Les villes où il fait bon courir en Europe

L’équipementier Puma a réalisé une étude sur la pratique de la course à pied dans 75 grandes villes européennes avec une grille de notation comprenant plusieurs critères : la pollution de l’air, la température moyenne, les embouteillages, le nombre de clubs de course à pied, le dénivelé, la quantité d’espaces verts ainsi que la qualité de l’eau et son accès.

Courir en Europe
En France, c’est à Nantes et Rennes qu’il fait bon chausser des baskets.

Le Figaro dévoile une étude réalisée par Puma qui classe les villes européennes où il fait bon courir. Il en ressort que Bruges est la ville la plus adaptée à cette pratique. Bonne surprise, en France, avec la 3e place de Nantes et la 5e de Rennes.

C’est malheureusement l’arbre qui cache la forêt. Sur les 75 villes étudiées, Paris termine 24e, devant Toulouse, Strasbourg est 30e, Lyon 35e, Nice 38e et Marseille se traine en queue de peloton, à la 54e place. Le premier baromètre des villes marchables ne mettait pas aussi la cité phocéenne à l’honneur.

Pour trouver la meilleure qualité de l’air, c’est à Edimbourg, Belfast et Braga qu’il faut aller chausser ses baskets. Nantes sauve l’honneur de la France en étant la seule ville de l’Hexagone à intégrer le Top Ten.

Pour respirer à pleins poumons, on file Ecosse, Irlande du Nord, Irlande et Angleterre. Nantes et Lyon obtiennent une excellente note. Marseille et Nice, trop chaudes sont mal classée, tout comme Reykjavik, trop froide.

Notons, aussi, que les villes françaises font partie des plus embouteillées : Marseille et Paris font figure de cancres. Londres est la ville qui dispose du plus grand nombre de clubs, Paris s’en sort bien avec une honorable 7e place.

Si l’on n’aime pas les dénivelés, on file à Amsterdam, Bruges ou Rotterdam. Pour les grimpettes, direction Lyon. Si vous aimez la campagne à la ville, direction Swansea et on évite Paris (62e) et Marseille (72e). Enfin, c’est à Berne, Reykjavik et Helsinki que l’on bénéficie de l’eau la plus pure pour se récompenser après l’effort.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER