Ne pas faire le voyage pour rien

Thierry Roland, célèbre commentateur, a rythmé la jeunesse de bien des fans de football. L’une de ses expressions favorites était « il n’a pas fait le voyage pour rien » voulant dire par là qu’un joueur avait commis une faute assez méchante sur un adversaire…

L’acolyte de Jean-Michel Larqué qui a beaucoup bourlingué (13 Coupes du Monde et 9 Championnats d’Europe) se serait-il imaginé un jour ne plus pouvoir voyager à causer d’un fichu virus. Sans doute que non. Et pourtant !

Nous en sommes à nous demander où est-ce que nous allons passer nos vacances cet été. En France probablement. Il n’y a qu’à voir comment départements et régions se livrent une guéguerre pour attirer les vacanciers vers leur territoire et sauver leur industrie touristique. Mais l’envie d’aller voir plus loin existe aussi. Ces dernières semaines la carte des pays acceptant les voyageurs français cet été s’est bien élargie. Le 14 juin, lors de son allocution à la nation, le président Emmanuel Macron a déclaré qu’il est depuis aujourd’hui possible de se déplacer entre les pays européens. A nous les sports nautiques sur la côte Dalmate, le cyclotourisme dans le Val d’Aoste, ou la randonnée dans la Forêt Noire. Sur le Vieux Continent, il n’y a finalement que les Anglais qui se montrent encore très stricts.

Au-delà des frontières européennes, le chef de l’Etat a rappelé qu’à partir du 1er juillet, nous pourrons nous rendre dans les pays où l’épidémie sera maîtrisée. Bonne nouvelle. Oui, mais pour le moment seuls les DOM constituent une option vraiment envisageable. Plongée à La Réunion, yole en Martinique, ça peut être sympa aussi. Enfin prudence car le virus mutin et mutant peut encore salement nous tacler. Il ne s’agit pas de faire le voyage pour rien et se voir refuser l’accès à ses vacances rêvées. Mieux vaut aussi bien s’entendre avec la personne avec qui l’on part. S’il était encore là, Thierry Roland nous aurait sans doute gratifié d’une de ses célèbres envolées lyriques : « attention, ces deux-là ne passeront pas leur déconfinement ensemble ».

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

David Savary
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter