La montagne s’est révélée cet été

Dans ce contexte si particulier que nous avons vécu, la montagne est apparue comme l’une des grandes gagnantes des destinations estivales 2020. Avec pour beaucoup la découverte de nouvelles expériences et la pratique d’activités sportives en altitude. Décryptage avec le témoignage de quelques professionnels du tourisme.

La montagne s’est révélée cet été 1
Le lac des Sirènes à Orcières-Merlette ©Orcières-Merlette Gilles Baron

Quelques chiffres pour commencer. Alors que le littoral a enregistré une baisse de -10,7 points sur l’ensemble de la saison, la montagne, elle, a connu des niveaux records avec dans le détail + 4,8 points pour les Alpes du Nord, + 4,1 points pour les Alpes du Sud et + 1,2 point pour les Pyrénées. « Le mois d’août a concentré l’essentiel des demandes, avec notamment l’arrivée de clients qui ne partaient jamais à la montagne l’été » constate Emilie Maisonnasse, responsable études chez G2A Consulting. Selon elle, « l’été est LA saison qui permet de conquérir de nouveaux clients non adeptes de la montagne ». Avec derrière l’enjeu de les faire revenir la saison suivante.

Les novices en force

« Pour ne pas faire du BFM, on s’interdit le terme Covid dans nos communications » explique Marion Grognet, représentant la station des Arcs qui enregistre cet été une fréquentation en hausse de 5,9%. « Nous avons eu un public de découvreurs de la montagne, des gens qui avaient l’habitude de partir à l’étranger, avec des paniers moyens importants, et qui en raison du contexte sanitaire sont venus chez nous » résume Jérôme Cangrand, DG de l’Office de Tourisme de Saint-Lary-Soulan. La station pyrénéenne recense « + 20% de visiteurs en juillet et + 10% en août ». Chez Pierre & Vacances (72 résidences à la montagne), ce sont 50% de nouveaux clients qui sont venus l’été dernier.

« Comme nous avons un public de novices de la montagne, nous avons mis au point un outil, « Outdooractive », qui permet de mieux présenter notre offre de plein air et éclairer le visiteur dans ses choix d’activités » indique Yan Baczkowski à la tête de l’Office de Tourisme de Pays de Gex qui se félicite par ailleurs d’une « augmentation de 104,4% du nombre de personnes qui ont emprunté les remontées mécaniques avec un vélo ». Satisfecit également du côté d’Orcières Merlette, « + 40% sur les remontées mécaniques », qui veut capitaliser sur la réussite de l’accueil d’une étape du Tour de France, « un challenge relevé » pour démontrer sa capacité à organiser des évènements et faire revenir les gens dans la station.

Travailler sur la gestion des flux

Avec des affluences en hausse, les responsables de stations se doivent de travailler davantage la gestion des flux pour « éviter les départs de masse » sur certaines activités. « Plusieurs sites ont été confrontés à un phénomène de saturation » constate Benoît Robert, directeur de l’association Cluster Montagne, et de déplorer qu’il faille parfois « attendre une semaine avant de faire sa descente en rafting, patienter 3 – 4 jours pour faire un parcours acrobatique forestier, ou autant de temps pour obtenir un guide via ferrata ». « Nous avons besoin de nouvelles solutions digitales pour s’adapter à cette nouvelle fréquentation » proclame le dirigeant.

La montagne s’est révélée cet été 2
L’escalade, une discipline qui a progressé de 3% cet été selon le SNGM. ©DR

Les remontées mécaniques ont été particulièrement utilisées cet été. Surtout pour réaliser des descentes en VTT. « Avec le vélo à assistance électrique (VAE), le rayon vélo a explosé » souligne Nicolas Anthonioz, responsable Intersport sur Morzine Les Gêts, qui vu bondir les locations de 34%. « Adeptes de la montagne l’hiver, beaucoup de clients se sont rabattus sur leur résidence secondaire l’été. Ils ont ainsi pu découvrir les activités estivales » remarque Eric Vuillemin de l’Ecole Moniteur Cycliste Français à l’Alpe d’Huez.

Du côté du Syndicat National des Guides de Montagne (SNGM), on observe que les randonnées à thème ont effectué un bond de 100% par rapport à l’été dernier. Les randonnées glaciaires sont en augmentation de 30%, le canyoning et la via ferrata de 10%, la via cordata de 5%, l’escalade de 3%. En résumé, beaucoup d’efforts ont été faits et sont en train d’être faits pour faciliter l’accession aux sports outdoor. L’aménagement de parcours VTT spécifiques dans un environnement sécurisé, la mise en place de parcours acrobatiques forestiers avec filets de protection, la réalisation de pistes de luges sur rail sont autant d’exemples qui ont permis de booster la fréquentation des sites, lesquels sont devenus profitables au plus grand nombre.

La montagne s’est révélée cet été 3
Il est désormais possible de faire de la luge d’été dans des conditions parfaitement sécurisés. ©DR

Rééquilibrer les investissements en faveur de l’été

« La montagne sait nous offrir de belles expériences. Elle a aussi montré qu’elle savait prendre soin des gens en respectant les protocoles sanitaires » déclare Jean-Marc Silva, directeur de France Montagnes. « Et surtout, poursuit le dirigeant, les médias se sont intéressés cet été à un match innovant, celui qui oppose le leader représenté par le littoral et le challenger représenté par la montagne ». « Jamais nous n’avons eu autant de retombées médias » se félicite le patron de France Montagnes.

Non seulement, il faut valoriser les aménagements qui ont été faits, mais, estime Brice Blancard, responsable du pôle montagne chez l’Union Sport et Cycle, mais il faut veiller à rééquilibrer les investissements en faveur de l’été afin d’avoir deux grosses saisons à la montagne ». En conclusion, précise le dirigeant, « nous devons passer d’un tourisme de masse saisonnalisé à un tourisme expérientiel annualisé ». La montagne, un beau succès cet été, reste à savoir s’il en sera de même cet hiver. Avec ce fichu virus, plus rien n’est sûr.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

David Savary
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter