Montagne : « La diversité des pratiques est désormais un comportement installé »

Tous les feux sont au vert pour les domaines skiables de France cet hiver. Non seulement les remontées mécaniques devraient être accessibles sans pass sanitaire mais, de plus, selon une étude, l’image du ski auprès des Français reste très positive.

Domaines skiables
Des activités autres que le ski, comme le « Snooc », engin mi-luge mi-ski de randonnée, prennent de l’ampleur. Le ski alpin reste toutefois l’épine dorsale des stations.

.

Malgré la fermeture des domaines skiables français durant toute la saison hivernale dernière, l’image du ski auprès des Français reste très positive et l’envie des pratiquants de continuer à skier très forte. C’est ce que retiennent en priorité les professionnels de la montagne de l’étude réalisée par l’institut Ipsos pour le compte des Domaines Skiables de France (DSF), du Syndicat national des moniteurs du ski français (SNMSF), d’Atout France, de l’Union Sport & Cycle (USC), de l’Agence Savoie Mont Blanc et de l’Association Nationale des Maires des Stations de Montagne (ANMSM).

Initiée il y a deux ans, cette étude mesure chaque année l’évolution de l’image du ski et évalue la réputation et l’attractivité des activités hivernales proposées dans les stations de ski françaises.  Comme l’an passé, à la question « quelle image du ski avez-vous ? », 86% des personnes interrogées déclarent avoir une bonne image du ski. 

Ce qui séduit les Français dans la pratique du ski, c’est à la fois le côté loisir de plein air, le plaisir de skier et de pratiquer une activité agréable dans un cadre naturel et inspirant. Parmi ceux qui ont une mauvaise image du ski (14%), ce sont les non-skieurs qui prédominent (28 %), en raison avant tout du budget ou de l’absence d’intérêt pour cette activité.

Près d’un Français sur 2 (46%) est skieur, et un Français sur 5 est un skieur régulier (chaque hiver, une à plusieurs fois). Une large majorité des Français (65%) sait skier ou a essayé le ski à un moment dans sa vie.

En complément du ski, la diversité des pratiques est désormais un comportement installé.  Le ski reste l’activité moteur mais les Français profitent aussi du large panel de loisirs offert en montagne et pratiquent en moyenne 3 activités, avec en tête : la balade à pied (48%) le ski alpin (43%), la luge (31%) et la raquette à neige (29%).

Ce résultat inscrit bien le ski comme une activité phare de la montagne l’hiver, aux côtés d’autres pratiques complémentaires pour une offre élargie contribuant à l’attractivité du tourisme hivernal.

Parmi les personnes qui pratiquent le skialpin/snowboard, 94% déclarent qu’ils continueront à en faire à l’avenir. Les principales raisons qui les incitent à continuer la pratique du ski alpin/snowboard sont la passion pour ce sport, le fait que skier est un plaisir, et de manière plus générale, le bénéfice qu’apporte cette activité dé-stressante sur la santé, qui permet de se dépenser et qui peut aisément se pratiquer en famille.

Alors que 2% des Français ont une mauvaise image du ski pour des raisons environnementales, 63% d’entre eux (skieurs et non skieurs confondus) considèrent comme légitime la production de neige de culture par les stations afin de préserver les activités de glisse et contribuer ainsi au maintien de l’emploi et de la vie dans les montagnes et les vallées.

Dans le fond, à court terme, le plus gros danger qui guette la montagne n’est pas le manque de neige mais bien la difficulté à renouveler les générations quand bien même 32% des ont moins de 35 ans. Pour diverses raisons, budgétaires ou parce qu’ils n’ont pas eu l’occasion de le pratiquer enfant, les jeunes skient de moins en moins. Les stations font de plus en plus d’effort pour les attirer. Ainsi, la Chapelle-d’Abondance vient de s’offrir les services d’un jeune champion de VTT, Nicolas Fleury, pour réaliser une vidéo promotionnelle. L’Agence Savoie-Mont Blanc s’appuie sur l‘entité Savoie-Mont Blanc Juniors pour faire venir les plus petits via les voyages scolaires et les colonies de vacances.

Qui sont les skieurs français ?

54% sont des hommes et 46% des femmes.

32% ont moins de 35 ans.

48% habitent dans un foyer de plus de 3 personnes.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER