Avec le « design actif », Paris 2024 veut faire bouger les Français

Paris 2024, le comité d’organisation des Jeux Olympiques, cherche à mettre à profit son label « Terre de Jeux 2024 » pour faire bouger les Français en promouvant le « design actif », une pratique qui consiste à détourner l’usage habituel de l’urbanisme pour inciter à la pratique sportive.

Avec le « design actif », Paris 2024 veut faire bouger les Français 1

Décidemment, jamais on n’aura autant parlé depuis le début de l’épidémie des bienfaits de l’activité physique sur la santé. Paris 2024, à la faveur d’une une convention signée avec l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires,  va s’adresser, dans un premier temps, aux 148 communes adhérentes du programme Action Cœur de ville labellisées « Terre de Jeux 2024 ».

Elles bénéficieront d’une nouvelle initiative permettant de favoriser le développement du « design actif » dans leurs espaces, outil novateur au service de l’attractivité des centres-villes comme de la lutte contre la sédentarité de ses habitants. 

Le design actif , qui a émergé en Amérique du Nord dans les années 1980 en réaction aux constats alarmants sur l’accroissement de l’obésité et des comportements sédentaires des populations, consiste  à aménager très simplement des espaces publics et des bâtiments pour favoriser l’activité physique et sportive au quotidien, pour tous. 

Concrètement il s’agit de « détourner » l’usage habituel de l’urbanisme de tous les jours afin d’inciter la pratique sportive libre et spontanée. En cela, le design actif permettra de créer un héritage à la fois matériel et immatériel des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

Cette signature sera suivie d’un déplacement conjoint et de l’organisation d’un « Forum des solutions » réunissant les villes bénéficiaires du programme Action Cœur de Ville et labellisées Terre de Jeux 2024. Ce rendez-vous permettra d’identifier les initiatives existantes comme les différentes infrastructures publiques pouvant facilement être adaptées pour en faire des lieux d’incitation au sport.  Action Cœur de Ville et Paris 2024 accompagneront ensuite les villes motrices dans leurs démarches via des rencontres, missions d’expertise, l’édition et la diffusion d’un guide dédié.

Tony Estanguet, président de Paris 2024, s’est dit ravi de cette collaboration : « Si en 2024 nous pouvions voir sur les places principales de nos villes des espaces permettant de bouger plus tout en contribuant à l’attractivité des villes cela serait un héritage commun fabuleux. »

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

Laurent Guena
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter