« Trippez », la plateforme qui facilite l’accès au matériel de sport entre particuliers

Jeune start-up paloise (Pyrénées-Atlantiques), Trippez donne depuis cet été la possibilité aux particuliers de déposer des annonces pour louer leur matériel de sport. Une initiative d’intérêt lorsqu’on sait que ce matériel demeure très peu utilisé tout au long de l’année.

« Trippez », la plateforme qui facilite l’accès au matériel de sport entre particuliers 1
Alexandre Plougonven et Benoit Tauty, co-fondateurs de la plateforme Trippez.

Anciens de chez Decathlon, passionnés de sport outdoor, Alexandre Plougonven et Benoit Tauty ont appris à se connaître durant cinq ans pour mieux se fédérer autour d’une idée : « Proposer le meilleur outil pour faciliter les échanges entre particuliers et promouvoir les bienfaits du sport et des activités outdoor ».

Mobilisés à 100% sur leur projet depuis le début de l’année, Benoît le triathlète et Alexandre le spécialiste de la rando et du trail ont donc lancé la plateforme collaborative Trippez le 10 juillet dernier. Le nom de la start-up n’est bien sûr pas neutre. « Si la partie trip implique la notion de voyage, de plaisir et de liberté, le fait de conjuguer le verbe tripper induit aussi l’idée de partage et de communauté » résume Alexandre Plougonven par ailleurs convaincu que la crise sanitaire que nous traversons constitue « une force ». « Au cours de cette période difficile, les gens ont retrouvé les valeurs d’entraide et de partage. Ce n’est pas pour rien que des interfaces comme AlloVoisins ou Le Bon Coin ont explosé » souligne le dirigeant.

Du matériel qui dort dans nos placards et nos garages

Si la plateforme LinkNsport fondée par Sophie Fehringer s’attache à mettre en relation acheteurs et vendeurs de matériel sportif, Trippez se positionne sur le créneau de la location en permettant au particulier d’accéder à du matériel de sport de qualité à moindre coût. Cela lui évite également des achats peu rentabilisés et les problèmes de stockage qui vont avec. « Il existe beaucoup de matériel qui dort dans nos garages et nos placards. À quoi bon acheter une tente qui ne sera utilisée que 7 nuits en moyenne sur 365 jours annuels » explique le co-fondateur.

« Trippez », la plateforme qui facilite l’accès au matériel de sport entre particuliers 2
Rapidité, proximité, confiance et sécurité, socle de la (future) réussite de Trippez.

Sur Trippez, tous les types de matériels peuvent être mis en location à condition qu’ils aient un lien avec l’activité sportive et plus particulièrement le sport outdoor. Trois grandes typologies de produits sont actuellement mises en avant : la randonnée via les sacs à dos de trek, les duvets ou les tentes ; le vélo avec notamment les remorques, porte-vélo, porte-bébé… ; et les sports de glisse tels que le paddle, le kayak et le surf. À l’approche de l’hiver, ce sont les activités en lien avec le ski qui auront la part belle sur le site.

« La logique, indique Alexandre Plougonven, c’est que tout matériel de sport qui n’est pas utilisé un jour sur deux par son propriétaire se retrouve sur notre plateforme ». Alors que le dépôt et le recherche d’une annonce sur mobile ou sur ordinateur s’effectue en quelques clics, Trippez prend une commission de 20% sur chaque transaction, ne serait-ce que pour « couvrir la solution de paiement et caution en ligne sécurisés ». Afin d’attirer un plus grand nombre d’utilisateurs, la plateforme d’ici la fin octobre devrait proposer une solution freemium avec la possibilité pour loueur et utilisateur de faire directement entre eux la transaction en espèces. Si le bénéficiaire n’aura pas de commission à version, il ne pourra toutefois pas profiter du système de paiement en ligne, ni du système de caution.

Souhaitant justement aller encore plus loin qu’un simple système de caution, Trippez travaille avec AXA Assurances sur une garantie casse et vol. « Pour un ou deux euros de plus, c’est par exemple la garantie d’avoir le dérailleur de son vélo remboursé si celui-ci connait un problème » argumente Alexandre Plougonven. Un vrai plus !

10 000 produits sur la plateforme d’ici la fin de l’année

Un mois et demi après son lancement, Trippez recense plus de 420 produits disponibles sur son site. « L’objectif est d’en avoir 10 000 d’ici la fin de l’année » affirme son co-fondateur. Pour y parvenir, il faut convaincre pas tant ceux qui ont l’habitude de louer via d’autres sites ou réseaux, mais faire savoir aux propriétaires de matériel sportif qu’ils ont la possibilité de le mettre en location lorsque celui-ci n’est pas utilisé. « Une communication venant d’une marque, par exemple d’opérateurs touristiques spécialisés sur le sport, serait la bienvenue » reconnait le dirigeant.

Autre ambition pour les années à venir, le dépôt du matériel de sport par Intelligence Artificielle. « Vous êtes propriétaire, vous êtes dans votre garage. Vous prenez la photo de votre vélo, et automatiquement votre annonce sera mise en ligne. La marque, la couleur et l’état seront reconnus » explique Alexandre Plougonven qui précise « déjà œuvré sur l’Intelligence Artificielle par imagerie avec une école d’ingénieurs ».

Créant du lien social entre sportifs passionnés, la plateforme Trippez fait œuvre utile en limitant chez l’utilisateur l’achat impulsif. Elle entend aussi créer un déclic en donnant aux gens l’envie de se mettre au sport, de découvrir et pratiquer de nouvelles activités à moindre frais. À l’mage du gouvernement qui vient de lancer une campagne pour faire de la France « une nation plus sportive ».

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter