Cediv, la force d’un collectif à l’énergie débordante

« Plus vite, plus haut, plus fort ». La devise olympique pourrait être aussi celle du Cediv, un réseau d’agences de voyages qui fête aujourd’hui ses 20 ans. Réunis en convention à bord d’un bateau MSC en mer des Caraïbes, ses membres sont venus faire le plein d’idées pour améliorer leur quotidien et mieux s’adapter dans un environnement mouvant et incertain.

Cediv, la force d’un collectif à l’énergie débordante 1
Avec force et conviction, Adriana Minchella, présidente du Cediv, motive ses troupes tel un capitaine d’équipe. @David Savary

20 ans est parfois considéré comme le plus bel âge de la vie. Celui de l’insouciance et de la liberté. Pour le groupement Cediv, fondé il y a 20 ans par Adriana Minchella, c’est davantage celui de l’analyse et de la maturité. De faire le constat que rien n’est simple, que l’on ne peut pas « être bon partout » mais que le travail finit toujours par payer. Comme le sportif en quête de résultats qui prépare ses futures échéances.

Oui pour faire du sport, il vaut mieux avoir du souffle. Le Cediv par la voix de sa présidente n’en manque pas. Elle insuffle une dynamique, une énergie que beaucoup lui envie. Elle sait aussi s’effacer pour donner la parole aux autres. Dans le football ou le rugby, un bon capitaine, c’est également celui qui fait briller ses partenaires en leur donnant le ballon. « Seul on va vite, ensemble on va loin » ne cesse de répéter Adriana Minchella.

Parallèle entre le monde du sport et celui de l’entreprise

Ancienne sportive de haut niveau (raids aventures extrêmes), Isabelle Mislanghe, à la tête de l’agence Côté Soleil à Boulogne-sur-Mer, est venue témoigner en faisant le parallèle entre le sport de haut niveau et le monde de l’entreprise. « Gestion du stress, cohésion, motivation, goût du challenge…, ce parallèle se fait de manière évidente et immédiate » déclare celle qui s’est trouvée « plus en difficulté dans la gestion de son agence qu’au fond de la jungle », environnement hostile mais dont elle sait comment s’en sortir.

Cediv, la force d’un collectif à l’énergie débordante 2
La bienveillance teintée d’exigence, Isabelle Mislanghe (Côté Soleil Voyages) distille quelques bon conseils à l’assistance. @David Savary

« La cohésion d’équipe ou d’entreprise ne se décrète pas, elle se travaille et se créée » affirme  Isabelle Mislanghe. Il faut pour cela « faire preuve d’écoute, de respect, de confiance ». Il faut aussi « savoir fidéliser ses équipes, les récompenser, reconnaitre leurs compétences, leur manifester une forme de bienveillance teintée d’exigence, mais sans jamais mettre dans le rouge un de ses partenaires ou coéquipiers ». Avec une règle d’or : « ne pas courir vite dans la mauvaise direction, il faut savoir s’arrêter ».

Spécialisée sur l’ascension du Kilimandjaro depuis 27 ans, Isabelle Mislanghe, qui a par ailleurs salué le travail et l’énergie impulsée par Adriana Minchella, exhorte chacun à s’inscrire sur le chemin de l’audace et du travail pour « aller au bout de ses rêves ». Une « positive attitude » qui sied bien au réseau Cediv dans son adaptation et sa quête du « changement réussi ».

Présent également à bord du MSC Seaside, Laurent Magnin, ex patron d’XL Airways, y est allé également de son petit conseil, « le secret du management, c’est de raconter une histoire ». S’adressant aux agents de voyages, il leur a aussi rappelé que leur métier est basé sur quelque chose de fondamental : « l’accessibilité au rêve ». Un autre parallèle avec le sport.

Cediv, la force d’un collectif à l’énergie débordante 3
Une partie de la « dream team » gagnante à bord du MSC Seaside. @David Savary

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER