En 2020, les Français ont fait beaucoup plus de sport

Pour la 10e année consécutive, la Fédération Française d’Éducation Physique et de Gymnastique Volontaire (FFEPGV) publie en collaboration avec l’institut IPSOS son Baromètre Sport-Santé. Les Français semblent avoir pris conscience lors de la crise sanitaire que l’activité physique était bonne pour leur santé, ils expriment donc des attentes fortes sur le rôle et l’image du sport de demain.

En 2020, les Français ont fait beaucoup plus de sport 1

Les Français veulent se bouger : selon le baromètre Sport / Santé, 62% jugent que la reprise des activités physiques et sportives est indispensable pour eux-mêmes. Une reprise qui semble encore plus prioritaires pour certains publics : 72% des interrogés pensent que les enfants doivent reprendre l’activité physique. Viennent ensuite les personnes isolées (58%), les télétravailleurs (57%).

Principale enseignement de l’étude commandée par la Fédération Française d’Éducation Physique et de Gymnastique Volontaire (FFEPGV) : une grande majorité de Français (63%) avoue que l’épidémie de Covid-19 les a convaincus du rôle essentiel de la pratique sportive : une « révolution » qui s’explique peut-être par l’essor très fort de la pratique avec la crise sanitaire.

En effet, la proportion de Français faisant du sport a considérablement augmenté (81% soit +17% vs 2020) mais sur des durées beaucoup plus courtes (durée moyenne de 2,9h).

Les Français expriment des attentes fortes sur le rôle et l’image du sport de demain

  • 92% estiment que l’activité sportive devrait faire partie intégrante de notre quotidien et ce à tous les âges de la vie.
  • 94% pensent que les mentalités autour du sport doivent évoluer, le sport ne doit plus être vu comme une activité désagréable ou une corvée.
  • 89% indiquent que la pratique d’une activité sportive est indispensable pour le bien-être. psychologique et physique pour les personnes très âgées.
  • 88% pensent que les entreprises devraient en faire plus pour assurer le bien-être de leurs salariés en menant des actions de sensibilisation et en proposant des offres d’activités sportives.

 » Si cette crise sanitaire a éloigné « techniquement » les Français de la pratique sportive, elle les a cependant rapprochés en provoquant une vraie prise de conscience, explique Patricia Morel, présidente de la FFEPGV. Les Français ont des attentes fortes sur le rôle du sport de demain. Tous les secteurs doivent se réinventer et cette crise n’a été qu’un accélérateur de changements plus profonds qui étaient nécessaires. Nous avons donc un challenge à relever pour réinventer le sport de demain ! ».

Le mode d’emploi pour fabriquer des masques adaptés à la pratique sportive a été publié

L’Afnor, l’association française de normalisation, a publié ce samedi 13 février un référentiel précisant les conditions de fabrication d’un masque adapté à la pratique sportive.  Téléchargeable librement depuis le 13 février 2021, le guide est le fruit d’un travail, en un temps très court, d’un groupe de 70 experts emmenés par l’Union Sport et Cycle et ses adhérents, avec le soutien actif du ministère chargé des sports. Il permet aux fabricants – Décathlon a participé activement à ce groupe de travail de préparer les adeptes du sport en environnement clos (gymnases, salles de fitness, etc.) à pouvoir reprendre leurs activités une fois qu’elles seront à nouveau autorisées, en complément des gestes barrière et des règles de distanciation physique. Le document liste des exigences en particulier sur le dispositif d’ajustage à la tête, l’efficacité de filtration du matériau et ses dimensions, la résistance respiratoire et la perméabilité à l’air et la teneur en dioxyde de carbone de l’air inhalé.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

Laurent Guena
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter