Des Jeux Olympiques sans spectateurs ? Triste mais sage

C’est évidemment du jamais-vu : à moins de trois de semaines des premières épreuves des Jeux Olympiques de Tokyo, on ne sait toujours pas si des spectateurs seront autorisés à y assister.

À priori, tout était réglé : l’organisation des JO de Tokyo avait autorisé la venue de spectateurs locaux avec une jauge de 50% sur les sites des compétitions dans une limite maximum de 10 000 personnes. Et puis, fin de semaine dernière, changement de ton : la présidente du comité d’organisation, Seiko Hashimoto, a déclaré vendredi 2 juillet que le huis clos sur les sites de compétition restait « une option » au lendemain d’inquiétudes exprimées par le Premier ministre japonais Yoshihide Suga devant la recrudescence actuelle des cas de Covid-19 dans la capitale.

Les cas repartent à la hausse, les Japonais sont très peu vaccinés (12% de la population ont reçu les deux doses), on peut donc comprendre la volte-face du face du gouvernement qui a comme « priorité absolue la sûreté et la sécurité de la population japonaise ». Et si c’était une sage décision à l’heure où la menace du variant Delta plane même si des JO sans spectateurs c’est un peu comme une entrecôte sauce roquefort sans sauce roquefort… Triste et fade.

Les Japonais doivent sans doute regarder de près ce qui se passe en ce moment dans le cadre de l’Euro de football. Après un séjour à Saint-Pétersbourg, 350 Finlandais sont rentrés infectés dans leur pays. Près de 2 000 résidents écossais en Angleterre testés positifs entre le 11 et le 18 juin ont assisté à au moins un événement en lien avec l’Euro. Parmi eux, deux tiers se trouvaient à Londres le 18 juin, pour le match contre l’Angleterre.

« Le Covid dit merci à l’Euro », titre, provocateur, le journal Libération. L‘Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui ne prononce pas sur la question, à savoir si l’Euro joue un rôle de super-contaminant, a toutefois appelé à la vigilance sur tous les grands rassemblements de l’été en général. On attend maintenant la décision de Tokyo 2020.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER