J’ai testé le « Smart Sport » by Ibis budget

Convié par la chaîne hôtelière Ibis budget (groupe Accor), j’ai testé le concept « Smart Sport » avec une séance de e-coaching de 45 minutes qui vise à intégrer le sport dans toutes les situations du quotidien.

J’ai testé le « Smart Sport » by Ibis budget 1
Karine nous montre comment travailler ses biceps avec une bouteille d’eau.

La séance débute à 08h30. C’est Karine, coach sportive professionnelle, qui anime la séance. Le ton est convivial, le propos appliqué et les exercices faciles à reproduire, que l’on soit chez soi, dans sa chambre ou son salon, ou bien sûr au bureau. Pour la session, on peut être pieds nus, en chaussettes ou muni de ses baskets, peu importe.

Echauffement tout en douceur

Tout commence par l’échauffement des articulations des chevilles, « des mouvements que l’on peut par exemple faire lorsqu’on se brosse les dents ou en préparant son café » souligne la coach. Place ensuite à de petites flexions des genoux, « ça on peut le faire dans une salle d’attente ou effectuant une photocopie ». L’étape suivante vise à déverrouiller les lombaires et le bas du dos grâce à quelques mouvements du bassin, « comme si on faisait du hula hoop » précise Karine qui reconnaît que cet exercice est « un peu plus difficile à faire discrètement au bureau ». En mode télétravail, caméra éteinte, aucun souci.

Via son écran, l’internaute a d’ailleurs la possibilité de commenter et d’interagir avec la coach. On continue avec quelques rotations d’épaules destinés à réveiller nos trapèzes afin d’en éliminer les tensions. Tout en douceur, sans forcer, les exercices se poursuivent. Karine, la ligne parfaite, se montre bienveillante et nous encourage, « oui, super », à continuer. Pour travailler le bas du corps, on peut se servir de son lit ou simplement d’une chaise. « Ecrivez-moi un petit message si vous sentez le travail des fessiers » demande la coach.

Un cintre pour travailler les avant-bras

Le principe du « Smart Sport » est d’apprendre à intégrer le sport dans toutes les situations du quotidien. Comment ? En détournant des objets que l’on utilise tous les jours. Ainsi un cintre sert à travailler les avant-bras de manière ludique, « utile quand on pianote beaucoup sur un clavier d’ordinateur, ça aide aussi à porter votre pack d’eau ou ouvrir votre pot de confiture » ajoute Karine. Une petite serviette de bain sert à travailler nos épaules, nos triceps, et améliorer et corriger notre posture. Une bouteille d’eau quant à elle permet de travailler les biceps, « I’m Popeye the sailor man ». Autres suggestion : vider son lave-vaisselle en faisant des squats.  

J’ai testé le « Smart Sport » by Ibis budget 2
Un cintre, toujours utile pour entretenir sa forme.

Les abdos et le gainage ne sont pas oubliés, « on rentre bien le ventre, restez parallèle au sol ». Lentement, on écoute avec beaucoup d’attention les commandements de Karine, « allez on se challenge un p’tit peu, on tient 30 secondes de plus ». En fin de séance, place aux étirements. D’abord le haut du corps puis l’avant des cuisses en collant le talon à la fesse pour bien étirer le quadriceps. La coach propose aussi d’étirer les fessiers pour éviter la fameuse sciatique, « prenez le temps de respirer » nous rappelle-t-elle souvent.

« Vous avez vu que cette session de « Smart Sport » était simple, économique et accessible à tous, avec des mouvements que vous pouvez intégrer à votre quotidien » conclut la coach avant de répondre à différentes questions des internautes. Sur 45 minutes, la séance était parfaitement calibrée, les exercices complets et pas du tout déroutants. On aurait peut-être aimé davantage de personnalisation avec des encouragements nominatifs. Ces séances n’auront sans doute pas d’effet immédiat sur notre silhouette mais elles nous rappellent qu’il est conseillé de pratiquer régulièrement une activité physique.

Le concept « Smart Sport » est développé par Ibis Budget en partenariat avec Décathlon. Jusqu’en décembre, les clients de la chaîne hôtelière peuvent participer à des sessions de sport gratuites organisées par l’hôtel et se voient délivrer des kits sportifs Décathlon. 52 établissements ont adhéré au programme. Les cours sont dispensés par coachs professionnels appartenant à TrainMe, la filiale de Decathlon.

Renseignements ici.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter