Sport Heroes accélère son développement sur le corporate wellness

Créé il y a maintenant 8 ans, Sport Heroes veut donner à chacun l’envie de bouger au quotidien grâce à la technologie. Via son entité United Heroes, la plate-forme digitale accompagne également les sociétés qui souhaitent développer le sport et le bien-être de leurs salariés. PME ou grands compte, 250 entreprises ont à ce jour adhéré au programme.

Sport Heroes accélère son développement sur le corporate wellness 1
L’appli United Heroes, outil pratique pour créer des challenges entre collaborateurs. ©Sport Heroes

« Nous avons une communauté qui a vocation à grandir et nous allons continuer d’être attractif et animer cette communauté » explique Paul-Emile Saab, cet ancien d’HEC à la tête de Sport Heroes depuis 2020. Focalisée à ses débuts sur les challenges sportifs, la start-up parisienne – une centaine de collaborateurs avec une moyenne d’âge de 28 ans – n’a de cesse d’enrichir son contenu tout en œuvrant pour son internationalisation.

Une communauté de plus de 2 millions de membres

Son crédo « Motiver, rassembler, mobiliser, récompenser, accompagner » porte ses fruits puisque Sport Heroes revendique aujourd’hui « plus de 2 millions de membres engagés ». « Sur le marché français, ils sont 700 000 sur l’appli Running Heroes, près de 200 000 sur l’appli Cycling et 50 000 sur l’appli Swimming » précise le PDG qui multiplie les initiatives pour « faire se rencontrer marques et pratiquants » par le biais de récompenses, jeux, challenges…

Sport Heroes accélère son développement sur le corporate wellness 2
Paul-Emile Saab, PDG de Sport Heroes. ©Sport Heroes

Dans le développement de l’activité de Sport Heroes, le Covid a constitué  « un élément accélérateur » reconnait Paul-Emile Saab. La start-up a profité du contexte difficile pour s’adresser aux organisateurs d’évènements sportifs concernant la gestion de communautés virtuelles. L’idée sous-tendue est aussi de « motiver et garder les gens en forme » souligne le dirigeant qui souhaite conserver « un héritage positif » de cette période Covid. « J’espère que les gens ne vont pas repartir sur les recettes du passé, et qu’ils vont prendre en compte cette nouvelle donne d’un modèle hybride » ajoute Paul-Emile Saab.

Le corporate wellness, un créneau vertueux

Bien installée auprès du grand public, la plate-forme digitale communique de plus en plus sur son programme United Heroes à destination des entreprises. Une initiative louable puisque cette application invite à révéler le potentiel des collaborateurs en les challengeant et leur faisant faire davantage d’activité physique au quotidien. Au passage, un bon moyen aussi pour lutter contre la sédentarité. « Le corporate wellness représente une vraie force de développement » reconnait Paul-Emile Saab. Et d’expliquer que de plus en plus d’entreprises surfent sur ce créneau vertueux. Non seulement il permet de « prendre soin de soi », mais en plus il « renforce la cohésion entre les équipes en créant du vivre ensemble ». Enfin il favorise la « transmission des valeurs RSE au sein de la société ». Que du bon donc ! Chez Sport Heroes, on montre l’exemple « puisqu’entre midi et quatorze heures, presque tout le monde disparait et part faire du sport » signale le boss qui se définit lui-même comme « un sportif polyvalent – running, foot, tennis – mais médiocre ».

Sport Heroes accélère son développement sur le corporate wellness 3
Bouger au quotidien constitue l’un des facteurs clé du bien-être et de la qualité de vie au travail. ©Sport Heroes

Basé sur l’acquisition d’un abonnement, le programme se veut facile à installer. Les équipes de United Heroes créent un espace dédié à l’entreprise, personnalisent les contenus et créent des challenges sportifs à son image. Pour une PME, le coût annuel est évalué « entre 5 000 et 7 000 euros ». Mais en fait, « tout dépend de la taille de la société, de sa personnalisation et sa volonté d’animation » résume Paul-Emile Saab dont une partie des effectifs s’efforce « d’élaborer des produits le plus simple possible pour de petites entreprises qui n’ont pas forcément les ressources en interne ».

Doubler le nombre d’entreprises abonnées d’ici la fin de l’année

Façonné en marque blanche à l’exemple de Toyota ou Orange, ou directement visible depuis l’application United Heroes, le programme a vocation à se développer. D’autant plus que « seulement 5 à 10% des entreprises investissement sur des applis connectées » affirme le PDG. Néanmoins, le secteur du corporate wellness représente aujourd’hui « entre 60 et 70% de l’activité de Sport Heroes » avec une présence à l’étranger dans des pays tels que la Grande-Bretagne, l’Espagne, le Mexique ou l’Australie.

Quelque 250 entreprises totalisant 500 000 salariés sont actuellement abonnées au programme United Heroes. « L’objectif est de doubler ce chiffre d’ici la fin de l’année » indique Paul-Emile Saab qui veut être « le leader européen sur le corporate wellness ». Pour atteindre ses ambitions et poursuivre son internationalisation, Sport Heroes n’exclut pas une nouvelle levée de fonds. Sur l’exercice comptable 2021, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 7 millions d’euros. Elle vise cette année les 10 millions d’euros.

Un Observatoire du bien-être en entreprise à la mi-septembre

Analysant déjà chaque année l’évolution et les comportements des runners au travers de l’Observatoire du running mené avec l’Union Sport et Cycle, Sport Heroes via son programme United va proposer à la mi-septembre un premier Observatoire du bien-être en entreprise. « Nous allons tracker une soixantaine d’activités et ainsi dégager des tendances » affirme Paul-Emile Saab. Et de s’interroger pour « savoir si la méditation ou le yoga deviennent plus populaires en entreprise ».

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER