Le géant auvergnat effectue son retour sur la Grande Boucle

L’édition 2023 du Tour de France, dont le Grand Départ sera donné au Pays Basque avec une première étape à Bilbao le 1er juillet prochain, fait la part belle à la montagne avec des difficultés dans les cinq massifs montagneux du pays. En point d’orgue l’ascension le 9 juillet du Puy de Dôme, le plus haut volcan d’Auvergne.

Le géant auvergnat effectue son retour sur la Grande Boucle 1
Au Palais des Congrès de Paris, Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, dévoile l’affiche de l’édition 2023. ©David Savary

Comme chaque année, il y avait foule – 3 500 personnes invitées et accréditées – au Palais des Congrès de Paris à l’occasion de la présentation le 27 octobre de la 110ème édition du Tour de France. « Avec toute cette montagne, ce sera très visuel » s’est tout de suite enthousiasmée ma voisine, consœur œuvrant pour une radio belge.

Le géant auvergnat effectue son retour sur la Grande Boucle 2
Plus un siège de libre pour la présentation de la 110ème édition du Tour de France le 27 octobre au Palais des Congrès de Paris. ©David Savary

« Le Pays Basque va être l’amphitryon de ce Tour 2023 »

Comme annoncé au printemps 2021, c’est donc depuis Bilbao, la ville la plus peuplée du Pays Basque, que sera donné le samedi 1er juillet 2023 le Grand Départ du Tour de France qui fêtera à cette occasion ses 120 ans. « Notre pays va être l’amphitryon de ce Tour 2023 » s’est réjoui à la tribune Iñigo Urkullu Renteria, président du gouvernement basque, précisant que « là où il y a du cyclisme, il y a un drapeau basque ».

Il est vrai que le Pays Basque offre un décor et des routes qui font honneur aux pionniers de 1903, car leurs héritiers seront plongés dès les premiers débats dans une séquence pyrénéenne à rebondissements, côté espagnol comme ensuite côté français. Durant trois jours la plus célèbre course cycliste du monde sillonnera les villes et les villages des « trois belles provinces d’Alava, de Guipuscoa et de Biscaye ». « La passion des Basques pour le Tour de France est incroyable. Cela fait longtemps que nous recevions des demandes chaque année pour être Grand Départ » résume Christian Prudhomme, directeur du Tour de France.

La beauté et la puissance évocatrice du Puy de Dôme

Les reliefs choisis pour le séjour pyrénéen des coureurs ne sont finalement que le prélude de toute la montagne qui les attend durant les trois semaines de course. Un total de 30 ascensions classées en 2e catégorie ou au-delà est au programme de cette 110ème édition. Lors des 3 404 km de course, les cinq massifs montagneux de l’hexagone (Pyrénées, Massif Central, Jura, Alpes et Vosges) seront visités par le peloton. De bien belles images en perspective.

La conquête du Maillot Jaune pourrait connaitre un épisode décisif et assurément riche en émotions au Puy de Dôme, où une arrivée le 9 juillet sera jugée 35 ans après la dernière visite du peloton sur les hauteurs de Clermont-Ferrand. Pour les plus anciens, ces retrouvailles sur les flancs du volcan endormi font ressurgir les images du duel Poulidor-Anquetil en 1964. Un coude à coude mythique qui verra le premier reprendre 42 secondes à son rival. Insuffisant toutefois puisque c’est le Normand Anquetil qui remportera quelques jours plus tard à Paris son cinquième Tour de France devant « Poupou », l’éternel second.

Le géant auvergnat effectue son retour sur la Grande Boucle 3
Situé à une quinzaine de kilomètres de Clermont-Ferrand, le Puy de Dôme contemple ses petits frères. ©David Savary

Visible à une centaine de kilomètres par temps clair, le plus haut volcan d’Auvergne (1 465 mètres en son sommet) qui est aussi le plus jeune se détache sur la carte du Tour 2023 par sa puissance évocatrice. Et par sa beauté. Cela promet une splendide bataille entre les prétendants à la victoire qui n’ont jamais eu l’opportunité de se mesurer aux pentes du Puy de Dôme.

12 nouveaux sites ou villes-étapes font leur apparition

Le retour sur cette ascension de légende est accompagné de la montée en puissance de sites qui marqueront les Tours du futur, comme le Grand Colombier ou le col de la Loze, le toit du Tour 2023 avec ses 2 304 m. À noter que 12 nouveaux sites ou villes-étapes font leur apparition sur le Tour 2023. Dans l’ordre, Bilbao (départ et arrivée de la 1ère étape le 1er juillet), Amorebieta-Etxano (départ de la 2ème étape le 2 juillet), Nogaro (arrivée de la 4ème étape le 4 juillet), Vulcania (départ de la 10ème étape le 11 juillet), Moulins (arrivée de la 11ème étape le 12 juillet), Belleville-en-Beaujolais (arrivée de la 12ème étape le 13 juillet), Châtillon-sur-Chalaronne (départ de la 13ème étape le 14 juillet) , Les Gets Les Portes du Soleil (départ de la 15ème étape le 16 juillet), Passy (départ de la 16ème étape le 18 juillet), Combloux (arrivée de la 16ème étape le 18 juillet), Poligny (arrivée de la 19ème étape le 21 juillet), et Le Markstein (arrivée de la 20ème étape le 22 juillet). Au total, 6 Régions et 23 départements seront visités par le Tour de France 2023.

Le géant auvergnat effectue son retour sur la Grande Boucle 4

N’oublions-pas les femmes

La deuxième édition du Tour de France Femmes avec Zwift se tiendra du 23 au 30 juillet. « Toujours plus haut » a déclaré Marion Rousse, la directrice de l’épreuve, qui a pu détailler le programme des huit étapes, totalisant une distance de 956 kilomètres.

Ainsi après la première édition qui a vu le peloton s’élancer des Champs-Élysées pour achever sa route sur les reliefs de l’Est du pays, franchissant notamment le Ballon d’Alsace comme l’avaient fait les pionniers de 1905, la course met cette fois le cap sur le Massif Central puis les Pyrénées pour proposer de nouveaux défis aux coureuses. En rassemblant le peloton à Clermont-Ferrand, l’accent est une fois de plus mis sur le lien entre la course féminine et l’histoire du  Tour. Elles ne monteront pas au Puy de Dôme mais goûteront dès les premiers jours aux aspérités de la géologie auvergnate.

En fin de semaine c’est la chaîne pyrénéenne qui fera le tri entre les grimpeuses les plus efficaces : la ligne d’arrivée au col du Tourmalet (2 110 m) sera l’objectif de toutes les prétendantes au Maillot Jaune. Il faudra encore le défendre le lendemain sur le chrono final de Pau.

Le géant auvergnat effectue son retour sur la Grande Boucle 5
Coureuses et coureurs sur le podium lors de la présentation de cette 110ème édition du Tour de France au Palais des Congrès de Paris. ©DS

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER