Sportihome, le « Airbnb des sportifs », ajoute une corde à son arc avec la réservation d’activités

En plus du logement, dès mardi prochain, les vacanciers sportifs pourront réserver une activité sportive encadrée par un professionnel.

session de kitesurf
Chez Soprtihome, on a un petit faible pour le kitesurf

Les réservations reprennent bon train chez Sportihome avec, entre le 1er et le 8 juin, une progression de 200% et un panier moyen en sensible augmentation, de 500 à 960 euros. De quoi rassurer son fondateur, Sylvain Morel, qui mise maintenant sur une « année record ».

Il faut dire que l »équipe de Sportihome n’est pas restée les bras croisés pendant le confinement, c’est elle qui avait lancé une carte interactive « où pratiquer son sport favori à moins de 100 km de son domicile ». Les retombées presse lui ont offert une belle visibilité et la startup enclenche la vitesse supérieure pour devenir la « super « app » des voyageurs sportifs ». On rappelle le principe calqué sur le modèle d’Airbnb : le loueur passe une annonce et indique les trois sports que l’on peut pratiquer à côté de chez lui. Il indique aussi son « niveau d’engagement ». « Stay », il héberge, « Stay, Share », il reste sur place et conseille, « Stay, Share, Play », il peut vous accompagner.

Le tout est enrichi par la communauté qui, grâce à une carte interactive, indique les meilleurs spots de sa région pour pratiquer telle ou telle activité ce qui permet à chaque client de profiter au mieux de la location. Et c’est là qu’intervient la nouveauté qui va être lancée en début de semaine par Sportihome avec un partenaire. Il va être possible aux clients de réserver des activités encadrées, « plus de 20 000 ». Sylvain Morel précise, « nous avions prévu lancer ce service plus tard, nous sommes allés beaucoup plus vite ».

Les clients de Sportihome sont avant tout des amis et des familles, plus de quatre personnes pour un séjour d’un peu plus de 4 jours en moyenne. « Mais nous avons aussi réalisé avec des groupes allant jusqu’à 19 personnes ». Il s’agit souvent de clubs sportifs qui cherchent un logement et un cadre adaptés à leurs entraînements.

Pas de doutes, pour Sylvain Morel, qui s’est beaucoup documenté avant de se lancer dans cette aventure entrepreneuriale, « le tourisme sportif est amené à se développer ». Les faits semblent lui donner raison, on n’a jamais autant parlé vélo et course à pieds pendant ce confinement, nous avons d’ailleurs consacré un dossier à ce secteur.

Si la France concentre évidemment la majorité des réservations, Sportihome travaille aussi avec propriétaires hors des frontières hexagonales. L’île Maurice est aujourd’hui son deuxième marché suivi par l’Espagne, la Réunion, le Portugal, le Brésil, le Maroc et la Martinique.

Les sports les plus demandées sont la randonnée, suivis par le VTT, le cyclisme de route, le ski, le kitesurf, le golf, le kayak, le parapente et, enfin, le trail.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

Laurent Guena
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter