La Fédération française de cyclotourisme interpelle les candidats aux élections

A l’occasion des prochaines élections départementales et régionales, la Fédération française de cyclotourisme portera la voix des cyclistes, afin que chaque pratiquant puisse rouler en toute sécurité sur l’ensemble du territoire français

Fédération française de cyclotourisme
Parmi les propositions de la Fédération, « l’augmentation significative du nombre de places pour les vélos non démontés dans les TER dès 2022 »

La Fédération française de cyclotourisme lance un appel aux candidats aux prochaines élections départementales et régionales (20 et 27 juin) à se positionner en faveur de mesures concrètes pour favoriser l’usage du vélo. Elle rendra publics les retours des engagements pris et accompagnera ensuite les élus des départements et des régions pour les mettre en application.

La Fédération précise en être déjà à côtés des territoires en proposant des solutions techniques sur les aménagements routiers ainsi que des itinéraires touristiques permettant ainsi aux usagers du vélo d’étendre leur pratique au-delà du déplacement urbain.

C’est pourquoi elle aide chaque collectivité qui le souhaite à mettre en place des prestations, des animations, des aménagements autour du vélo.

Parmi ses propositions pour les candidats, « l’augmentation significative du nombre de places pour les vélos non démontés dans les TER dès 2022 », la « mise en application de la réglementation portant à 6 le nombre minimum de vélos non démontés dans les bus et cars gérés par la région ou le département dès 2022 » ou encore  le « déploiement de stationnements sécurisés en nombre, pour des gares 100% vélo dans toute la Région ».

L’instance réclame aussi pouvoir être représenté dans les département notamment dans le cadre de la création et d’un suivi d’un plan cyclable à l’échelle du territoire pouvant aussi servir pour le développement du tourisme à vélo. La fédération milite aussi pour la création de voies vertes interurbaines pour permettre les connexions entre les pôles multimodaux en mode doux.

Enfin, la sécurité est au cœur des préoccupations. Elle réclame la pose « systématique du panneau routier « dépassement 1m50 » avec l’ajout « rappel « sur toutes les routes gérées par le département. Sécuriser les itinéraires d’accès à tous les collèges et assurer un stationnement vélo adéquat est aussi l’une des revendications.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER