L’île de Sainte-Hélène certifiée pour ses sentiers de randonnée

Affleurement rocheux au milieu de l’Atlantique Sud, Sainte-Hélène est un terrain de jeu privilégié pour la marche à pied. D’autant plus que 11 sentiers balisés de l’île ainsi les 21 randonnées des Post Box Walks ont reçu la certification internationale « Green Flag Trail ».

L’île de Sainte-Hélène certifiée pour ses sentiers de randonnée 1
Saint-Hélène abrite un patrimoine naturel exceptionnel qu’il convient de découvrir à pied.

Il y a quelques jours les coureurs du Tour de France roulaient sur une partie de la Route Napoléon entre Nice et Sisteron. Il est également possible de marcher sur les traces de l’Empereur sur l’île de Sainte-Hélène, son dernier lieu d’exil jusqu’à sa mort en 1821.

L’Office du Tourisme de cette île du bout du monde, à 1 856 km à l’ouest des côtes namibiennes et à 3 286 km à l’est de la ville brésilienne de Recife, fait ce qu’il faut pour accueillir marcheurs et promeneurs. Petit paradis subtropical de 122 km2 au relief accidenté et à la campagne vallonnée, ce territoire britannique d’outre-mer propose une belle variété d’itinéraires au cœur de paysages envoutants. Un cadre idéal pour se ressourcer et pour certains se replonger dans un lointain passé.

L’île de Sainte-Hélène certifiée pour ses sentiers de randonnée 2

Sous l’impulsion de son Office du Tourisme, Sainte-Hélène s’est vue certifier 11 sentiers de randonnée ainsi que les 21 itinéraires des Post Box Walks. Ceux-ci ont été tracés en 1993 par le Groupe pour la Conservation de la Nature à Sainte-Hélène (SNCG). Avec leurs noms pittoresques, ces promenades permettent d’accéder à de très beaux espaces, uniquement à pied. Ces certifications délivrées par l’organisme « Green Flag Trails » valident l’entretien des sentiers mais fournit également l’assurance aux utilisateurs que ceux-ci sont sûrs et gérés de manière responsable.

Les randonnées les plus faciles se trouvent à l’intérieur luxuriant du territoire. Les marches plus difficiles serpentent quant à elles sur la zone côtière, avec des pistes escarpées et étroites. À la fin de chaque promenade, le marcheur accède à une boîte aux lettres contenant un tampon à encre et un livre d’or. Une manière originale de conserver un souvenir et laisser une empreinte de son passage dans ces lieux uniques au monde. Randonnée phare de l’île, le sentier du Diana’s Peak, le point culminant de l’île (823 m), qui fait partie du parc national, met en lumière une partie des espèces endémiques de Sainte-Hélène. On y traverse les nuages de haute-altitude pour découvrir une vue à 360° sur l’ensemble du territoire.

Marcher est un véritable passe-temps pour les Héléniens. Chaque année au mois de mars, l’île célèbre ce loisir lors d’un festival dédié. Le programme comprend des promenades adaptées à tous les niveaux, mais également une partie des Post Box Walks, sans oublier des visites guidées de la capitale de l’île, Jamestown.

L’île de Sainte-Hélène certifiée pour ses sentiers de randonnée 3

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

David Savary
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter