas pour découvrir la richesse et l’authenticité du territoire provençal de Sisteron Buëch. De vastes espaces sauvages pour une pratique tout en douceur ou beaucoup plus sportive. Revue de détails.

Plus de 2 000 kms de sentiers pédestres balisés

Sisteron Buëch : royaume du sport en pleine nature 2
Propice à la randonnée, le territoire bénéficie de 300 jours d’ensoleillement par an. ©OT Sisteron Buëch

Le territoire bénéficie de 300 jours d’ensoleillement par an et propose une faune et une flore très diversifiée. Avec des itinéraires de Petite Randonnée, des chemins de Grande Randonnée et Grande Randonnées de Pays, les randonneurs disposent de nombreux itinéraires pour se faire plaisir. Deux exemples :

Le tour des Baronnies du Buëch

En quelques mots : 7 étapes – 110 kms – 6100 m de dénivelé.

Cette randonnée itinérante est pleine de contrastes : crêtes calcaires, champs de lavande, villages perchés…Tout ce qui fait le charme de la Provence, les Baronnies du Buëch le possèdent. Ce parcours itinérant sur une semaine emprunte des crêtes offrant des paysages absolument inoubliables.

Descriptif disponible dans le topoguide FFR « Pays du Buëch… à pied ».

Le tour des Gorges de la Méouge

 En quelques mots : 5 étapes – 88 kms – 3300 m de dénivelé.

Baignées de chaleur et de lumière, les Gorges de la Méouge sont un lieu particulièrement réputé pour les promeneurs, botanistes et géologues. Cette randonnée itinérante entraine de village en village à travers cette vallée qui présente un patrimoine naturel et culturel de toute beauté en zone Natura 2000. De nombreuses variantes sont disponibles pour des séjours de 3 à 5 jours.

 Descriptif disponible dans le topoguide FFR « Tours dans les Hautes-Alpes ».

A découvrir également… La Grande Traversée des Préalpes qui relie Sisteron, Digne les Bains et Entrevaux (3, 5 ou 9 jours) ou quelques étapes du Chemin de Compostelle entre la Motte du Caire et Forcalquier en passant par Sisteron.

Des petites routes pour les amoureux du vélo

Sisteron Buëch : royaume du sport en pleine nature 3
A deux roues, on découvre une mosaïque de vallées sauvages, de gorges sinueuses et de cols aux senteurs provençales. ©Manu Danjou

Au cœur du Parc naturel régional des Baronnies provençales, il existe de nombreuses petites routes idéales pour les fans de vélo et de cyclotourisme. L’occasion de découvrir une mosaïque de vallées sauvages, de gorges sinueuses, de cols aux senteurs provençales : Mont Ventoux, col de Carabès, col de la Fromagère, Soubeyrand, col du Perty, col St-Jean, Montée de Chabre…

Près de 1 500 kms de boucles cyclo

Avec des itinéraires fabuleux pour les cyclotouristes : la Route Napoléon, les P’tites routes du Soleil, ou encore les Routes de la lavande.

Circuits et topos en vente dans les bureaux de l’Office de Tourisme, en ligne sur www.sisteronbuech.fr, en téléchargement sur https//rando.sisteron-buech, ou sur les applications Android et iOS Rando Sisteron Buëch.

Opération cols réservés

Renouvelée chaque été, l’opération cols réservés permet aux amateurs de la petite reine de pouvoir réaliser leur rêve en toute sécurité, dans la roue des champions. En effet, le département des Hautes-Alpes a mis en place il y a quelques années l’opération « Cols réservés » en fermant la circulation de grands cols aux véhicules motorisés pour les réserver aux cyclistes.

Dans le territoire Sisteron Buëch, les cyclistes pourront se faire plaisir :

le mardi 4 août 2020 dans l’ascension de la Montagne de Chabre, dans les Gorges de la Méouge.

– le mercredi 5 août 2020 dans le col de Pommerol – La Fromagère dans le Rosanais.

A noter aussi que le Tour de France fera étape à Sisteron durant deux jours. Lundi 31 août coïncide avec l’arrivée de la 3ème étape Nice – Sisteron, l’occasion de découvrir autrement la Route Napoléon. Mardi 1er septembre sera le théâtre du départ de la 4ème étape Sisteron – Orcières-Merlette. Enfin le mercredi 2 septembre, le Tour passe par Serres et Rosans lors de l’étape Gap – Privas.

Près de 1 500 kms de circuits VTT

Le territoire de Sisteron Buëch offre toute l’année un espace de jeu formidable pour la pratique du VTT, VTT électrique avec plus de 1 400 kms de sentiers balisés, labellisés VTT – FFC.

Parmi les circuits en itinérance avec parcours technique et physique, citons la Grande Traversée des Hautes-Alpes (GTHA) de La Grave à Laragne, les Chemins du Soleil ou encore la Grande Traversée des Préalpes afin de combler les plus sportifs. Par ailleurs, les parcours VTT des Gorges de la Méouge méritent le détour pour partir à la découverte des balcons de la Méouge et de sa forêt domaniale.

A cheval

Sisteron Buëch : royaume du sport en pleine nature 4
Le pied à l’étrier, rien de tel pour apprécier les paysages des Baronnies et des villages perchés.

Les randonnées à cheval permettent de découvrir à une autre allure un territoire atypique, tantôt en vallée, tantôt en crêtes avec les panoramas uniques. Original pour apprécier les paysages des Baronnies, des villages perchés jusqu’aux sommets des Monges. Boucles à découvrir ici.

La Route Napoléon à cheval

Le Grand Itinéraire de Tourisme équestre « La Route Napoléon » (GR406) permet de partir sur les traces de l’Empereur de Grasse jusqu’à Grenoble en 26 étapes. Plus d’infos ici.

Un territoire qui se découvre aussi à la verticale

Sisteron Buëch : royaume du sport en pleine nature 5
Entièrement entouré de falaises, Orpierre est le village de la grimpe par excellence. ©Into the Cliff

De nombreux sites d’escalade très réputés se trouvent dans la région. Parmi ceux-là, Orpierre haut lieu international de la grimpe, avec ses falaises et son Quiquillon, Sisteron et le rocher de la Baume, Ribiers, Châteauneuf de Chabre, Ventavon, ou Savournon.

Orpierre, « Le village qui grimpe »

Entièrement entouré de falaises, Orpierre vit au rythme des saisons et des grimpeurs que l’on contemple en pleine action dans les surplombs de la falaise du Château, les dalles du Belleric ou au sommet du Quiquillon.

Avec 8 falaises entre 700 m et 1 200 m d’altitude, 700 longueurs d’escalade bien équipées et de tous les niveaux (du 3a au 8c), des inclinaisons variant de la dalle couchée au dévers impressionnant, tous les grimpeurs trouvent leur bonheur dans ce petit coin des Alpes du sud. Si on ajoute à cela un magasin d’escalade au pied des falaises, des professionnels de l’escalade que l’on peut consulter, 2 salles de grimpe dans les campings d’Orpierre,… A Orpierre, tous les secteurs sont directement accessibles à pied au départ du village sans avoir de longues marches d’approche. En plus, on y trouve toujours de la fraicheur en été.

Tous à l’eau

Sisteron Buëch : royaume du sport en pleine nature 6
Base de loisirs de la Germanette ©Thomas Delsol

Activités aquatiques sportives, baignade ludique à la base de loisirs de la Germanette à Serres, baignade nature dans les rivières des Baronnies, là encore les possibilités sont nombreuses.

Les Gorges de la Méouge

Baignées de chaleur et de lumière, les Gorges de la Méouge sont réputées pour la qualité de leurs eaux. Elles sont classées réserve biologique et représentent un véritable joyau pour le département des Hautes-Alpes. Au printemps, si le niveau d’eau le permet, la Méouge constitue une belle descente en kayak.

Dans sa partie inférieure, la Méouge devient un spectacle grandiose, avec ses toboggans naturels, ses rochers. Après la cascade, des cuvettes creusées à même la roche font office de piscines naturelles et font la joie de petits et grands.

Pour les amateurs de sensations fortes, les activités ne manquent pas dans les rivières parfois tumultueuses de la région : canyoning, rafting, randonnées aquatiques, hydrospeed… Quant à  ceux qui préfèrent glisser à leur rythme au fil de l’eau pour profiter aussi de la faune et de la flore de la Durance, une balade en canoë est idéale.

Et pourquoi pas la spéléologie

Sisteron Buëch : royaume du sport en pleine nature 7
La spéléologie, une aventure hors du temps permettant de jouer les explorateurs. ©Casali

Il est possible de partir à la découverte des joies de la spéléologie avec un professionnel expérimenté, en toute sécurité. C’est une aventure hors du temps qui permet de jouer les explorateurs en famille, une activité ludique et sportive proposée dès 6 ans. Entre stalactites et stalagmites c’est la découverte sportive  d’un monde souterrain où géologie, hydrologie, et archéologie s’apprennent bien plus facilement qu’à l’école.

A la pêche à la ligne

Sisteron Buëch : royaume du sport en pleine nature 8
La pêche, une activité toujours appréciée car proche de la nature. ©Xavier Mordefroid

Parce que proche de la nature, la pêche est un loisir apprécié. A deux pas du lac de Serre-Ponçon, entre Buëch et Durance, le teritoire est une destination pêche idéale qui permet de découvrir un domaine d’une grande diversité piscicole et une multitude d’univers différents : torrent, rivière, plan d’eau… Pour beaucoup d’adeptes, c’est un vrai plaisir que de pêcher dans les eaux claires desrivières, le Céans, La Méouge ou le Buëch ; de profiter de la quiétude du lac de Mison ou de taquiner le brochet au plan d’eau du Riou. Certains préfèrent l’aventure de la pêche à la carpe de nuit aux Vivas. Les enfants eux sont fiers de prendre leur première truite à la Maison de la pêche à la Germanette.

Sisteron Buëch vu du ciel

Sisteron Buëch : royaume du sport en pleine nature 9
Prendre de la hauteur en parapente pour admirer les vallées.

Les montagnes des Baronnies provençales se découvrent aussi depuis le sommet de ses crêtes par la pratique du vol libre. C’est parait-il l’une des meilleures aérologies de France. Elle fait le bonheur des parapentistes d’où la présence de nombreuses aires de décollage dédiées à cette activité.

Situé dans la vallée des Gorges de la Méouge, le site de Laragne-Chabre est connu mondialement pour ses courants thermiques exceptionnels. Les paysages de moyenne montagne et de larges plaines entre Buëch et Durance sont bien connus des nombreux pilotes qui les survolent depuis un ciel bleu azur.

Les activités aériennes se croisent ici à Sisteron – Vaumeilh, la Bâtie Montsaléon, la Motte du Caire, Saint-Geniez ainsi qu’à Laragne-Chabre, la référence internationale pour le vol libre. De façon plus globale, il est aisé dans la région de faire un saut en parapente, un baptême en planeur, une balade en paramoteur, ou de battre un record en deltaplane.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

David Savary
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter