Nicolas Vouilloz, septuple champion du monde de VTT : « Je veux retourner sur les lieux où j’ai gagné »

Sacré sept fois champion du monde de descente en VTT, Nicolas Vouilloz a beaucoup bourlingué à travers le monde. Sans véritablement prendre le temps d’admirer les pays et les paysages traversés. Aujourd’hui âgé de 43 ans, en semi-retraite sportive, il entend bien rattraper ce retard. Profiter de Valberg, sa station préférée dans les Alpes du Sud, mais aussi retourner sur les sites qui ne lui laissent que des bons souvenirs.

Nicolas Vouilloz, septuple champion du monde de VTT : « Je veux retourner sur les lieux où j’ai gagné » 1
Nicolas Vouilloz, sept fois champion du monde de VTT.

Durant vos années de compétition au plus haut niveau, vous avez beaucoup voyagé. Qu’en retenez-vous ?

 Cela représente beaucoup de souvenirs. Mais lorsque je voyageais, je suis toujours resté très concentré sur la compétition. Contrairement à d’autres sportifs qui prévoyaient un programme permettant de lâcher prise en marge de l’évènement, moi je restais dans ma bulle. Par exemple, en Australie, trois ou quatre jours avant la course, mon père et ma copine à l’époque m’ont proposé de visiter la grande barrière de corail et de faire un tour en bateau, j’ai refusé pour mieux me focaliser sur mes objectifs en course.

Vous n’avez-pas de regrets ?

C’est vrai, je n’en ai peut-être pas assez profité. Mais si je m’étais laissé aller à la visite et au tourisme, je n’aurais sans doute pas eu le même palmarès. Si on veut durer, il faut mettre toutes les chances de son côté. Je reconnais cependant qu’il y a des lieux qui m’ont marqué. Maintenant j’essaye d’ouvrir les yeux.

Quels sont ces lieux qui vous ont marqué ?

J’ai le souvenir de p’tits coins de paradis en Nouvelle-Zélande ou les ruines de Moon House dans l’Utah. Poser ses roues dans ce type d’endroit, c’est grandiose. Et puis j’ai envie de retourner sur certaines destinations où j’ai gagné. Me rappeler ces bons souvenirs.

Plus précisément ?

Je me souviens de Mont Saint-Anne au Québec (champion du monde en 1998), une montagne qui fait partie de la chaîne des Laurentides du bouclier canadien. C’est un endroit superbe. J’adore. Il possède un charme incroyable et puis c’est francophone, les gens sont vraiment sympas. Je me rappelle aussi de Kaprun non loin de Salzbourg en Autriche (champion du monde en 2002), un village touristique en altitude qui est vraiment joli. Je reviendrai visiter et découvrir ces deux destinations.

Où vivez-vous aujourd’hui ?

Je vis dans l’arrière-pays niçois, à seulement 20 minutes de Nice, ma ville d’origine. Je me plais à la campagne. Et puis la mer et la montagne ne sont jamais loin. J’adore me rendre dans la petite station de Valberg (Alpes du Sud). L’été, avec ma famille, j’y vais facilement trois quatre fois. J’aime ses paysages. Ses gorges avec ses grosses pierres rouges. Les chemins en VTT sont magnifiques. C’est une station conviviale, idéale pour les familles car elle propose une large palette d’activités.

Comment choisissez-vous vos vacances ?

Je dois dire que je suis assez casanier. Je voyage beaucoup pour le travail (Ndlr : Nicolas est ambassadeur pour la marque de vélos Lapierre et fait la promotion du VTT à assistance électrique), ensuite je n’ai pas forcément envie de bouger à nouveau. Lorsque je pars en vacances, j’essaye avant tout de trouver une destination où je vais pouvoir faire du vélo. Il faut me faut du relief. C’est pour ça que j’aime la Corse ou La Réunion. On y vit un peu au ralenti et on y mange super bien. Là aussi, la mer et la montagne sont à proximité. En fait, quand je pars, j’essaye d’avoir des connaissances sur place qui vont me permettre de trouver de nouveaux chemins, plutôt techniques, pour faire du VTT.

Quelle est votre prochaine destination de vacances ?

Probablement Rio. L’été prochain ou l’hiver suivant. Je ne sais pas exactement car j’ai tendance à réserver à la dernière minute. J’ai un très bon ami là-bas, un passionné de vélo qui depuis qu’il a eu un grave accident utilise désormais un VTT à assistance électrique. Son appartement est un véritable musée consacré au vélo. Je suis sûr qu’il va me faire découvrir de super spots autour de Rio.

  • Toujours l’âme d’un compétiteur, Nicolas Vouilloz s’apprête à disputer le premier championnat de VTTAE (VTT à Assistance Electrique), les Enduro World Series-E 2020. L’épreuve inaugurale se déroulera à Valberg les 17 et 18 juillet 2020. La série fera ensuite étape à Zermatt (Suisse) les 29 et 30 août avant que la finale ne se déroule les 25 et 26 septembre à Ligure en Italie.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

David Savary
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter