« Nous cherchons de nouvelles voies pour vivre avec le virus »

En marge de la présentation le 1er mars du « Baromètre national des pratiques sportives 2020 », Roxana Maracineanu, ministre déléguée aux Sports, est revenue notamment sur la fabrication du masque sportif et son utilisation.

« Nous cherchons de nouvelles voies pour vivre avec le virus » 1
Roxana Maracineanu lors de la présentation du « Baromètre des pratiques sportives 2020 ».

« Nous cherchons de nouvelles voies pour vivre avec le virus » affirme Roxana Maracineanu. L’une d’elles concerne l’utilisation du masque sportif. Si certains dissertent toujours sur son efficacité, il apparait comme une condition indispensable à la reprise d’une activité sportive en salle.

Le ministère des Sports a lancé une norme avec l’Afnor (Association française de normalisation) mais, explique la ministre, « la mise en circulation et la commercialisation de ces masques ne pourra intervenir avant un mois ». Pour Roxana Maracinenanu, c’est malgré tout « un timing qui tombe bien » car le président de la République Emmanuel Macron avait précisé quelques jours auparavant qu’il n’y aurait pas d’assouplissement des règles sanitaires « avant 4 à 6 semaines ».

« Chaque entreprise, chaque fabricant va pouvoir faire homologuer ses échantillons auprès des laboratoires mandatés » explique la ministre qui précise que « ce masque de deuxième génération n’est pas uniquement dédié au sport ». Il pourra aussi être utilisé par « tous ceux qui doivent parler beaucoup sans qu’ils soient gênés pour respirer ou que le tissu ne leur rentre dans la bouche ». Avec leurs critères de respirabilité, d’étanchéité, d’évacuation de l’humidité, d’ajustement et de confort, ces masques adaptés à la pratique sportive garantiront « une protection que procurent aujourd’hui les masques chirurgicaux » ajoute Roxana Maracineanu. La fourchette de prix devrait se situer entre 5 et 25 euros selon les spécificités, liées au nombre de lavages notamment, du fabricant.

Le ministère des Sports qui « depuis deux ans n’a pas ménagé ses efforts pour développer le sport santé » travaille par ailleurs à « une expérimentation scientifique sur l’accueil du public dans les stades ». « Nous œuvrons à bien baliser un protocole de retour du public pour qu’on puisse être prêts au moment où ça va repartir » indique Roxana Maracineanu.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

David Savary
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter