Test : « J’ai apprécié de randonner avec les bâtons de marche BungyPump »

À l’occasion du dernier salon « Destination Natures », j’ai été comme aimanté par le stand « BungyPump » où Eric André, le dynamique patron de l’entreprise basque, délivre des conseils sur les techniques de marche aux nombreux curieux, intéressés par ses bâtons de marche à propulsion.

BungyPump
Dans le bois de Saint-Cucufa, en région parisienne, pour tester les BungyBump sur des sentes pentues.

« Pour se muscler sans y penser ». Comment ne pas être attiré par cette promesse de BungyPump ? Encore fallait-il la vérifier.

Eric André, qui fait construire des bâtons de marche Walkathlon, en y intégrant un système de pompe de 20 cm, associé à une résistance pouvant varier de 4 à 10 kg selon les modèles, accepte bien volontiers de me prêter une paire adaptée à ma taille.

Après deux séances, même si ce n’est pas (encore) forcément visible sur mon corps fatigué usé par les confinements, je ne peux que croire que ces bâtons sont une véritable aide au renforcement musculaire.

Test : "J'ai apprécié de randonner avec les bâtons de marche BungyPump" 1
Eric André, le patron de BungyPump, lors du dernier Destinations Nature, délivre des conseils.

Premier essai au parc de Saint-Cloud. Une heure de marche, pour un peu plus de cinq kilomètres et 100 mètres de dénivelé.

Est-ce que j’ai la bonne technique ? Je ne sais pas mais, ce dont je suis sûr, c’est d’avoir réalisé une bonne séance de sport sans en ressortir épuisé comme cela m’arrive quand je fais le même parcours en courant. « Il faut regarder les paysages, oublier que l’on a des bâtons », conseille Eric André, patron de BungyPump. C’est effectivement la bonne solution pour ne pas rester concentré sur sa seule gestuelle.

Deuxième essai, dans le bois de Saint-Cucufa (Rueil) où les raidillons sont nombreux et on les domine sans trop forcer avec ses BungyPump. Je le sais : je les ai bien souvent pratiqués sans bâtons.

Dès que la pente s’élève, on ressent bien l’aide qu’apporte la propulsion. Et, je l’avoue, c’est toujours un petit plaisir de doubler un randonneur muni de bâtons traditionnels. L’occasion, surtout, de répondre à ses interrogations, on ne passe pas inaperçu avec ses BungyPump colorés.

J’atteins une vitesse moyenne de six kilomètres /heure, je suis content de mes progrès et de ressentir de bonnes sensations. Dommage, le temps me manque, j’aurais bien poussé jusqu’à 10 km, ce sera pour la prochaine fois. C’est sûr, ces bâtons ne dormiront pas dans un placard comme mon vélo d’appartement.

Il est tout à fait vrai que le « système de pompe favorise le redressement du buste et positionne naturellement le corps dans une dynamique de marche ».

De plus, pour les personnes en surpoids, rien de traumatisant pour les articulations, les chocs sont amortis. Vous pouvez me croire sur parole, le cobaye a quelques kilos en trop.

Et la résistance choisie permet, on le ressent, « de travailler le renforcement musculaire de la partie haute du corps« .

Et c’est comme cela que l’on consomme plus de calories. Selon des tests effectués par des experts indépendants, la marche avec BungyPump (30 minutes à 6,5 kilomètres heure) donne un accroissement de la consommation de calorie jusqu’à 77 % comparé à une marche normale sans bâton, soit 390 kcal. Celle avec les bâtons rigides traditionnels entraine un accroissement jusqu’à 38% par rapport à la marche normale, correspondant à 304 kcals pendant que la marche normale sans bâton donna une consommation jusqu’à 220 kcals.

Ne pas hésiter à se rendre sur le site qui regorge de conseils pour, déjà, choisir les bâtons adaptés à sa morphologie et à la pratique choisie, et qui propose des tutos pour apprivoiser les bâtons.

Pour les tarifs, selon les options choisies – taille, résistances – la fourchette de prix oscille entre 110 et 150 euros.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER